Chez les élèves·Maths et musique·Si si c'est drôle

Le charme discret des matheux

En cherchant de quoi écrire un article sur maths et Saint Valentin, je suis tombée sur un article de Slate.fr qui m’a menée à cette vidéo. C’est assez terrible, et en plus ça vaut le coup de regarder jusqu’au bout pour le générique et les « bonus » (tout est relatif…). En tout cas j’ai été obligée de sortir les écouteurs pour sauver mon couple, ce qui, un jour de Saint Valentin, est ironique.

On lit, dans l’article de Slate : « Les paroles, à découvrir sous la vidéo, ne font que confirmer que ces mecs sont plus doués en maths qu’en hip-hop (ce qui n’est pas très pratique pour draguer)« . Ouah, tout de suite. Les matheux ont un charme particulier, voilà tout !

Voilà. Les maths, ça fait ça, chez certains individus.

 

C'est pas des maths!·Chez les élèves·Si si c'est drôle

On m’appelle bille de clown

Il n’y a pas très longtemps, j’arrive dans un établissement pour animer une formation, et je m’égare, avec aucune idée de l’endroit où se situe la salle que je doit atteindre. Je trouve un élève, et je m’avance vers lui, en essayant d’avoir l’air aimable (peut-être est-ce là mon erreur). Avant que je ne puisse lui dire quoi que ce soit, il me dit « Ah, c’est vous la prof de cirque ! ». « Heu, non, je ne suis pas prof de cirque ; peux-tu m’indiquer la salle xxx s’il te plaît? ». Gentil, l’élève m’explique.

Après quelques minutes de recherche et la certitude que la salle recherchée n’est pas dans ce secteur (cet élève se sera trompé entre gauche et droite, ou bien c’est moi), je croise un second élève. « Excuse-moi, peux-tu m’aider, … » et là il me coupe : « Vous êtes prof de cirque ? ». Et puis ensuite il m’indique la salle, que je trouve, partagée entre une franche hilarité et l’impression d’être victime d’une caméra cachée.

Mais en fait non, je dois juste avoir une allure de clown ou d’équilibriste, ou peut-être de dresseur de fauves, ou de cracheur de feu. Parce que c’est vrai que mon métier ressemble aussi à tout ça parfois…

unknown

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·En classe·Je suis fan·Si si c'est drôle

La sagesse des anciens, ça se mesure en tonneaux

Demain, nous allons, en sixième et peut-être en cinquième, regarder cette vidéo :

Je ne dis rien de plus pour l’instant, car un nombre assez important de mes élèves vient se promener ici régulièrement. Alors chut sur mes objectifs pour le moment, même si c’est assez clair…

Et je reviens demain avec un petit bilan !
Au collège·Patatipatata·Si si c'est drôle

Quantitalitatif, et secret, en plus.

Entendu aujourd’hui :

  • Le caractère de la série statistique, il est quantitalitatif.
  • Là, le caractère est quantitatif, et secret.
  • La transformation qui transforme B en D, c’est une transaction.
  • MDFB, c’est un coléoptère particulier !
  • La trigonométrie, ça me donne mal au coeur.
  • En fait un vecteur c’est comme une espèce de demi-droite, mais des deux côtés, et avec une pointe. Vous auriez dû me dire ça dès le début, j’aurais compris !
Et la dernière, parce que voir la tête des élèves était vraiment très très drôle :

{C’est l’époque des réunions parents profs ; j’ai donc rencontré des mamans et des papas}
Mon père, il a dit que vous êtes vraiment bonne, madame. {les élèves présents autour de l’auteur du compliment se figent ; mon petit élève, lui, est tout content, avec le regard parfaitement limpide. Il s’aperçoit que quelque chose est bizarre…}
Ben quoi ? je suis d’accord, moi. Vous êtes trop bonne prof.
{Soulagement collectif et simultané, tout le monde se remet à respirer}

Ca fait pas du bien aux maths·Cinéma·Si si c'est drôle

BHL à Nanarland, avec des maths dedans…

Mon mari a attiré mon attention sur cette affiche de film :

Ce film, datant de 2009, est ainsi décrit sur Allociné : professeur de mathématiques, Régis Deloux a un jour le pouvoir de voyager dans les films où il rencontrera enfin la femme de ses rêves.

Quelqu’un l’a vu ? Parce qu’après avoir lu la critique sur Nanarland, ça ne va pas être possible. Même sous un angle sociologique.
Alors ça, ce sont des élèves.

Cinéma a été un échec, semble-t-il très médiatisé. Le flop a été tel que Cinéman a plongé son réalisateur dans la dépression, après qu’il a essayé de « sauver » son film en enchaînant erreur sur erreur. Par exemple (et on s’en aperçoit même dans la bande annonce), il a modifié après coup les dialogues, en post-synchronisation.

Il y eut tout de même quelques critiques positives : l’hebdomadaire Marianne (« un formidable sacrilège que ce film, qui malaxe les grands titres de cinéma et rend hommage à l’illusion ») et le Figaro (« rien ne ressemble à cette comédie d’amour déjantée, divertissante et réjouissante »), deux journaux dans lesquels a écrit Yann Moix, le réalisateur. Le film bénéficiera également d’une pleine page d’éloges dans Le Point, sous la plume de Bernard-Henri Lévy (« le spectacle le plus impressionnant qui nous soit donné de voir ces jours-ci » et même « un film qui fera date », convoquant Auguste Comte et Hegel pour appuyer son analyse) ; Yann Moix avait en fait demandé à BHL de lui écrire une bonne critique, après lui-même avoir écrit un bon article sur son film Le Jour et la Nuit, massacré par la presse.

Le film a été primé deux fois sur trois nominations lors des Gérard du cinéma 2010 : Franck Dubosc pour le Gérard du désespoir masculin et le film lui-même pour le Gérard du plus mauvais film.
Chez les élèves·Chez les collègues·En classe·Si si c'est drôle

Mots de classe et asymptotes

Il y en a dans tous les styles, et de tous les genres :

Une élève, qui me fait plaisir et me laisse finalement perplexe :
Madame, j’aime beaucoup votre classe. C’est ma préférée. Elle est tellement décorée, on sent que vous aimez quand on fait des choses bien. Du coup, moi, je m’y sens chez moi. C’est marrant qu’il y a des profs qui trouvent que c’est nul de décorer comme vous faites.

Un étudiant, qui a tort, en l’occurence. J’était parfaitement claire :
Non mais vous savez, à un moment donné se reposer c’est la chose la plus rationnelle à faire. Parce que là je ne comprends même pas ce que vous essayez de dire. Pourtant je constate que vous y mettez du coeur, mais je ne comprends pas.

Un élève que je ne connais pas, au club maths :
Mais donc un jour vous vous êtes dit tiens, je vais faire des maths, comme métier ? C’est bizarre, hein. Je préfèrerais encore croque-mort ou écrivain. Enfin non, pas écrivain, quand même. Ecrivain, c’est mortel.

Un élève, qui m’a bien énervée :
Madame, j’vous adore. Même quand vous me disputez, ben même ça c’est bien fait.

Une élève, qui peut être rassurée : en vacances, ça va très bien aussi, même si je serai heureuse de retrouver ce petit monde :
On va trop vous manquer, pendant les vacances non ? Comment vous faites sans nous en fait ?

Et ma préférée, d’un étudiant :
Vous êtes quelqu’un d’asymptotique. Vous avez un problème avec vos limites.
Mmmh, possible.