Activité rigolote·Actualité·APMEP·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Jeux Ecollège 5

La brochure jeux école-collège 5, ou écollège 5, va être mise en vente dès ce weekend. J’ai pu la compulser ce matin et elle est

Formidable

Extra

J’ai hâte de l’utiliser avec mes élèves !

Voici à qui nous devons cette petite merveille :

Le sommaire :

Alors bon, après lecture, je vais tout tester, et tout me semble simple à déployer. J’ai évidemment particulièrement hâte de tester le Curvhexa, moi qui suis une fan absolue du Curvica, mais tout m’allèche les neurones et j’imagine déjà mes élèves sur les quatre autres activités : je sais qu’elles vont leur plaire… Voyez plutôt :

Je vous rappelle ceci, car c’est TRES TRES TRES IMPORTANT :

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·C'est bien pratique·Calcul mental·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Didactique·En classe·Enseignement·Expo de maths·hommage·Je suis fan·Maths pour tous·Merci les copains·Parole·Partager les maths·Représenter·Sixième·Tous ensemble !

2 photos, 8 objectifs, 15 minutes

Ce matin, nous avons étudié ces photos de M@ths en vie avec mes élèves de sixième. J’avais divers objectifs :

  • Parler proportionnalité
  • Revoir les conversions d’unités de masse
  • Parler décimaux
  • Calculer mentalement (x10, :10, estimation)
  • Expliciter ce que signifie un prix « au kilo »
  • Eveiller l’attention à son environnement
  • Commencer de voir des maths partout
  • Arrêter de voir des complots dans tous les coins

Bon, ça a très bien fonctionné. Les élèves ont observé, silencieusement. Quelques mains se sont levées, puis plus, plus et encore plus. Alors, ai-je demandé, qu’en pensez-vous ? Première réponse :

C’est n’importe quoi maîtresse : ils disent des figues et c’est des pommes.

Ah tiens, le principe de réalité qui me revient dans la figure. Je n’avais pas remarqué que la photo cadrait les fruits de l’autre côté de l’étiquetage. Bonne galère pour expliquer : pour moi qui fais les courses, c’est facile à accepter ; pas pour toutes et tous les élèves, manifestement.

Bon maintenant qu’on a réglé ce souci-là, qu’en pensez-vous ?

C’est quoi des figües ?

Ca, je m’y attendais. J’explique. D’une part, G-U-E se lit « gue », et il faudrait un tréma pour que cela se lise « gu », parce que la valeur du G et patati patata. D’autre part, une figue, c’est un fruit comme-ci, comme-ça, repatati, repatata.

Bon, et vous z’auriez pas envie qu’on parle maths les loulous ? Siiiiiiii, c’est parti comme sur des roulettes. Certains élèves ont appris que les fruits et légumes se vendent (dans ce cas) de sorte que si j’en achète la moitié d’un kilogramme, je paie la moitié du prix d’un kilogramme, et ainsi de suite. Nous avons pu évoquer explicitement la proportionnalité, expliquer qu’acheter une fois 1kg ou 10 fois 100g devrait me coûter autant. Du point de vue conversions, ils étaient bien au point. Et pour diviser par 10, vas-y que je te décale la virgule, et j’ai pu faire mon show. Comme ça, c’est fait et je reste fidèle à ma légende.

Ensuite, j’ai fait remarquer la notation des prix aux élèves : je trouve ça super bizarre, le € qui cohabite avec la virgule, tous les deux comme un séparateur, avec cette pauvre petite virgule qui se balade. Cela renforce l’idée que le 9 et le 80 sont exprimés dans deux monnaies différentes sans lien entre elles, un peu, le €. Mais la virgule à cette place, par rapport au 80, c’est curieux. Je pense que pas mal de mes élèves vont regarder les prix, maintenant.

Pour finir, THE question : à votre avis, c’est une erreur ou c’est une arnaque ? Réponse générale : c’est une arnaque ! Bin moi, je ne crois pas. Je crois que les personnes qui ont mis à jour les étiquettes (on voit que des prix on été effacés sur certaines) ont mis à jour le prix central, mais parfois oublié de mettre à jour le prix aux 10g. Ou peut-être ces personnes ne savaient-elles pas comment le calculer, parce que les décimaux, hé bien ce n’est pas facile à manipuler.

Ai-je convaincu les férus de conspiration ? Je l’ignore. Mais je vais continuer de tricoter mes mailles d’esprit critique pour leur tenir chaud. J’ai toute l’année pour cela.

C’est tellement efficace, ce type d’exercice : on réfléchit, on verbalise, on débat, on réactive, on découvre, on modélise, et le tout dans le quotidien. Il ne s’agit pas non plus de ne faire que ça, mais ces deux photos sont un puissant outil pédagogique.

Chez les collègues·Apprendre·Culture mathématique·Expo de maths·Merci les copains

Système rhomboédrique

Carole Terpereau a publié un tweet qui m’a alléchée :

Carole a pris ces photos au muséum d’Histoire Naturelle de Marseille, cet été. Cela a à voir avec la cristallographie, pour présenter des paramètres cristallographiques des minéraux. C’est mystérieux pour moi, mais les objets sont jolis et seraient aussi à leur place en classe de mathématiques…

Activité rigolote·C'est bien pratique·Chez les collègues·En classe·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Mes projets·Partager les maths·Tous ensemble !

Des automatismes au hasard, j’adore !

Jérôme Urvois est un collègue qui m’écrit, et il m’a donné ses très bonnes idées : pour permettre à ses élèves d’automatiser sans lassitude certains savoir-faire (comme la résolution d’équations, le développement, l’addition de fractions, etc.), il au tableau quelque chose du style ax-b=c, a/b + c/d ou (a+bx)(c+dx), etc… et les élèves lancent un dé pour affecter une valeur aux a, b, c, etc. Le fait de lancer un dé change radicalement la manière appréhende de tels exercices, selon le collègue, que je crois aisément. Il pratique souvent ce type d’activité flash en groupe. Et ce que je trouve super pratique, c’est qu’on peut différencier facilement : on peut confier des dés 6 aux élèves moins à l’aide, des dés 12 ou 20 à d’autres ; j’ai même des dés fractions et des dés relatifs, que je peux donner à certains élèves.

Merci Jérôme, d’avoir partagé et de m’avoir autorisée à mettre des extraits de tes fiches élèves en photo !

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·C'est bien pratique·Calcul mental·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Cycle 4·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Maths pour tous·Merci les copains·Partager les maths·Tous ensemble !

Maths à la boulangerie

Une collègue m’a envoyé des photos prises dans une boulangerie pendant ses vacances. J’en ai fait un mini diapo, pour passer ça en question flash dans toutes les classes où j’aurai envie de le proposer (toutes ?) :

C’est vraiment sympa de m’envoyer vos étonnements, vos amusements et vos questionnements : j’adore pouvoir proposer des intermèdes de ce type aux élèves. Là, nous allons pouvoir parler calcul mental et proportionnalité.

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Cycle 4·Didactique·Formation·Je suis fan·Maths pour tous·Merci les copains·Mes projets·Partager les maths·Tous ensemble !

Etre ou ne pas être, telle est la question du jour de la rentrée

Un super collègue qui cogite sans cesse et partage ce qu’il fait m’a envoyé une activité qu’il a baptisée « Etre ou ne pas être ». J’ai trouvé son idée vraiment top et je m’en suis emparée, avec son autorisation. Si je ne cite pas le nom de ce collègue, c’est qu’il n’y tient pas trop, ce qu’évidemment je respecte.

Dans son activité, le collègue distribue une figure aux élèves de 3e (elle est sur le document plus bas) avec comme consigne : « Écris toutes les informations que la figure te donne et dont tu es sûr ». On est en début d’année, mais pas à la première séance. Dans un premier temps le travail est individuel et dure environ 10 minutes. Dans un deuxième temps le collègue organise un bilan. Son objectif est de mener une réflexion sur le statut de la figure et sur les données, et éventuellement modifier ce statut, d’apprendre à lire les informations codées sur une figure et de prendre conscience de l’intérêt du codage d’une figure, de dégager les futures conditions d’accès (c’est la suite de l’activité) des conséquences probables, de faire la différence entre données et informations visibles ou probables, conjectures.

Dans sa fiche prof, le collègue étaie son plan d’activité avec les trois niveaux de géométrie scolaire du collège :

Les phases 2 et 3 vont plus loin : dans la phase 2, il est demandé aux élèves d’imaginer quelles questions il pourrait poser à un autre groupe, et de réfléchir à ces questions et à leurs réponses : quels outils pour y répondre, quels théorèmes. La phase 3 consiste en la résolution soigneusement rédigée des questions reçues par chaque groupe, et en un retour avec le groupe émetteur.

Le travail se conclut par une quatrième phase, de synthèse.

J’ai donc eu envie de déployer une activité similaire dans mes classes, mais pas aussi développée. Je voudrais m’en servir comme évaluation diagnostique, et en même temps servir les objectifs défini par le collègue auteur, à savoir ce qui concerne les codages et la distinction données de l’énoncé-résultat argumenté mais sûr-conjecture. Je vais donc la présenter ainsi, à tous les niveaux de classe (6e, 5e, 4e) :

J’ai gardé le titre, que j’aime beaucoup. Je pensais changer de figure, et puis en en cherchant, je me suis aperçue que celle-ci est adaptée à tous les niveaux. Je vais donc, peut-être lors de la toute première séance, la proposer avec production d’une trace écrite sous forme de brouillon, que je ramasserai. En 6e, je pense que les élèves auront plutôt recours à la géométrie instrumentée, et je voudrais voir s’ils vont tenir compte du fait que le dessin n’est pas en vraie grandeur. En 5e, les élèves devraient être davantage sur l’interprétation des codages. En 4e, comme nous traitons les triangles semblables et les angles-parallélisme en 5e, ils peuvent même aller plus loin et déduire des résultats pour la deuxième question.

Je trouve ça vraiment très chouette pour commencer l’année : le signal qui est donné est bien celui du regard mathématique, du poids alloué à l’analyse et la réflexion, de la temporisation. j’ai hâte d’analyser ce que je vais ramasser en trace écrite ! Ensuite, je pense que j’expliquerai aux élèves les trois niveaux de géométrie, pour pouvoir faire référence plus tard. J’aime bien nommer les choses, et là cela permet de pouvoir signaler à des élèves qu’ils ne s’inscrivent pas dans le cadre qui est attendu à leur niveau, assez simplement.

Merci beaucoup au collègue qui a construit et partagé son activité !

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Cycle 4·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Maths ailleurs·Maths pour tous·Merci les copains·Mes projets·Partager les maths·Tous ensemble !

Des maths à Dublin

Ma collègue Gaël m’a envoyé une photo prise à Dublin :

Je vais utiliser ce document, en 5e mais peut-être aussi en 6e et en 4e. J’ai fait simple, et je pense que ce sera efficace :

Evidemment, nous résoudrons les questions qui peuvent être résolues… J’espère travailler les vitesses, le calcul mental et les échelles.

C’est vraiment super, ces ressources que vous m’envoyez. J’adore vos regards mathématiques et en plus cela enrichit mes pratiques.

Actualité·Chez les collègues·Chez moi·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Maths et BD·Maths pour tous·Merci les copains·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Mon bureau est tout beau

Et voilà, les photos de Carole Terpereau sont juste devant moi lorsque je suis au boulot.

Et quand je fais une pause, que je m’enfonce dans mon fauteuil pour réfléchir, si je tourne la tête à droite, ou si je vais farfouiller dans ma boîte à chocolat, j’ai la planche d’Olivier Longuet :

C’est assez ultime, je trouve.

Je suis très très contente.