A l'attaque !·Activité rigolote·Apprendre·Au collège·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Culture mathématique·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Jouer·Lire·Manipuler·Maths par les jeux·Merci les copains·Mes projets·Tous ensemble !

Projets pour la semaine…

Je reviens du bureau de l’APMEP avec une merveille d’Yves Farcy à exposer dans ma classe (à moins que je la garde rien que pour moi… ), un livre à recenser pour les Cahiers Péda (Christophe Marsollier, je vais me régaler !) et du matériel à ramener au collège à mon collègue Gani pour travailler la résolution d’équations en coenseignement. Même pas commencée, cette semaine s’annonce bien !

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Actualité·APMEP·Apprendre·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·Didactique·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Jouer·Lire·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Lecture matinale avant d’aller au bureau…

Hier, en quittant le bureau de l’APMEP, Jean Fromentin a eu la gentillesse (et l’excellente idée, pour les élèves et moi) de l’offrir sa brochure « jeux de juxtaposition ». Cette lecture l’accompagne donc au petit déjeuner. Et je vais vous en reparler : je n’en suis qu’au tout début que j’ai déjà des envies pour la classe… Il faut dire que Jean est une star du jeux mathématique, lui qui est l’auteur du Curvica !

Activité rigolote·Actualité·Chez moi·Culture mathématique·Ecouter·Evénement·Expo de maths·Lire·Maths en vidéo·Maths et arts·Maths et musique·Maths pour tous·Merci les copains·Merci mes loulous·Partager les maths·Quel beau métier·Tous ensemble !·Vidéos

Ma nuit de la lecture

Ce soir, j’ai eu le plaisir et la chance de participer à la Nuit de la lecture organisée par Regards de géomètre, sur l’invitation d’Houria Lafrance. C’était la première fois que je lisais en public des extraits du livre que j’ai écrit, publié chez Ecole vivante (Retz), Vous reprendrez bien un peu de maths, et j’ignorais comment je vivrai ce moment. Finalement, je n’étais pas stressée, et j’ai eu grand plaisir à lire. J’ai pu parler de la joie que représente la transmission des mathématiques dans ma vie, et que représentent mes mathématiques à moi elles-mêmes. Alors une fois la lecture terminée, j’ai eu envie de continuer. Voici donc un chapitre :

Merci à Regards de géomètre, à Houria, et à tous mes anges gardiens…

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·C'est bien pratique·Chez les élèves·Culture mathématique·Cycle 4·Didactique·En classe·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Mots de maths·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Un album pour les tout petits en quatrième

Aujourd’hui j’ai pu réutiliser cet album avec les élèves de quatrième :

Mes élèves, dans les deux classes dans lesquelles j’ai présenté l’album, ont été très perplexes : pour des tout-petits (l’album s’adresse à des 0-3 ans), le théorème de Pythagore ne leur est pas apparu comme un sujet très pertinent. Selon eux, soit l’enfant ne peut pas comprendre. Et si le but est de montrer des formes, alors pourquoi avoir choisi ce sujet ? Je partage leur opinion, mais cet album est pour moi un formidable outil pédagogique.

Je leur montrais pour qu’ils trouvent ce qui cloche. Ils ont trouvé, les bougres. Et ils ont même trouvé trois soucis.

un souci de représentation

L’angle droit est codé par un petit disque, le long de presque tout l’album. Cela rappelle un peu le décodage allemand, par exemple. Mais à la dernière page c’est un angle clairement aigu qui porte ce codage :

Un problème de concept

Dans cette page et la précédente, le mot « carré » est utilisé de manière équivoque : il désigne le carré « numérique » (produit d’un nombre par lui-même) dans la phrase, et est représente par un carré « géométrique ». C’est bien l’idée d’ailleurs, dans le théorème de Pythagore. Mais l’enfant ne peut pas accéder au carré « numérique », et mes élèves ont trouvé qu’il manque l’évocation de l’aire, puisque le carré est un ensemble de points, pas un nombre.

Un souci de logique

Enfin, il y a là une erreur, contre laquelle je ne cesse de mettre mes élèves en garde. Je suis contente, des élèves l’ont détectée dans les deux classes de quatrième.

Ici, on évoque l’existence de l’hypoténuse avant de conclure que le triangle est rectangle. Ah non ! L’hypoténuse n’existe que si le triangle est rectangle. Je ne peux pas en parler si la nature du triangle en tant que triangle rectangle n’est pas posée en hypothèse.

Bon, il demeure que j’aime cet album : il est beau et me permet de bien travailler !

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Actualité·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Culture mathématique·Ecouter·Evénement·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·histoire des maths·Je suis fan·Lire·Maths et arts·Maths pour tous·Mes projets·Partager les maths·Tous ensemble !

Je m’entraîne pour la nuit de la lecture…

Mais pas assez ! J’aurais aimé avoir plus de temps. J’ai encore le trajet en train ce soir pour réviser, car ce week-end c’est un week-end maths de l’apmep…

Les infos et le lien sont là :

Je suis fan·Chez les chercheurs·Lire·Evénement·Tous ensemble !·Maths par les jeux·Culture mathématique·Maths pour tous·Maths et société·Expo de maths·Actualité·BRAVO!!!·Merci !·Partager les maths

La petite histoire du ballon de foot, par Etienne Ghys

Etienne m’avait enchantée avec la petite histoire des flocons de neige. Il fait paraître chez Odile Jacob la petite histoire du ballon de foot. J’ai hâte de le lire, dans sa version définitive : Etienne m’avait fait l’amitié de lire un premier jet de son ouvrage et je m’étais prêtée au jeu de relectrice ce avec beaucoup de joie et d’application.

Ce qu’on aime, dans le ballon rond, c’est plus souvent le frapper du pied qu’en examiner les coutures. Du moment qu’il est rond…
Pourtant, tous les ballons de foot ne se comportent pas de la même façon et, si l’on y regarde de près, ils sont souvent très différents.
Étienne Ghys les observe d’abord en géomètre et interroge les secrets de leur conception : comment construire un objet aussi proche que possible de la sphère ? Avec son talent de conteur et son désir de comprendre, il dévoile les problèmes qui mobilisent aujourd’hui les ingénieurs.
Mais, s’ils ont la même forme, pourquoi les ballons ont-ils des trajectoires différentes ? À l’aide de quelques schémas et d’explications lumineuses de l’auteur, on découvre pourquoi la balistique, le frottement et l’écoulement de l’air, c’est important pour marquer des buts.
Ce petit livre richement illustré répond à toutes sortes de questions que le lecteur ne s’était jamais posées et qu’il découvre passionnantes.
Un regard différent sur un objet extraordinairement populaire et un formidable exemple de science rendue accessible à tous, amateurs de football ou simplement curieux.

Source

Pour ma part, le foot me laisse tout à fait indifférente, à part peu être en tant que phénomène sociologique. Mais les mots d’Etienne, ils m’ont intéressés et j’ai tout lu d’un coup. Il est passionnant, Etienne.

Activité rigolote·Actualité·BRAVO!!!·Chez les collègues·Culture mathématique·Ecouter·Evénement·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths et société·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Tous ensemble !

La nuit de la lecture

Houria Lafrance, au nom de Regards de géomètre, m’a très gentiment invitée à participer à la Nuit de la lecture, le week-end prochain. Je lirai donc des extraits de mon ouvrage Vous reprendrez bien un peu de maths ? vendredi, vers 20h30 ou 21h. Je suis très impressionnée et fière d’être entourée de tel(le)s collègues !

école·Chez les cadres·Culture mathématique·cycle 2·Didactique·L'éducnat·Lire·Mots de maths·Question de grand·Tous ensemble !

Les nombres à virgule

Un collègue m’a signalé ce document :

Il est très intéressant, et j’ai lu bien davantage que la partie sur les enseignements de mathématiques. Mais le collègue me l’a envoyé parce qu’il est tombé de sa chaise à sa lecture, sur les nombres décimaux, rebaptisés de façon systématique « nombres à virgule », comme ici par exemple :

C’est vrai que c’est ouf tendance bizarre. Et c’est écrit partout partout, 11 fois.

A l'attaque !·APMEP·Apprendre·école·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Didactique·Enseignement·Formation·Je suis fan·Lire·Merci !·Mots de maths·Partager les maths·Question de grand·Tous ensemble !

3×5 ou 5×3 : un article de l’APMEP

Aaaaah voilà, encore grâce à Florianne, j’ai retrouvé ce qui me titillait le cerveau depuis hier : quelle ressource avais-je lue qui éclaire la question du truc x machin vs. machin fois truc ? Mais un article de l’APMEP bien sûr !!!

Ce petit nom féminin fois est ainsi souvent utilisé pour participer à la description d’une action qui se déroule dans le temps, or, en mathématiques, on ne semble s’intéresser qu’à un résultat. Nous sommes dans deux mondes différents : d’une part celui de l’action qui se déroule dans le monde réel, concret, et que nous décrivons avec le français usuel ; d’autre part, quand il s’agit du produit de deux nombres, nous nous plaçons dans un modèle mathématique qui est certes né du concret, mais n’est plus celui-ci.

Source

Voici des extraits ; allez lire l’article, si la question vous intéresse : il est court, clair et très intéressant. Il aborde tout ce sur quoi nous avons échangé depuis hier.