Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Club maths·Compétences·En classe·Je suis fan·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets·Sixième·Tous ensemble !

Mathiavélique, le jeu diabolique !

En AP en sixième, mes élèves ont fabriqué un jeu, du début à la fin. J’ai beaucoup aimé ce moment avec eux, et ils ont produit un travail d’une grande qualité.

Nous aurons consacré neuf heures au collège à élaborer Mathiavélique, le jeu diabolique, plus plusieurs heures pendant le week-end, où ma fille, élève de cinquième, est passée à la réalisation des plans de la classe de sixième.

Voici notre planning de séquence :

Capture d’écran 2017-06-21 à 15.45.08.png

Nous avons utilisé 5 heures d’AP (pendant lesquelles pratiquement toute la classe est venue systématiquement, alors que la séance concernait des groupes), 3 heures de cours, 2 heures de club maths, et pas mal de temps perso, sur un week-end.

Nous avons remobilisé ou mobilisé beaucoup de notions mathématiques. Nous avons parlé pourcentage, aire, fluctuation… Les élèves ont été très investis, ce qui a permis d’obtenir un beau résultat, dont je suis vraiment très fière, même si je n’ai été que chef d’orchestre.

Ce matin donc, les élèves ont présenté le jeu à notre chef et à des surveillants. Ils ont été très bien : nous avions préparé la présentation, un élève se chargeait d’expliquer les règles, chacun a lu des questions. C’était très chouette et je crois que nous avons réalisé un beau boulot.

Ce qui est amusant et qui m’a évidemment beaucoup plu, c’est que les élèves ont choisi, outre un super titre et un parcours en forme de π, des catégories correspondant aux compétences. Ils se sont donc approprié ces compétences : lorsqu’ils créaient leurs questions, ils savaient me dire à quelle compétence elles se rattachaient. Je pensais qu’ils auraient préféré des domaines du programme, tels que espace et géométrie ou nombres et calculs, mais non.

Autre surprise : ce ne sont pas les compétences modéliser ou raisonner qui les ont embêtés, mais la compétence chercher. Pour celle-là, ils ont eu du mal. En revanche dans représenter ils ont mis sans hésitation les questions liées aux écritures des nombres. Ils ne se sont pas cantonnés à des représentations statistiques ou de géométrie.

Quelques photos de notre week-end, avec le passage au concret par ma fille :

Elle est restée avec nous ce matin pour l’heure de test, du coup, les sixièmes l’ont applaudie, tout contents de son travail. C’était très sympa, et est représentatif du bon esprit dans lequel ils terminent l’année, alors que leurs qualités en matière collaborative étaient plus que limitées en début d’année. Ils ont grandi, ces jeunes gens !

À l’avenir, j’aimerais que la réalisation aussi soit faite par les élèves de la classe. Là, nous étions contraints par le temps et je voulais que ce soit tout beau… Car mine de rien, il nous a fallu plusieurs heures pour réaliser le plateau !

Allez les jeunes !·Chez les collègues·Evénement·Je suis fan·Maths par les jeux·Tous ensemble !

Pour Navadra ?

Lundi prochain, Navadra entame la phase de collecte qui lui permettra, j’espère, de se développer en restant autonome. Or pour qu’une campagne de crowdfunding réussisse, il est impératif qu’au moins 20% du montant recherché soit atteint pendant les 2 premiers jours… Gros stress pour les concepteurs du jeu !

Si vous en avez envie, ce sera ici, dès lundi !

PS pour mes élèves : hé, les jeunes, vous êtes dans la pub de Navadra… Trop la classe, non ?

Capture d_écran 2017-06-11 à 18.42.35

Capture d_écran 2017-06-11 à 18.43.20

Chez les chercheurs·Chez les collègues·Club maths·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Manipuler·Maths et arts·Maths et musique·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets

Ma journée des maths à moi

Hier, nous sommes allés à Paris, mon mari et moi. Pour ma journée des maths rien qu’à moi.Cela a été une super journée. Je vous raconte (si, si).

Nous sommes partis en train très tôt, ce qui m’a donné l’occasion de commencer à lire deux bouquins sur les nombres qui attendent depuis un bon moment sur mon bureau :

Capture d’écran 2017-05-28 à 10.28.45.png

D’une part, j’avais envie de m’immerger dans les maths, dès le début de la journée. D’autre part, je réfléchis en ce moment à un dispositif de remédiation sur le nombre, pour les élèves arrivant au collège et en difficulté, et il me faut réactiver, apprendre et réfléchir. Comme notre train avait une fâcheuse tendance à s’arrêter dès qu’il rencontrait une gare, j’ai eu le temps de bien avancer les bouquins. J’ai relevé cette jolie citation de Lebesgue :

 » À aucune époque les mathématiciens n’ont été entièrement d’accord sur l’ensemble de leur science que l’on dit être celle des vérités évidentes, absolues, indiscutables, définitives. « 

Arrivés à Paris, nous avons rejoint le Palais de la Découverte, après avoir glandouillé un peu en sirotant du café frappé, parce qu’il était trop tôt. Je voulais revoir le département mathématiques du musée, et visiter l’exposition sur les probabilités.

Capture d_écran 2017-05-28 à 10.42.10

Je consacrerai un article sur cette exposition, pour pouvoir la présenter de façon approfondie.

Côté département de maths, il y a deux pôles, en gros : la fameuse salle π, que je vais pouvoir présenter à mes élèves demain, et une salle sur pavages et transformations planes. La salle π a surtout de l’intérêt pour des jeunes si il y a présence d’un animateur, d’autant qu’ils sont vraiment intéressants au Palais de la Découverte. Quant au pôle pavages et transformations, il y a des activités sympas à faire, avec des manipulations bien choisies. J’aurais eu mes cinquièmes sous la main, nous aurions passé un certain temps là.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’après-midi, nous sommes liés au salon culture et jeux mathématiques qui se tient place Saint Sulpice jusqu’à mardi. C’était un très bon moment, pendant lequel nous avons discuté, joué, navigué entre des passionnés.

Nous avons pu retrouver l’équipe de Navadra, toujours aussi souriante et sympa, et avec des projets de ouf : Navadra est en train de devenir un jeu en 3D !

Capture d’écran 2017-05-28 à 10.55.12.png

Pour l’avoir vu, ça rend vraiment bien ! Et ils ont encore des tas de projets en développement…

Capture d’écran 2017-05-28 à 12.11.08.png

Nous sommes rentrés bien fatigués, bien cuits, et j’ai des tas d’idées. Et puis demain, nous allons pouvoir changer un peu la déco de la classe et tester les nouveaux jeux !

Chez les collègues·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Nouvelles technologies·Tous ensemble !

Navadra a besoin de soutien

L’équipe de Navadra a entamé une campagne pour évaluer si lever des fonds suffisants pour se développer est possible. Ils ont besoin de notre soutien. Mon habitude n’est pas de faire de la publicité, mais là j’ai vraiment envie de relayer leur appel : Navadra est une magnifique initiative, le jeu est bien réalisé, colle au programme et mérite d’être encouragé.

Capture d’écran 2017-05-26 à 16.00.41.png

Le lien pour voter est ici.

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets·Sixième

Francis avance !

Aujourd’hui, deuxième séance de sixième sur notre jeu, dont il faut décidément que nous lui trouvions un nom. Pour le moment une élève m’a proposé de l’appeler… Francis. Bon, je ne pense pas que ce soi le nom définitif, mais comme c’est la seule proposition que j’ai eue, je vais la conserver de façon temporaire.

Nous avons reçu notre commande :

Capture d’écran 2017-05-19 à 19.30.07.png

Les élèves ont bien avancé les questions. Il faut que j’essaie de faire le point ce weekend, mais avec les copies à corriger, les évaluations à construire et les échanges universitaires hyper super proches, je ne suis pas sûre d’avoir le temps. Je crois qu’ils ont été vraiment prolifiques et en tout cas ils ont vraiment essayé de suivre les consignes données, et de trouver des questions qui correspondent à chacune des six compétences des maths.

ce qui est chouette, c’est que ce travail amène les élèves à tout reparcourir de notre année, de ce que nous avons appris ensemble. Une réactivation joyeuse et dynamique, et en plus de façon vraiment collaborative.

Bon les jeunes, chose promise chose due : vos mains immortalisées pour la postérité !

Capture d’écran 2017-05-19 à 19.30.16.png

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Je suis fan·Maths par les jeux·Sixième

Projet jeu : la commande est passée

Sur cette fin d’année, nous allons réaliser en sixième un jeu de maths, un jeu de société. Le principe en sera assez classique, et j’espère que mes élèves vont élaborer un contenu de qualité, mais je leur fais confiance pour cela. En tout cas hier ils avaient l’air très très très motivés pour notre dernier projet de l’année.

Je leur ai exposé l’objectif et je leur ai expliqué quelle marge de choix ils avaient. Ils ont réfléchi aux règles du jeu, et nous avons déjà une base, à laquelle sont venues se greffer des idées secondaires que nous exploiterons dans un deuxième temps :

Capture d’écran 2017-05-13 à 09.38.50.png

Ensuite, nous avons exploré le site que mon mari m’avait indiqué (tout pour le jeu), et les élèves ont discuté, parfois débattu des choix à effectuer. Ces choix influent parfois directement sur les règles du jeu, alors c’était important. Au final ils m’ont dressé ma lite de courses :

Capture d’écran 2017-05-13 à 09.35.13.png

Plusieurs élèves sont venus me dire avant de partir en weekend que surtout, surtout, je ne devais pas oublier de passer commande. Rassurez-vous jeunes gens, c’est fait et je n’ai rien oublié. Il me reste à aller acheter des feutres pour écrire sur les cartes.

Sur cette première séance, nous avons travaillé plusieurs compétences qui se rattachent aux objectifs de l’enseignement des maths : chercher, raisonner, communiquer, mais aussi calculer (pour comparer l’aire des plateaux, circulaires ou rectangulaires et de formats différents, et pour déterminer la taille nécessaire de la boîte de rangement).

J’espère que nous allons garder ce souffle et réussir à terminer avant la fin de l’année !

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Cinquième·Dans les copies·En classe·Evénement·Maths par les jeux·Sixième·Tous ensemble !

Activité parfum chocolat

Hier, je travaillais deux heures avec mes sixièmes et deux heures avec mes cinquièmes. J’avais donc décidé de terminer les séquences en cours (à ceci près que nous réactiverons à la rentrée avec quelques exos), puis de proposer un petit rallye, sur une heure, avec pour thème Pâques. J’hésite toujours, car Pâques n’est pas une fête laïque. Mais en même temps le lundi de Pâques est férié pour tout le monde, et je m’appuie sur la culture populaire pascale, avec les lapins, les oeufs et les chocolats. M’enfin, je ne suis pas hyper à l’aise avec cela. Comme j’aime bien les maths événementielles et puis tout de même, quoi de mieux que de faire des maths en mangeant du chocolat ???

Donc allez zou, j’ai dégainé mon problème. Je l’aime bien : c’est une des enfants de la maison qui a dessiné la carte. Je propose des consignes différentes selon les années, mais à partir de la même carte.

Capture d_écran 2017-04-08 à 09.51.36Capture d_écran 2017-04-08 à 09.49.21Capture d_écran 2017-04-08 à 09.49.26

Comme nous faisons beaucoup de résolution de problèmes, j’avais prévu la question subsidiaire pour départager les groupes qui auraient trouvé une solution équivalente (je mesure l’écart avec ma solution. A moins d’un centimètre de ma solution, je considère que le groupe a trouvé). J’ai bien fait : en sixième, un seul groupe a trouvé le trésor (et a plié aussi la question subsidiaire, d’ailleurs, avec une précision supérieure à celle des cinquièmes qui l’ont traitée) et en cinquième plusieurs groupes avaient trouvé le trésor, et deux ont été assez précis sur la question subsidiaires.

Mes deux objectifs pédagogiques étaient :

  1. réactiver la notion de médiatrice
  2. travailler la proportionnalité, avec les échelles et les vitesses.

Le premier objectif a été atteint tout de suite avec les cinquièmes : ils ont évoqué tout de suite la médiatrice, au vu du deuxième indice, et de façon explicite. En revanche cela n’a pas du tout été le cas avec les sixièmes. Les quelques groupes qui l’ont tracée ne l’ont pas nommée ; il faut que je revienne dessus à la rentrée, d’autant que les élèves ont demandeurs d’une solution structurée.

Concernant l’objectif lié à la proportionnalité, l’utilisation de l’échelle et des conversion n’a été un problème pour personne. En revanche gérer le lien distance-temps-vitesse a fait chauffer plus d’un cerveau ! Pratiquement tout le monde a mis en oeuvre une stratégie adaptée, mais parfois laborieusement et au bout d’un temps de réflexion et de recherche conséquent. Mais c’est bien : c’est de cette façon que l’on comprend.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mise en activité a vraiment bien marché, facilité d’ailleurs par le fait de pouvoir choisir un nom d’équipe, et à la fin tout le monde a eu ses petits oeufs en chocolat, plus un petit lapin en chocolat pour les membres du groupe vainqueur. Trois groupes de cinquième, vraiment pas loin des premiers, ont eu un rab’ d’oeuf, pour marquer leur réussite particulière.