A l'attaque !·Actualité·APMEP·BRAVO!!!·Chez les collègues·Je suis fan·Maths et société·Merci !·Tous ensemble !

L’APMEP change de président(e)

Aujourd’hui et demain, c’est le dernier et premier bureau de l’année, et le dernier comité de 2021-2022. Sébastien Planchenault est encore notre président, mais pour encore quelques heures seulement. Evidemment Sébastien va rester très présent dans l’association : comment pourrions-nous nous passer de lui, de ses compétences et de ses éclats de rire ? Ce n’est pas rien, d’assurer la présidence sur ces années agitées en gardant le sourire !

En attendant, nous bossons sur les journées de Jonzac.

Enseignement·Je suis fan·Chez les collègues·L'éducnat·Tous ensemble !·Chez les cadres·Evaluer·bac·Actualité·BRAVO!!!·Merci !

Le lycée Saint Saens à Rouen

Ma fille Alice a terminé sa scolarité de lycéenne. Elle a passé le bac. Elle l’aura, et si elle ne l’avais pas eu elle n’aurait pas repiqué, car son spectre autistique a fait de ce bac une épreuve incroyable.

Devant les obstacles qui se dressaient devant elle, et de ce fait devant nous, j’ai alerté, demandé de l’aide au ministère de l’éducation nationale, à monsieur et madame Macron, à des ministres, des députés, des sénateurs. J’ai reçu une réponse du cabinet du Premier ministre, qui m’a avisée que le ministère de l’éducation nationale me répondrai. J’ai ensuite reçu une réponse du ministère de l’éducation nationale, qui m’a dit que pour le principe d’équité, ma fille devait passer le grand oral sans aménagement de l’entretien. Et puis rien d’autre.

Nous avons donc fait simple : elle a écrit son grand oral, son accompagnatrice l’a lu, et a ensuite informé le jury qu’elles s’en allaient toutes les deux et que ce n’était pas grave. Parce que le jury était un peu déstabilisé, forcément, et embêté : les collègues veulent bien faire les choses, en général.

Alice est ressortie fatiguée mais apte à communiquer avec moi, et tournée vers de nouveaux projets. Le but est donc atteint : traverser sa scolarité secondaire sans s’abîmer. Avec en cadeau bonus le bac, pour lequel elle a bossé avec un grand sérieux.

Sauf que seuls, nous n’aurions sans doute pas réussi ; au moins pas ainsi, mais peut-être pas du tout.

L’équipe de vie scolaire, en collaboration constante avec l’infirmière, nous ont proposé des aménagements de scolarité auxquels nous n’avions pas pensé, dès la seconde, avec une intelligence et une bienveillance formidables ;

Le secrétariat a été d’une vigilance continue pour nous transmettre les documents, demander les aménagements, vérifiant toujours que la communication fonctionnait ;

L’équipe de direction est montée au créneau pour plaider la cause d’Alice, a organisé ses épreuves de bac, a communiqué avec l’établissement d’accueil pour les épreuves, a répondu aux dizaines de mails et de coups de téléphone de la maman souvent angoissée que j’ai été ;

Des inspecteurs se sont mobilisés, par exemple pour aménager l’épreuve pratique de NSI, avec un naturel et une efficacité désarmants. L’épreuve s’est super bien passée d’ailleurs ;

Les enseignants se sont adaptés, devant des situations inédites. Ils ont été fidèles et constants, acceptant de suivre Alice sur ses trois années pour ne pas changer ses repères (merci David !) ;

Marie, l’AED qui a accompagné Alice, a même pris un jour de congé pour venir avec elle au grand oral… Sans nous le dire, juste comme une évidence.

Personne, mais absolument personne ne nous a jamais dit ni sous-entendu qu’Alice « n’avait qu’à respirer un bon coup de se lancer », par exemple. Toutes et tous l’ont et nous ont respectés, et ont eu l’air de la faire de façon naturelle.

Alors autant je me suis insurgée (et je continuerai) contre l’institution au niveau national, autant aujourd’hui je veux remercier publiquement cette équipe et ces personnes, singulières, qui ont permis qu’Alice arrive au bac. Grâce à elles et eux, Alice forme des projets nouveaux et personnels, qui ne seraient pas possibles sans ce fichu bac.

Mesdames, messieurs, vous avez participé à la construction de la vie d’une jeune personne extraordinaire.

Merci.

Chez les collègues·Culture mathématique·Evénement·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths et arts·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Merci les copains·Message·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Les cadeaux de Stéphane

Après le grand oral de ma fille, puis un emménagement éclair, suivi d’une petite après-midi de cours et avant trois conseils de classe d’affilée, ce qui au final me fait une journée riche en émotions, j’ai reçu avec plaisir une émotion de plus : un cadeau.

Un cadeau de Stéphane.

Stéphane, c’est un collègue de Lille qui m’envoie des cadeaux. Je lui ai même, il y a longtemps déjà, réservé une catégorie : les découvertes de Stéphane. C’est lui, Match Point, par exemple. Ce n’est qu’un exemple : il a un talent fou.

Parce que je partage sur le blog, pour ce que j’écris.

C’est fou, non ?

C’est trop, clairement. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir : j’adore. En plus, les cadeaux de Stéphane sont géniaux. Il me lit régulièrement et sait ce que j’aime. De ce fait, c’est incroyablement adapté à mes passions, mes lubies, ma sentisiblité.

Voyez plutôt :

A l'attaque !·Allez les jeunes !·bac·BRAVO!!!·Chez moi·Evénement·Je suis fan·Lycée·Merci !·Tous ensemble !

Respect

Demain, ma fille passe le grand oral. Demain, elle en aura fini avec sa scolarité de lycéenne.

Elle a si bien travaillé, je suis admirative. Elle s’est battue avec ténacité depuis si longtemps… Elle est fière d’elle, là, ce soir : elle sait parfaitement ses deux sujets.

Peut-être demain rien ne sortira ; l’autisme est ainsi. Mais peu importe. Elle accomplit son exploit.

Elle y sera parvenue grâce aux personnels de son lycée, le lycée Camille Saint Saëns à Rouen. J’écrirai bientôt sur elles et eux, car elles et ils ont rendu possible.

Bon, en attendant dodo : la journée va être… Je n’en sais rien, en fait, ce qu’elle sera. Et ce n’est pas bien grave.

C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths en vidéo·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Mais alors, un disque c’est un triangle ?

Grâce à Gaëlle Papineau-Chevrier, j’ai découvert cette animation ce matin, qui en effet propose un autre regard :

Je la monterai demain à mes élèves de 6e avant leur évaluation sur… les aires de disques et de triangles !

A l'attaque !·Actualité·Apprendre·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Faut que je fasse mieux·Formation·Je suis fan·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Tous ensemble !

Former pour se former

Mon épopée limousine prend bientôt fin : je suis dans le dernier train de mon trajet ; ensuite métro puis bus, et je retrouverai avec bonheur ma famille, mes bestioles, ma maison. Je suis d’autant plus heureuse de rentrer que l’escapade a été délicieuse à tous égards : je me suis régalée de maths, de transmission, d’échanges, de resto, de la très grande gentillesse de mes hôtes. J’ai découvert l’outil Remédiation Tests de positionnement, je suis en pleine réflexion sur un matériel pédagogique proposé par un formateur pour aider à se représenter les pavés droits (mais je réfléchis encore), j’ai corrigé une erreur grâce à un collègue (je croyais qu’on pouvait percevoir la courbure de la Terre, en mer !), j’ai fait de bien belles rencontres… Jusqu’au looong voyage de retour, où j’ai fermé l’ordi pour discuter avec une élue municipale et aide soignante, toute jeune, pas du tout aux mêmes convictions que les miennes, mais passionnante et vraiment sympa.

14 heures de trajet, 4h30 de formation : une collègue m’a demandé hier « mais pourquoi tu fais ça ? ». Pour plusieurs raisons : j’aime bien bouger, faire des rencontres, découvrir « en vrai » des connaissances numériques, parler de maths, me rendre utile, former, confronter mes contenus à d’autres cultures, travailler en inter-métier, participer à un projet de société en travaillant avec un grand éventail de professionnels de l’éducation. Et plus que tout, former me permet d’apprendre, de me former. Alors c’est vrai, Limoges c’est loin de chez moi. Mais ce petit voyage m’aura permis de rencontrer de bien belles personnes, de tous âges, qui m’ont appris, aussi.

Activité rigolote·Actualité·Chez les collègues·Culture mathématique·Evénement·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·Formation·Je suis fan·Manipuler·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Comment avoir les boules en mathématiques ?

Ce merveilleux titre d’article est issu d’une proposition spontanée d’un collègue lors du séminaire IREM à Limoges, auquel j’ai eu beaucoup de plaisir à participer. Echanger avec des collègues d’horizons si différents, rencontrer des personnes passionnantes et passionnées, et être reçue avec tellement de gentillesse était vraiment un bonheur.

Et définitivement, les oranges c’est vraiment mieux que les pommes, pour voir apparaître des triangles sphériques. Le problème des pommes, c’est la dépression autour du pédoncule, qui fait que quand on extrait un morceau triangulaire (façon sphérique) et qu’on le regarde « de face », on ne voit pas le troisième sommet du triangle, qui « retombe » derrière la surface du triangle. Bon, après avoir vanté la précision du vocabulaire toute la journée, ce que je viens d’écrire est un peu un craquage… Avec des oranges, le résultat est super : la peau de l’orange forme un triangle sphérique, et on le voit aussi apparaitre sur la chair du fruit. Mais en CM2, c’est difficile à faire réaliser par des élèves sur le plan de la motricité. J’essaierai sans doute de viser l’hiver pour avoir des clémentines.

Actualité·BRAVO!!!·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Culture mathématique·Evénement·Je suis fan·Maths et arts·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Mathématiques 2022 : belles, vivantes, pour toutes et tous !

Voilà une double excellente nouvelle ce matin : la SMF vient de remettre à Marie Lhuissier le #PrixdAlembert, pour son travail sur les Contes mathématiques. Et Sign’maths est lauréat du prix Ferrand.

Que la communauté mathématique fasse le choix de récompenser une jeune femme, lumineuse, créative, pour un travail mathématico-humano-artistique, et aussi un travail extraordinaire et collaboratif qui participe à un vrai projet de société inclusive, cela fait un magnifique début de journée !