Chez les parents·Dur dur·Message·Oups·Si si c'est drôle

Etre prof rend-il fou ?

UnknownCe midi, comme je demandais à mon fils : « quoi de neuf louloup ? », il m’a répondu, pour la 54 396ème fois, « trois fois trois ». C’est qu’il est rigolo, mon fiston ! Et il semble avoir une prédilection particulière pour le comique de répétition. Mon mari l’a donc menacé de lui mettre un mot dans son carnet de correspondance. Je me suis fait la réflexion que je n’avais jamais été convoquée par ses enseignants, ni eu à signer de mot dans le carnet.

Et là, Victor m’a dit : « Ben si maman, j’en ai eu un en quatrième. »

« Ah bon ? »

« Oui, c’est toi qui me l’as mis. »

Argl. Je m’en souviens. Il papotait à répétition avec son copain Hasan. Je lui avais dit de se taire, et comme il persistait, je l’avais menacé d’un mot. Il avait re-papoté et je lui avais donc écrit ce mot, et signé dans la foulée. Devant la perplexité de ses camarades, j’avais expliqué que d’une part, quand on dit quelque chose, bin on le fait, et qu’ainsi si un autre enseignant devait lui prendre son carnet, il verrait mon mot, ce qui constitue une information.

Bon, total, le seul mot de toute sa scolarité (exception faite de la moyenne et de la grande sections), c’est moi qui lui aurai mis.

Pas facile, d’avoir des parents profs…

Apprendre·Mots de maths·Si si c'est drôle

L’hexakosioihexekontahexaphobie

J’ai peut-être trop travaillé, aujourd’hui. Je sens mes neurones tout mélangés, tout fatigués. Et du coup, j’ai du mal à y croire. Mais il semble que ce ne soit pas un canular : l’hexakosioihexekontahexaphobie existe bel et bien. Je ne sais pas à quoi j’ai le plus de ma à croire : le mot lui-même ou ce qu’il désigne : l’hexakosioihexekontahexaphobie est la phobie du nombre 666, considéré comme le nombre du mal, avec ou sans connotation religieuse, et réinvesti dans moult films d’épouvante.

Capture d_écran 2017-03-12 à 18.38.53Sur Wikipedia, on peut lire : « les hexakosioihexekontahexaphobes évitent au maximum toute chose reliée au nombre 666. Certains évitent même les références indirectes à ce nombre. À titre d’exemple, la fraction 2/3 a un développement décimal illimité qui répète le chiffre 6, et qu’on peut lire comme 0,666666666666… Certains hexakosioihexekontahexaphobes éviteront d’avoir à utiliser des fractions incluant cette répétition de décimales. » Hé bé dis donc, mieux vaut ne pas être hexakosioihexekontahexaphobes quand on enseigne les maths…

Capture d_écran 2017-03-12 à 18.40.15Mais en fait, il y a des phobies pour d’autres nombres : les trikaidékaphobes ont peur du nombre 13, et les tétraphobes ont peur du nombre 4 (il semble que ce soit une phobie plus asiatique, la prononciation du 4 étant très similaire voire identique au mot « mort » dans différentes langues asiatiques).Capture d_écran 2017-03-12 à 18.37.51

Plusieurs définitions précisent qu’il ne faut pas confondre la superstition et ses conséquences en terme de comportement avec ces phobies, qui rendent la vie des personnes concernées très difficile à mener normalement.

Finalement, elle n’est pas si effarante, la campagne électorale actuelle : c’est l’humain qui est bizarre et imprévisible.

Activité rigolote·Au collège·Chez les élèves·Dans les copies·En classe·Evaluer·Je suis fan·Si si c'est drôle·Sixième

Méta-résolution en évaluation

Aujourd’hui, évaluation en sixième. Parmi d’autre exercices, les élèves doivent résoudre ceci :

Capture d_écran 2017-03-06 à 19.07.39

Précision apportée à l’oral : le petit dragon aussi crache du feu, ou alors il veut me boulotter les mollets et moi je veux atteindre le donjon des muffins saine et sauve.

Autre précision : il fallait lire « peut » et non « peur ».

Sur la première question, les élèves s’en sont bien sortis. Moins sur la deuxième, mais on progresse. Entre autres réponses pour la première question, j’ai lu :

  • Hé non madame, vous aurez pas assez de place pour passer, il faut être résonable.
  • Peut-être si vous marcher en fesant atention, mais y a pas beaucoude place.
  • Je vous dirais non, mais pour des muffins vous allez y aller quand même et vous allez vous faire fumer. Je vous aurai prévenue.
  • Oui, mais vous allez avoir très chaud…
  • Non la faux pas même si sa va être tiré dur pour vou.

Je remarque deux choses : d’une part, mes élèves savent faire du méta-raisonnement, en tenant compte d’éléments non mathématiques, mais en ayant d’abord réglé la question mathématiquement. D’autre part, je suis peut-être trop gourmande de façon visible.

Chez les élèves·Maths et musique·Si si c'est drôle

Le charme discret des matheux

En cherchant de quoi écrire un article sur maths et Saint Valentin, je suis tombée sur un article de Slate.fr qui m’a menée à cette vidéo. C’est assez terrible, et en plus ça vaut le coup de regarder jusqu’au bout pour le générique et les « bonus » (tout est relatif…). En tout cas j’ai été obligée de sortir les écouteurs pour sauver mon couple, ce qui, un jour de Saint Valentin, est ironique.

On lit, dans l’article de Slate : « Les paroles, à découvrir sous la vidéo, ne font que confirmer que ces mecs sont plus doués en maths qu’en hip-hop (ce qui n’est pas très pratique pour draguer)« . Ouah, tout de suite. Les matheux ont un charme particulier, voilà tout !

Voilà. Les maths, ça fait ça, chez certains individus.

 

C'est pas des maths!·Chez les élèves·Si si c'est drôle

On m’appelle bille de clown

Il n’y a pas très longtemps, j’arrive dans un établissement pour animer une formation, et je m’égare, avec aucune idée de l’endroit où se situe la salle que je doit atteindre. Je trouve un élève, et je m’avance vers lui, en essayant d’avoir l’air aimable (peut-être est-ce là mon erreur). Avant que je ne puisse lui dire quoi que ce soit, il me dit « Ah, c’est vous la prof de cirque ! ». « Heu, non, je ne suis pas prof de cirque ; peux-tu m’indiquer la salle xxx s’il te plaît? ». Gentil, l’élève m’explique.

Après quelques minutes de recherche et la certitude que la salle recherchée n’est pas dans ce secteur (cet élève se sera trompé entre gauche et droite, ou bien c’est moi), je croise un second élève. « Excuse-moi, peux-tu m’aider, … » et là il me coupe : « Vous êtes prof de cirque ? ». Et puis ensuite il m’indique la salle, que je trouve, partagée entre une franche hilarité et l’impression d’être victime d’une caméra cachée.

Mais en fait non, je dois juste avoir une allure de clown ou d’équilibriste, ou peut-être de dresseur de fauves, ou de cracheur de feu. Parce que c’est vrai que mon métier ressemble aussi à tout ça parfois…

unknown

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·En classe·Je suis fan·Si si c'est drôle

La sagesse des anciens, ça se mesure en tonneaux

Demain, nous allons, en sixième et peut-être en cinquième, regarder cette vidéo :

Je ne dis rien de plus pour l’instant, car un nombre assez important de mes élèves vient se promener ici régulièrement. Alors chut sur mes objectifs pour le moment, même si c’est assez clair…

Et je reviens demain avec un petit bilan !