A l'attaque !·Actualité·Allez les jeunes !·Chez les collègues·Evénement·Informatique·Je suis fan·Maths par les jeux

Allez les jeunes !!!

Aujourd’hui a lieu la finale du concours Alkindi, et trois élèves des collège Hyacinthe Langlois y participent cette année, représentant notre académie. Leur prof, Christophe Simon, est tout fier, et il a bien raison. Les trois collégiens, Antonin, Pierre et Jimmy, ont travaillé dur et vivent là une belle aventure ! Christophe a déclaré à Actu : « Pierre a fait des choses que je suis incapable de faire et il était plus rapide que moi ! »

Voilà donc une belle brochette : prof extra, collégiens extra !

Bonne chance les jeunes, et surtout : profitez !

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Evénement·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Sixième·Tous ensemble !

« C’était une chouette journée, madame, je suis content »

Ainsi a conclu un de mes élèves, repartant avec son lot pour être arrivé en deuxième position : aujourd’hui, mes élèves de sixième ont accueilli les élèves de CM2 d’une des écoles du secteur, pour un rallye mathématique. Un bon moment de recherche, pendant lequel j’ai été fière de voir comme mes élèves se voulaient pédagogues et respectueux de leurs camarades. Je les avais avertis : un an de plus ce n’est rien, je ne veux pas qu’on roule des mécaniques, et bien souvent ce sont des élèves des écoles qui trouvent la solution qui fait la différence. Ecoutez-vous, échangez, expliquez vous vos démarches.

Hé bien les jeunes, je suis contente de vous. 🙂

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Calcul mental·En classe·Evaluer·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Nouvelles technologies·Sixième

Le défi tables

Hier et aujourd’hui, en groupes, nous avons mené un défi de calcul mental grâce à l’application « Défi tables« , qui est décidément super. Je travaille le calcul mental à fond sur cette période, car j’en ai besoin en particulier pour le thème fractions et le thème priorités : si les élèves n’ont pas automatisé suffisamment le calcul mental, comment peuvent-ils comprendre les mécanismes que je vais leur faire découvrir ?

Les élèves se sont affrontés, deux par deux, et l’application Challonge gérait les rencontres.

J’avais choisi comme réglages :

pour Défi tables :

  • vingt calculs
  • quinze secondes
  • toutes les tables de 2 à 11
  • classique et opérations à trou

pour Challonge :

  • single stage
  • double elimination (pour la finale)
  • ronde des perdants

Les élèves ont beaucoup aimé, et d’ailleurs plusieurs sont revenus aujourd’hui, dans l’autre groupe, alors qu’ils étaient déjà là hier. Je pense essayer bientôt avec la classe entière, et comme Challonge permet de gérer plusieurs tournois en même temps, j’ouvrirai un autre tournoi pour tous ceux qui sont éliminés à partir des demi-finales du tournoi principal. Ainsi les élèves resteront en activité. Là, c’était bien ainsi, car les élèves encourageaient leurs camarades, mais avec toute la classe je préfère les lancer sur une autre activité.

Capture d_écran 2018-04-06 à 18.15.51

Les points principaux que j’ai trouvés positifs sont que :

  • des élèves en difficulté ou se vivant comme en difficulté ont été parfois excellents, ce qui leur a fait beaucoup de bien ;
  • les élèves résolvent plein plein de calculs, et ils en redemandent !
  • ils doivent apprendre à réguler le stress lié au temps limité, et parfois à la volonté de performance ;
  • certains élèves ont eu le triomphe bien trop peu modeste, et cela a permis d’en parler avec eux et que leurs camarades leur expliquent comme cela pouvait être pesant. Alors ils ont changé de comportement.

 

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·En classe·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Sixième

Lego-fractions : suite… mais pas fin !

Aujourd’hui nous avons poursuivi notre activité sur les fractions en sixième. Nous avons seulement terminé la première page de l’activité. Pour autant, même si je pensais avancer plus vite, je me rends compte que c’était illusoire. D’abord, nous n’avons pas fait que ça :

  • Nous avons résumé le cours d’hier et les conclusions auxquelles nous étions arrivés pour les absents. Ils ont d’ailleurs bien assuré pendant l’activité d’aujourd’hui. Cela représente du temps, mais c’est fondamental. Cela a aussi permis de réactiver pour tout le monde, et que m’assure de la mémorisation des tâches d’hier ;
  • nous avons complété la réponse à la question « compare les différentes écritures entre elles ». Les élèves ont décidé de nommer comme écritures : les fractions, l’écriture décimale, l’écriture en toutes lettres, les pourcentages. Nous avons comparé les avantages, les inconvénients. Chaque écriture avait ses défenseurs, et c’était intéressant de les entendre argumenter et d’en faire une synthèse écrite. Et puis nous avons pu conclure que toutes ces écritures étaient nécessaires, mais de façon différente selon les cas de figure ;
  • nous sommes arrivés à la fraction comme nombre : 2/3 représente le nombre qui, multiplié par 3, donne 2 unités. Les legos ont bien marché pour arriver à faire comprendre cela aux élèves, qui ont eu du mal, qui m’ont demandé de réexpliquer de différentes façons, qui se sont expliqués entre eux, mais qui ont réussi ensuite à répondre tout seul aux questions d’entraînement. Je crois que nous sommes bien partis.
  • sue la dernière partie de la séance, les élèves ont repris une évaluation récente pour corriger les erreurs que j’avais signalées et terminer ce qu’ils n’avaient pas eu le temps de faire. Ceux qui avaient fini en avance ont continué la suite de l’activité sur les fractions.

Capture d_écran 2018-03-29 à 17.08.23Capture d_écran 2018-03-29 à 17.08.28Capture d_écran 2018-03-29 à 17.08.33Capture d_écran 2018-03-29 à 17.08.39

Je ne revois les élèves que mercredi prochain, à cause de Pâques. C’est un peu frustrant, car nous étions bien lancés… Mais nous avons fait plein de choses, et c’est ainsi, et nous verrons la semaine prochaine où nous en sommes.

Mehdi m’a fait plaisir, pendant la séance. Il a réfléchi, réfléchi, réfléchi, et il a compris : il m’a dit: « trois huitièmes, c’est le nombre que quand je multiplie par huit, ça donne trois unités, donc ? » Je lui ai dit que oui, je l’ai félicité. Il m’a dit, très sérieux : « madame c’est pas un problème, comme activité, mais on devrait quand même la marquer sur la feuille des trucs qui font chauffer les neurones. Parce que là, ça chauffe !!! »

Ok, Mehdi, on va faire ça.

Capture d_écran 2018-03-29 à 17.12.30Capture d_écran 2018-03-29 à 17.12.34

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Sixième

Legos, fractions et institutionnalisation

En discutant avec des collègues récemment, sur une étude de séance a priori, nous n’étions pas d’accord (mais de façon intéressante et constructive) : pourquoi reprendre le sens des fractions en sixième ? Quel intérêt à faire manipuler si ce n’est pour les distraire ? Cela va prendre du temps ; et puis comment réussir à institutionnaliser en conservant l’attention des élèves, en particulier sur une séance comme celle que j’avais prévue, qui durait deux heures ?

J’ai réalisé cette séance ce matin, comme prévu. J’avais cours deux heures d’affilée mes élèves de sixième, comme d’habitude. Nous avons d’abord fait le bilan du conseil de classe de lundi. Ensuite, nous avons corrigé cinq exercices qui portaient sur des calculs de volumes. Cela mettait un point (pas final ; jamais final avec moi d’ailleurs) à notre séquence-fleuve (périmètres surfaces aires solides volumes proportionnalité pourcentages) du moment. Nous avons donc entamé, dans le courant de la deuxième heure, une nouvelle séquence avec l’activité legos et fractions.

Au départ, les élèves ont reçu une pochette de legos pour deux et ont eu à réfléchir aux deux premiers cas. Rapidement nous avons écrit ce qui leur venait pour le premier cas. Voyant la nature de ce que j’attendais, ils ont réfléchi au deuxième et nous avons rassemblé leurs propositions. C’est ce qui figure en photo ci-dessus. Ensuite ils ont eu un moment pour réfléchir à la suite. Lorsqu’il s’est avéré qu’à peu près tout le monde était allé le plus loin possible, ce qui était très variable, nous avons institutionnalisé. Voici des extraits de cette phase de recherche :

Quelles conclusions ? Je reprends les questions initiales :

  • Pourquoi reprendre le sens des fractions en sixième ? Parce que pour de nombreux élèves ce n’est pas clair. C’était une nouvelle fois évident ce matin.
  • Quel intérêt à faire manipuler si ce n’est pour les distraire ? Une activité motivante, c’est toujours mieux pour être dans de bonnes dispositions et comprendre. En plus moi aussi je m’amuse, et moi aussi je suis motivée. Mais surtout, manipuler dans un premier temps, puis schématiser par la suite et enfin modéliser respecte des étapes harmonieuses pour accéder à une véritable compréhension, qui soit durable.
  • Cela va prendre du temps. Moins d’une heure pour l’introduction, cela me semble raisonnable. La fin de l’activité ira plus vite, maintenant. Sans doute. Peut-être. Je vous raconterai.
  • Comment réussir à institutionnaliser, en particulier sur une séance comme celle que j’avais prévue, qui durait deux heures ? Mes élèves arrivent à se concentrer sur la durée, dans la mesure où je propose des activités variées dans le fond et la forme. D’ailleurs voici la dernière demi-heure, sous forme de recueil de leurs conceptions. Il y a des tas de choses que j’aurais dû formuler différemment, comme d’habitude, mais on entend bien que les élèves sont actifs et participent.

Nous avons obtenu la trace finale que voici :

trace finale.jpg

Vivement demain qu’on continue !

Le début de la fiche (qui comporte trois pages) :

Capture d_écran 2018-03-28 à 16.22.51Capture d_écran 2018-03-28 à 16.23.02