ça m'énerve·Chez les collègues·Formation·Si si c'est drôle

Cela dit, je sais tricoter, aussi.

J’allume mon ordi qui se vidéoprojette au tableau, en formation. Une des icônes est intitulée « Article Tricot ».

Capture d’écran 2017-10-16 à 20.28.02.png

Ni une ni deux, un collègue se lance dans une diatribe mi narquoise, mi outrée : autant pour la femme libérée, n’importe quoi, voilà, les femmes d’aujourd’hui sont exactement les femmes d’autrefois (???), quand elles ont du temps elles font quoi ? Du tricot, de la cuisine, pffff vraiment c’est décevant.

Alors d’une, si j’avais envie de tricoter et de lire des articles sur le tricot, j’apprécierais qu’on me laisse en profiter tranquille.

De deux, en l’occurence, il s’agissait d’un article d’André Tricot, professeur d’université très prolifique et intéressant, qui abordait les biais possibles de la correction de copies.

De trois, cher collègue, tu as l’air d’une truffe.

J’ai laissé mon collègue terminer sa tirade tout seul, sous l’oeil médusé de ses pairs. Et puis je lui ai envoyé l’article. Put-être que lui aussi, il aimera lire Tricot.

Au collège·Chez les collègues·Maths pour tous·Mots de maths·Si si c'est drôle

Prof de maths à 150%

En salle des profs :

– Non mais là tu vois je suis investie à 150% !

– Tu ne devrais pas dire ça, tu sais. Les gamins ils ne comprennent pas bien les pourcentages, alors en disant ça tu ne vas pas arranger les choses.

– Pourquoi tu dis ça ? Je ne vois pas le rapport.

– Bin 150%…

– Oui, quoi, 150% ?

– C’est beaucoup, non ?alhambra_pav1.jpg

– …

– Moi non plus je ne vois pas le problème. Quand on va au-dessus de ce qu’on a au départ, on dépasse 100%, non ?

– Ouiiiii non mais c’est pas grave, laissons tomber. C’est juste une question d’interprétation. Vous partez d’un point initial et moi du maximum, mais dans le fond c’est vrai que ça se discute. Encore que non, quand tu dis ça, tu te réfères à un maximum, et là tu ne peux pas le dépasser. Non, mais c’est pas grave, vraiment.

– …

– …

– T’as besoin de vacances, toi.

– Ah oui, et alors en plus, je pars, cette année !!!

– Ah super, dis donc, c’est pas souvent que tu pars !

– D’abord je vais aux journées nationales des profs de maths, à Nantes, et cette année j’anime des ateliers, en plus, et j’ai jamais fait ça encore. Et ensuite je pars à Grenade ! Tu te rends compte, c’est super ! A Grenade ! Dans le palais de l’Alhambra il y a les 17 types de pavages !!! Au même endroit !!! C’est trop chouette…

– …

– …

– Non mais t’es grave, tu te rends compte, quand même ???

En classe·I'm not dead·Oups·Si si c'est drôle

Fatigue…

J’essaie désespérément de nommer une élève, habituellement discrète, qui lève la main pour répondre.

– Ah zut, aide-moi !

– A quoi madame ?

– Ton prénom, Louanah, je ne trouve plus ton prénom…

– ???

Hé bin j’ai mis du temps à comprendre pourquoi elle était perplexe. Ca m’aurait presque énervée qu’elle ne me réponde pas, mais j’ai vu qu’elle ne comprenait pas.

Allez les jeunes !·C'est pas des maths!·Chez moi·Si si c'est drôle

Le livarot, c’est plus attractif que les maths.

Quand mon blog reçoit plus de 1 000 visites, c’est une grosse journée. C’est assez imprévisible : chaque jour vous êtes plusieurs centaines à passer par ici, mais parfois j’écris un article qui, pour des raisons plus ou moins prévisibles, amène des lecteurs. Je dépasse 1 000, parfois 2 000. Et là je me dis ouhaou, je me sens faire partie d’une vraie communauté.

Mais ça, c’était avant.

Hier, mon fils a invité des copains pour un scénar donjon. Avant leur arrivée, comme il avait envie de bien les accueillir et de faire « médiéval », il leur a préparé un plateau apéro assez chouette : fromages, saucissons, baguette fraîche, beurre fermier, raisin, pomme et poire… Content de lui (à juste titre : nous bavions devant son plateau), il en a pris une photo qu’il a postée sur reddit. Et puis il a fait sa partie.

Ce matin, il vient me voir, mon Victor, et il me dit, avec un sourire impossible à retenir « Tu en as eu combien, des visites, maman, hier? Parce que moi, rien que cette nuit j’en ai eu 80 000, et 250 messages ! ».

Capture d’écran 2017-09-24 à 15.04.07.png

Ne le prends pas mal, ami lecteur, mais brutalement je me sens un peu seule…

 

Au collège·Chez les élèves·Si si c'est drôle

Zen pédagogique

Cette semaine :

 

Extrait n°1 :

– Qui peut me dire ce qu’est un rectangle ?

– Madame, on est obligés de faire ça ? Je veux dire, on sait ce que c’est un rectangle, pffff.

– Si tout le monde le sait, ça va prendre dix secondes. Donne-moi ta définition, s’il te plaît.

– Un rectangle c’est un triangle qui a tous ses côtés parallèles.

– Parallèles à quoi ?

– Parallèles tous ensemble !

 

Extrait n°2 :

– Madame, j’ai un mot.

– Un mot ?

– Oui, dans mon carnet, ma mère elle a marqué un mot pour que je sois absente

– Absente pour quel motif ? Unknown

– J’ai rendez-vous chez le poissonnier.

–  … (je reste impassible, bienveillante, et je ne rigole pas) Chez le poissonnier ?

– Oui, j’ai pas les dents droites.

– Ah d’accord. En fait c’est un orthodontiste, que tu vas voir, pas un poissonnier.

– Ah bon, vous êtes sûre ? Ma mère elle a dit ça.

– Ecoute le mot « poissonnier ». Il fait quel métier, à ton avis, le poissonnier ?

–  … (long silence, réflexion profonde, puis, l’élève, très hésitant, répond) Il vend du poisson ???

– Oui. Donc tu vois, je ne crois pas que tu ailles chez le poissonnier.

(Après réflexion, l’orthodontiste doit avoir un nom de famille proche de « poissonnier », je suppose)

 

Extrait n°3 :

– Mon père il dit que si on ne comprend pas les maths on est idiot

– Ah, et qu’en penses-tu, toi ?

– Ben chais pas trop. Ca me paraît bizarre parce que je crois pas que tous les gens intelligents ils sont bons en maths.

– Tu sais, il faudrait définir ce qu’est l’intelligence, d’abord. Et puis aussi ce que signifie « comprendre les maths ». C’est grand, les maths, c’est tout un univers. Moi, tu vois, je ne comprends pas toutes les maths. Je ne suis pas super intelligente, d’ailleurs, mais je ne suis pas bête non plus. Et puis je connais des gens très très forts en maths dont on pourrait discuter l’intelligence, tu vois…

–  En plus mon père il comprend pas, les maths…

 

Chez moi·Si si c'est drôle

Learn to be alive, c’est la devise de mon école.

Les enfants m’ont offert, pour mon anniversaire, le jeu Academia School Simulator dont j’ai parlé ici. Alors aujourd’hui, entre les préparatifs de la fête, la fête, la première tentative de remédiation à mon premier cas de décrochage de l’année, les réponses à la multitude de mails qui me sont tombés sur la tête et l’élaboration des activités de tableur de la semaine, j’ai essayé mon jeu, non mais quand même, soyons un peu sérieux.

Le jeu ne comporte pas de tutoriel ; heureusement que j’avais mon fiston à côté pour m’aider à débuter. Le jeu est mignon et on construit tout de A à Z. Problème : je ne sais pas quels sont les critères de réussite, ni comment améliorer le bien-être et les apprentissages des élèves qui peuplent mon école. Mais aujourd’hui j’avais assez peu de temps et je compte réétudier la question une autre fois.

J’ai obtenu un F, quand même… A mon avis c’est le pire niveau que je puisse décrocher !