Activité rigolote·Chez les collègues·Chez moi·Expo de maths·Je suis fan·Manipuler·Maths par les jeux·Merci les copains

Team up !

Une amie m’a offert Team up ! et je n’avais pas encore eu le temps de le tester. Nous nous y sommes attelées hier avec ma fille.

IMG_3185.jpg

Team up ! est un jeu de logique collaboratif. Chaque carte indique une contrainte de choix d’un « carton » (les pavés en bois), et les joueurs, l’un après l’autre mais surtout ensemble, agencent les pièces pour monter le plus haut possible sans laisser de trou à un étage donné. Pour compter les points, on additionne les étages complets × 5, et on ôte 1 point par carte qu’on n’a pas pu utiliser et encore 1 point par carton non placé.

On peut obtenir 25. C’est le score ultime. Nous, nous avons marqué 18 points un peu à l’aveuglette, puis 19 en ayant l’impression d’être beaucoup plus efficaces…

C’est un très très chouette jeu, et en plus vraiment beau. D’ailleurs nous avons hâte de nous y remettre, pour trouver une combinaison qui nous fera atteindre 25 points. Nous avons réfléchi en trois dimensions, calculé quelques petites probabilités pour prendre nos décisions. Je pense qua la prochaine fois, nous reprendrons la même séquence de cartes, une fois le premier essai terminé, pour essayer de nous améliorer. C’est ce qui est vraiment intéressant avec ce jeu : on peu réessayer dans les mêmes conditions pour s’améliorer.

Je vais l’emmener au club (mais le ramener à la maison…) et aussi en classe dans les écoles : je pense que ce jeu va être intéressant pour entrer dans la géométrie spatiale, et j’ai des idées de prolongements. Je cogite.

Merci Hélène !!!

Activité rigolote·Allez les jeunes !·BRAVO!!!·Chez moi·Evaluer·Je suis fan·Maths par les jeux·Merci mes loulous·Mes projets

Math Heroes

Pour mon anniversaire, les enfants m’ont fait de nouvelles fiches de perso mathématiques pour mes élèves, et les ont fait imprimer par un imprimeur, pour que je puisse présenter les perso avec un catalogue. Le résultat est ébouriffant :

Les couvertures :

Le sommaire :

Capture d’écran 2019-08-22 à 20.06.48

Des exemples :

Et moi je suis une maman heureuse… (enfin je l’étais déjà avant, mais ça m’a fait très plaisir)

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez moi·Club maths·Culture mathématique·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·histoire des maths·Manipuler·Maths ailleurs·Maths en vidéo·Maths et arts·Maths et BD·Maths et genre·Maths et musique·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets·Mots de maths·Tous ensemble !

Le club maths est mort, vive le club maths !

Allez hop, tout ça me trottait dans la tête depuis trèèèèèès longtemps, et la mue s’achève : je change de formule pour le club maths. On verra bien si ça marche comme ça, avec un système de thème annoncé et d’inscriptions. Mais j’avais envie que ce club maths soit un club PLUS de maths. C’est parti donc. Et j’espère que les élève suivront, histoire que nous allions ensemble plus loin sur les périodes suivantes !

Capture d’écran 2019-07-22 à 16.47.29.png

Capture d’écran 2019-07-22 à 16.47.44

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths par les jeux·Mes projets·Tous ensemble !·Vidéos

La magie des maths

Il existe des ouvrages de mathémagie, comme ceux de Dominique Souder. Ils sont dans ma classe, et je les exploiterai à fond dès le rentrée. Mais aujourd’hui, en parallèle des 5 minutes de Lebesgue, j’ai découvert les tours de mathémagie proposés par l’université de Laval.

Capture d’écran 2019-07-22 à 14.47.57

C’est vraiment très bien fait. Pour chaque tour, l’enseignant dispose d’une vidéo, d’une fiche de déroulé, avec des propositions de scénarios selon le temps dont il dispose, des prolongements, la solution. C’est très efficace.

Capture d’écran 2019-07-22 à 14.48.13

Voilà encore un contenu bien riche à explorer… Combien encore de pépites que j’ignore ???

Activité rigolote·Calcul mental·Chez les collègues·Club maths·Cycle 3·Cycle 4·Je suis fan·Maths par les jeux·Merci les copains·Mes projets·Tous ensemble !

Insanus calculus

Mon amie Laurence est très productive, et elle aime autant rendre service que faire progresser les élèves. Du coup, même si elle est prof de SVT, elle cogite, écoute les besoins et mitonne des outils mathématiques (entre autres). Par exemple, elle m’a fabriqué des parallélogrammes articulés, un géométrix qui me permet d’illustrer super bien les rotations, et le translator pour illustrer les translations. Ici, il y a un article qui montre les deux derniers outils, si cela vous dit.

Et là, nous sommes allés dîner ensemble et paf, Laurence m’a donné sa dernière production : un jeu de calcul, Insanus Calculus. Tout beau, en couleur, plastifié, dans des petites boîtes et tout. Trop chouette.

Alors voilà. Il y a des cartes orange, vertes et bleues. Les oranges sont les cartes objectif. Chacun en pioche une en début de partie. Les cartes vertes sont les cartes symboles opératoires, et les bleues sont les cartes nombres et pouvoirs. À chaque tour on pioche une verte et une bleue.

Moi, j’avais 71. Le fils de Laurence a décidé qu’il fallait des nombres premiers supérieurs à 23, comme cartes objectifs. Pourquoi pas en effet ? En en discutant, nous nous sommes dit que des cartes-nombres plus petits seraient bien pour pouvoir utiliser davantage des symboles divisions. Mais il ne faut pas des cartes qui résultent des tables d’addition. Nous visons donc des nombres premiers encore, ou des nombres du type 22, car les cartes bleues vont de 1 à 10.

À son tour, le joueur actif pioche donc ses deux cartes et en pose deux, également une bleue et une verte. Il peut poser des cartes pièges sur des cartes adverses, qui transforment les opérations trait l’une en l’autre, ou les opérations point l’une en l’autre (à l’allemande : Strichrechnungen + et –, et Punktrechnungen, · et :). Il y a aussi des cartes qui obligent à poser des cartes nombres de valeur inférieure à 5, et les antidotes associés.

Et donc on combine le fait d’atteindre son résultat et le fait d’enquiquiner ses camarades. Le principe est proche du mille bornes, apparemment (je n’ai jamais joué au mille-bornes…).

Hier, ça a bien marché. Les parties sont courtes et on peut utiliser la nature des cartes comme variable didactique : enlever les divisions, alléger les pièges par exemple.

J’aimerais bien que Laurence me fasse plus de cartes nombres, pour les cas où j’allège justement les pièges. Je voudrais aussi des cartes-objectif plus petites, et aussi des parenthèses. Ce serait super car je pourrais faire bosser les priorités. Ou pas, si je les exclus du jeu. C’est ça qui est super : selon le choix de nature de cartes, on s’adapte à l’objectif pédagogique. Nous allons aussi réfléchir à l’introduction d’autres nombres, comme une version fractions.

Il paraît qu’on a les amis qu’on mérite… C’est flatteur… 🙂

 

Chez les collègues·Club maths·Culture mathématique·Maths par les jeux·Merci les copains·Mes projets·Tous ensemble !

Les jeux de Manu

Dans un commentaire, Manu m’a conseillé trois jeux, que je vous présente donc. Je me suis permis de citer directement Manu, car ses descriptions sont parlantes et claires :

  • Stupide Vautour est un jeu sympa. C’est un jeu de guessing/double-guessing (je gigamic_amstu_stupide-vautour_box-left_bdpense qu’il va jouer cette carte donc je vais jouer celle-là mais du coup il pense que je pense que…) avec une bonne part de chance. Le jeu consiste à récupérer des cartes points positifs et ne pas récupérer les négatifs, et est donc exploitable sans doute en lien avec les relatifs.
    Au départ les joueurs ont tous les mêmes cartes en main. À chaque tour, un Suricate (valeur positive) ou un Vautour (valeur négative) est mis en jeu. Tous les joueurs posent alors une carte de leur main, face cachée, puis la retournent simultanément. Pour gagner des points, ou éviter d’en perdre, il faudra avoir joué la carte la plus élevée. Quand deux joueurs ou plus posent une carte de même valeur, ces cartes sont immédiatement défaussées. Il s’agit donc d’essayer de deviner quelle carte vos adversaires vont poser. (source de la description)
  • Coyote est bien adapté avec des ados. C’est un jeu qui appelle un peu de calcul (avec cartes négatives et positives également) mais surtout du bluff à la Perudo. Ce jeu m’a l’air très rigolo. Chacun a une carte sur le front, dont il ne connaît pas le contenu. Il s’agit de  faire un pari, en proposant une valeur inférieure à la somme des plumes, mais supérieur à tous les paris précédents. Le premier qui se fait dénoncer à parier un nombre trop haut perd la manche. Si celui qui dénonce se trompe, c’est lui qui perd la manche. (source de la description)

1207908611

  • En plus prise de tête, il y a le jeu Cryptid : un genre de Mastermind thématisé, qui secryptid-anglais.jpg joue sur une carte avec différents types de territoires. Le but est d’être le premier à localiser une bestiole. Pour cela chaque joueur dispose d’un unique indice. Lorsqu’on regroupe les indices de tous les joueurs, on arrive à trouver le seul endroit possible où se trouve la bête. C’est vraiment un très bon jeu de déduction, les parties durent 15-20 minutes, et il y a deux niveaux de difficulté, le niveau difficile l’étant vraiment… Seul inconvénient : il n’a pas encore été traduit en français (mais du coup ça peut être l’occasion de bosser l’anglais en même temps que l’esprit de déduction). (description ici)

A ajouter sur ma liste de ludothèque idéale… Merci Manu !

Activité rigolote·Au collège·Club maths·Culture mathématique·Expo de maths·Maths par les jeux

Les jeux dans ma classe

Avant de dresser une liste plus précise, voici les photos de l’ensemble des jeux qui sont, aujourd’hui, rangés dans ma classe. Possible qu’il en reste chez moi à ramener, mais l’essentiel est là :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les loups-garous ne sont pas un jeu de maths, mais figurent dans ma ludothèque pour être pr^étés aux élèves qui ont beaucoup d’heures de permanence.