BRAVO!!!·C'est bien pratique·Genre·Lire·Mes projets·Tous ensemble !

Des mangas contre les stéréotypes genrés

Avec mes élèves de sixième, nous participons à un concours sur les stéréotypes et lesCapture d’écran 2019-03-10 à 16.13.26 clichés hommes-femmes, sur une proposition de notre documentaliste. Je ne sais pas trop ce que cela va donner, mais jusqu’ici ils ont de bonnes idées. À ce sujet, la Fondation Ipsen, sous l’égide de la Fondation de France, propose « 3 mangas mettant en scène des femmes scientifiques confrontées aux préjugés et aux stéréotypes qu’elles subissent chacune dans leur domaine. » Sur ce site, on peut demander un exemplaire de chaque manga. C’est fait pour moi, et j’espère les recevoir bientôt, car cela tomberait à pic vu notre concours !

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·Chez les élèves·Chez les collègues·cycle 2·Cycle 3·Expo de maths·Formation·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets

Le jeu de maths des CE2-CM1

Aujourd’hui, nous avons continué la création du jeu en CE2-CM1, avec la collègue de la classe, Christelle. Nous avions animé des séances de jeux mathématiques ensemble, et lorsque j’ai proposé à Christelle de réaliser un jeu avec les élèves, pour d’autres élèves (et pour eux aussi), elle a sauté sur l’occasion. J’ai parlé ici de nos premières séances. C’est vraiment super, et j’adore ces heures : nous communiquons efficacement toutes les deux, et c’est une véritable collaboration. Les enfants sont à fond et travaillent plus vite que ce que nous avions prévu… Nous sommes sûres à présent d’arriver au bout du projet.

Comme je ne peux pas aller toutes les semaines dans l’école, car j’ai d’autres écoles à suivre et des formations à animer par ailleurs, notre travail est en pointillés. Pourtant, lorsque je reviens, les enfants savent tout de suite pourquoi et se mettent dans la tâche très rapidement. En plus, ils nous font des gâteaux.

En janvier, nous avons coanimé une première séance, d’une heure et quart, pour expliquer aux enfants le but et les modalités de l’activité. Je leur ai présenté le jeu que mes élèves de sixième avaient confectionné il y a deux ans, et les enfants ont commencé à réfléchir à des questions, avec leurs réponses ;

Toujours en janvier, nous avons animé une autre séance, toujours d’une heure et quart, pendant laquelle les enfants ont terminé de proposer des questions. Entre temps, nous avions trié leurs précédentes propositions, et nous avions défini ce qui nous manquait, du point de vue des thèmes mathématiques convoqués. Les enfants avaient alors produit toutes les questions, en fin de séance.

En février, Christelle a fait recopier les questions choisies, sur des brouillons au format des cartes que nous utiliserons : ainsi, les enfants s’entraînaient et se familiarisaient avec la taille du support, le fait de devoir écrire droit, sans ajouter de fautes, de façon lisible. Christelle a consacré deux séances de quarante-cinq minutes à cela ;

Aujourd’hui, nous sommes passés à la copie définitive sur les cartes commandées par Christelle. En une heure et quart, toutes les cartes ont été recopiées. En parallèle, quatre élèves travaillaient avec moi : ils ont travaillé sur la flèche et sur le plateau. Pour la flèche, il leur a fallu faire apparaître six secteurs égaux. Nous avons donc utilisé le compas, pour construire un hexagone. Ils étaient ravis, car c’est un instrument qu’ils ont encore peu utilisé, vu la programmation. Ils ont ensuite colorié, et il s’est agi de construire le chemin de fer (nos pions sont des wagons, notre chemin sur le plateau est donc en forme de rails). Placer des points tous les 2cm précisément, quelle aventure ! Le 0 de la règle se retrouvait régulièrement loin de l’origine du rail, le long de la règle partait de plus en plus loin du segment sur lequel s’appuyer… C’était hyper intéressant pour moi de réussir à faire travailler en même temps les compétences mathématiques engagées, les compétences de motricité, et de maintenir concentration et motivation. J’ai vraiment beaucoup aimé mener ce travail.

D’ici à la prochaine fois, les enfants vont décorer les plateaux (nous construisons deux jeux), et lorsque je reviendrai je pense que nous finaliserons, ou même peut-être que nous pourrons essayer le jeu ! Et il faudra lui choisir un nom. J’ai entendu des propositions : Multimaths, Mathématoc, et Matthias a proposé Mathématthias.

Activité rigolote·école·Chez les collègues·cycle 2·Mes projets·Tous ensemble !

Estimation jar

Capture d’écran 2019-03-04 à 14.35.55Aujourd’hui, je participe à une formation  ACE dans une circo dans laquelle les cycles 2 de cinq écoles suivent cette année cette méthode, pour la première fois. Ils sont très suivis et soutenus, et c’est passionnant. Comme je suis une de ces écoles à l’année, j’ai été invitée (voilà un exemple de travail collaboratif interdegré qui fonctionne comme sur des roulettes !). Entre discussions sur l’évolution des élèves quant à la soustraction, débats sur les avantages et les réserves de telle ou telle méthode, échanges sur le journal du nombre, il y a aussi les échanges de pratiques. En voici une que je ne connaissais pas : l’estimation jar.

Une enseignante nous a montré sa boîte à estimation : elle place des objets dans la boîte. Trois élèves viennent, quotidiennement, estimer le contenu de la boîte, sans avoir le temps ou la possibilité de dénombrer. Et en fin de semaine, on compare les propositions et on les confronte à la solution. C’est très intéressant, pour accroître le travail d’estimation, qui est fondamental et a longtemps été délaissé dans nos objectifs. ACE insiste beaucoup sur l’estimation, justement.

2615548

On peut aussi remplir les boîtes avec des objets de taille différentes, et comparer. Cela peut aussi permettre de travailler les solides, les grandeurs et mesures. Il y a pas mal de choses à faire à partir de cette activité.

abd1d93b5bca

Cela me donne des envies qui sont peut-être des débuts d’idées, sur des estimation jars sur les fractions. Je vais réfléchir.

Quelques ressources : ici avec des fiches de prep toute prêtes, ici (en anglais) avec des déclinaisons plus ou moins par cycle et des conseils pratiques.

A l'attaque !·Apprendre·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Expo de maths·histoire des maths·Lire·Manuels scolaires·Maths ailleurs·Maths et société·Mes projets·Mots de maths

Lire, découvrir, apprendre : la démonstration comme prétexte

Ce matin, je me suis penchée sur le dossier démonstration de cultureMATH que j’ai vu apparaître plusieurs fois dans mes pérégrinations numériques ces jours-ci.

La question posée en introduction de ce dossier est : « Comment l’enseigner et comment amener les élèves en position de comprendre et de se convaincre de la nécessité de démontrer ?« 

Plusieurs ressources sont proposées, qui amènent le lecteur à naviguer dans la didactique, la pédagogie, l’histoire, l’épistémologie, la philosophie. Commençons par :

Les actes du colloque Inter-IREM Épistémologie et Histoire des mathématiques de 1989

Les communications sont regroupées en quatre axes :

Je n’ai pas tout lu, là, ce matin… Ma découverte du jour est, grâce à Rudolph Bkouche, GonsethFerdinand Gonseth. Mais j’ai aimé me promener dans les réflexions sur la vérité, sur axiome/postulat, sur la révolution des mathématiques non euclidiennes, j’ai aimé apprendre sur Arbogast, retrouver l’axiome du choix, qui avait totalement bouleversé mon année de licence…

Comme j’aimerais en savoir plus sur l’histoire des mathématiques !

Dans les jours qui viennent, je vous raconterai les deux autres ressources proposées.

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Cycle 3·Dans les copies·Maths pour tous·Mes projets·Mots de maths·Sixième

Retricoter après détricotage

J’avais ici présenté des activités pour travailler la proportionnalité en sixième. Une des activités était celle-ci (document distribué et consigne ensuite) :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Vous avez quinze propositions de situation. Vous devez en choisir au moins dix, pour produire une question qui soit associée au début de consigne proposée. Je ne veux que la question, pas la réponse, mais si je vous interroge, vous devez être capable de me fournir votre solution. Parmi vos dix propositions, il en faut qui illustrent des situations de proportionnalité,des situations de non-proportionnalité et des cas indécidables (comme dans la fiche avec oui, non, ni oui-ni non). Si vous en produise plus de dix, vous aurez des XP supplémentaires, comme pour les travaux facultatifs habituels. Vous pouvez proposer plusieurs questions totalement différentes pour une même situation. Une fois vos papiers remplis, vous les découperez, vous noterez votre nom dessus et vous le rangerez dans l’enveloppe correspondante. »

Voici un exemple d’exploitation, partir de la vignette « peinture ». C’est mon activité de rentrée, pour se remettre dedans :

Capture d’écran 2019-02-20 à 15.29.47réactivation proportionnalité

Sur les 41 réponses proposées pour cette vignette, j’ai conservé 15 questions.

Les cinq premières questions vont être traitées en questions flash : chacun va chercher, individuellement et silencieusement, une réponse aux 5 questions sur son cahier d’exercices. Ensuite, nous allons en discuter. Les élèves pourront répondre dans l’ordre de leur choix. Mes objectifs sont :

  • réactiver la linéarité multiplicative et additive ;
  • réactiver le retour à l’unité (du point de vue du vocabulaire) ;
  • réactiver diviseurs et multiples ;
  • réactiver les unités d’aire et les conversions.

Ensuite, nous allons étudier ensemble les questions 6 à 15. je compte demander aux élèves pourquoi le les ai ainsi catégorisées (les fois suivantes, je ne les catégoriserai pas). Et ensuite, je voudrais savoir comment ils envisageraient de les résoudre, et surtout lesquelles leur semblent plus difficiles, et pourquoi. Je voudrais relier cela aux fractions, que nous venons d’étudier, avec l’idée de simplification, en lien avec la division et l’arithmétique. Par exemple, j’aimerais qu’ils devinent quelle surface revient le plus souvent dans les propositions collectées (72 mètres carrés). (Enfin, pour la question 15, je voudrais parler contexte, implicite et explicite.

Les élèves auront un travail similaire à mener sur une autre vignette, en évaluation.