Au collège·BRAVO!!!·Chez les collègues·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Manipuler·Maths pour tous·Merci Laura !·Merci les copains·Tous ensemble !

Georgette

Pour la fin de l’année, Laura a terminé de construire la magnifique girafe en pliage que m’avait offert Stéphane Robert. Je l’emmène chez moi pour l’été : je vais lui fabriquer des pompons de cornes et tout. A la rentrée, elle prendra place près de l’armoire, trônant dans la classe.

Un élève de sixième a proposé de la baptiser Georgette. Comme c’était le prénom d’une de mes grands-mères, j’ai adopté cette proposition.

Merci Laura !!!

Activité rigolote·Apprendre·BRAVO!!!·Chez les collègues·Culture mathématique·Je suis fan·Jouer·Les découvertes de Stéphane·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Représenter·Tous ensemble !

Shadow glyphs

Attention, pépite!

Stéphane Robert m’a envoyé ce jeu. Je l’avais conservé à la maison car ma fille voulait l’essayer, et j’ai bien fait : il fera partie des nouveautés de la ludothèque de l’année prochaine, en guest star. C’est un jeu simple, qui fait cogiter, où les rétroactions sont possibles, que l’on peut jouer ponctuellement ou de façon continue grâce au mode aventure, avec des objets magiques à gagner pour soutenir la quête. Shadow Glyphs se joue seul, mais on a le droit de demander de l’aide à un ami… ou à son mari ! Le jeu est édité par LogiQuest et distribué par Asmodée.

Le contenu de la boîte de jeu

Il s’agit de placer des blocs de façon à voir, une fois la lumière du mini projecteur allumée, la forme dessinée sur la carte glissée dans le support. J’ai démarré avec la carte 1 :

Alors personnellement, j’ai galéré comme une malade. J’ai rapidement compris que ce bloc était nécessaire, mais j’ai déjà dû allumer la lumière pour m’assurer qu’il était sur la bonne rangée : un moment d’appropriation du cône lumineux, des déformations induites, est nécessaire.

Ensuite, je ne savais vraiment pas quoi faire, jusqu’à ce que je lise mieux les règles du jeu et que j’identifie les blocs nécessaires, qui figurent en haut à droite de la carte. Tout de suite, je me suis sentie mieux… Cependant, j’ai dû me corriger car je m’étais trompée de rangée, toujours à cause d’une mauvaise anticipation du cône de lumière, que j’imaginais différemment. C’est avec la lumière allumée que j’ai déplacé la pièce la plus près de moi : je pensais qu’elle serait entièrement occultée par la pièce de la rangée 2, mais non !

Conclusion : un jeu très simple, rapide à expliquer, qui permet de travailler les projections, les alignement, les anamorphoses. Faire verbaliser les essais-erreurs est à mon avis très intéressant avec des élèves. Génial, quoi.

Merci encore, Stéphane !!!

Chez les collègues·Culture mathématique·Evénement·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths et arts·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Merci les copains·Message·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Les cadeaux de Stéphane

Après le grand oral de ma fille, puis un emménagement éclair, suivi d’une petite après-midi de cours et avant trois conseils de classe d’affilée, ce qui au final me fait une journée riche en émotions, j’ai reçu avec plaisir une émotion de plus : un cadeau.

Un cadeau de Stéphane.

Stéphane, c’est un collègue de Lille qui m’envoie des cadeaux. Je lui ai même, il y a longtemps déjà, réservé une catégorie : les découvertes de Stéphane. C’est lui, Match Point, par exemple. Ce n’est qu’un exemple : il a un talent fou.

Parce que je partage sur le blog, pour ce que j’écris.

C’est fou, non ?

C’est trop, clairement. Mais je ne vais pas bouder mon plaisir : j’adore. En plus, les cadeaux de Stéphane sont géniaux. Il me lit régulièrement et sait ce que j’aime. De ce fait, c’est incroyablement adapté à mes passions, mes lubies, ma sentisiblité.

Voyez plutôt :

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Calcul mental·Chez les élèves·Chez les collègues·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths par les jeux·Tous ensemble !

Beast academy puzzle, pour faire des maths

Cette série de bouquins, que m’a faits découvrir Stéphane Robert, est vraiment top :

Aujourd’hui, avec un élève d’Ulis, nous avons travaillé sur deux types de fiches, et c’est vraiment intéressant du point de vue des apprentissages.

Sur celles-ci, il faut placer les nombres successifs de sorte qu’ils soient adjacents. Cela oblige à anticiper, ce que mon élève avait du mal à faire au départ. Finalement il a continué en réfléchissant fort et il a anticipé comme un chef.

Sur celles-ci, on travaille le sens du signe « = », que mon élève n’envisageait que dans un « sens » :

Activité rigolote·C'est bien pratique·Calcul mental·Culture mathématique·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !

Beast Academy Puzzle : Sym Sums

Toujours dans le bouquin Beast Academy Puzzle 2, voici Sym Sums :

Il s’agit de trouver quelle valeur attribuer au disque, au carré, au triangle, pour obtenir les sommes indiquées en ligne et en colonnes. C’est intéressant, car cela prépare au calcul littéral, en faisant représenter les nombres par des symboles non numériques. D’autre part, un tel exercice permet d’insister sur le fait qu’un même symbole, au sein d’un même exercice, doit correspondre toujours au même nombre. Or c’est une des difficultés des équations, quand on fait vérifier des égalités aux élèves : dans x+3=6-x, les élèves proposent parfois par exemple x=2 dans le membre de gauche, et x=1 dans le membre de droite. Or x représente un unique nombre, dans cette équation-là.

Les grilles sont très progressives : on part tranquillou sur une ligne, puis tranquillou toujours sur une colonne, puis on décolle gentiment :

Activité rigolote·C'est bien pratique·Calcul mental·Culture mathématique·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Tous ensemble !

Beast Academy Puzzle : Mismo

Voici une des activités proposées dans le Beast Academy Puzzle 2 que Stéphane Robert m’a offert, et qui est une pépite ! Le jeu s’appelle Mismo.

L’élève dispose d’une grille partiellement remplie : des nombres y figurent, mais pas les signes +, -, = qui les relient. Il faut les replacer, sachant que les lignes se lisent de gauche à droite et que les colonnes se lisent de haut en bas. En fonction des premiers signes placés, le reste suit, ou pas…

Je vois à ce jeu, simple à expliquer et adapté à une mise en autonomie des élèves, plusieurs atouts :

  • On travaille la sémiotique, en particulier avec les signe « = », qui est souvent peu expliqué, alors qu’il est doté de bien des significations et n’est pas si naturel ;
  • Toujours autour du « = », on va croiser des égalités dans les « deux sens », comme ci-dessus avec 7-4=3 et 6=10-4, ce qui est important. Beaucoup d’élèves pensent que le « = », c’est à la fin. Or ce qui compte, dans le « = », c’est l’égalité. 🙂
  • Les élèves peuvent se heurter à la non commutativité de la soustraction : dans la colonne de droite ci-dessus, la calcul écrit est 5=7-2. Des élèves qui réalisaient un tel exercice m’ont appelée pour me demander si c’était 7-2 ou 2-7 qu’il fallait calculer, si c’était « pareil ou non ». Comme quoi ce n’est pas évident. D’ailleurs c’est encore le « = » qui coince aussi : en voulant absolument qu’il conclue la « ligne » de calcul, ces élèves forcent la lecture du bas vers le haut ;
  • Comme tous les autres exercices de ce bouquin, les essais et les tâtonnements sont possible, mais débouchent sur l’élaboration d’une stratégie, explicitée à la fin du chapitre.
Un niveau 2 (le dernier proposé)
Apprendre·Chez les collègues·Culture mathématique·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths en scène·Maths et arts·Merci !·Tous ensemble !

Markus Raetz

Stéphane Robert, dont je vais reparler pas plus tard qu’aujourd’hui pour vous présenter un des jeux de Beast Academy Puzzle, m’a signalé un artiste en écho à Morpho : Markus Raetz, peintre, graveur, sculpteur et photographe suisse, qui travaillait à Berne jusqu’à sa mort l’année dernière. Lui aussi travaille sur la « réalité-irréalité de la présence et du regard, sur la perception, sur la déformation, sur la forme, le miroir et le regard de l’autre » (Wikipedia).

Ses recherches se concentrent sur les changements formels du passage de la deuxième à la troisième dimension. Une quatrième lui apparaît comme une évidence, celle de la transformation et de l’instabilité des images qui naissent avec le mouvement.

(…)

L’anamorphose, cette faculté visuelle qui change l’état d’un objet en le faisant passer de l’abstrait au concret en lui faisant parfois dire aussi quelque chose et son contraire, Markus Raetz l’avait érigée en principe artistique. Même si lui préférait le mot de «métamorphose» pour qualifier son œuvre. «Une forme tridimensionnelle, on peut la concevoir comme un réservoir de formes bidimensionnelles, expliquait-il.

Source
Activité rigolote·Allez les jeunes !·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !

Beast academy puzzle

Stéphane Robert, mon papa Noël à moi, m’avait offert (entre autre… Je suis très très chanceuse) ceci :

Cette semaine, j’ai photocopié des pages pour les proposer comme travail facultatif à mes élèves, et c’est un gros, gros succès. J’en ai photocopié de nouvelles aujourd’hui, pour faire face à la demande…

Bon, le souci c’est que j’ai beaucoup de productions à corriger. Il va falloir que je tienne le rythme.

La semaine prochaine, je photocopie les pages qui abordent les relatifs, pour mes élèves de 5e.

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Compétences·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Formation·Les découvertes de Stéphane·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Mes projets·Tous ensemble !

United square : développer des compétences

Puisque ce matin à l’ICME14 mon premier choix ne fonctionne pas et que mon deuxième choix est en chinois non traduit, j’ai du temps pour fureter. Je commence par la lecture du document : Les mathématiques par les jeux, United square. J’ai eu le plaisir de recevoir en cadeau le jeu United Square, et j’en ai parlé ici. Il est temps d’aller plus loin, en m’appuyant sur ce document vraiment bien fichu, clair et qui propose des fiches pédagogiques.

Les activités proposées pour exploiter United Square de façon complète et efficace sont organisées en trois thèmes mathématiques : rechercher, assembler et jouer. On peut les dégoupiller à divers moments d’apprentissage, sur des temps courts ou plus longs : c’est très modulable. Elles mobilisent cinq des six compétences institutionnelles : seule « calculer » n’est pas engagée.

Rechercher

La question qui se pose est : un carré étant divisé par ses diagonales en quatre triangles de couleurs distinctes (jaune, bleu, rouge, vert), combien de pièces différentes existe-t-il ? Plusieurs pistes sont proposées, plusieurs types de démarches. On retrouve du dénombrement avec entre autre les arbres, la rotation, des compétences de vision dans l’espace, le travail du langage mathématique, mais tout est accessible en cycle 3.

Assembler

Cette fois, la question posée est : quels rectangles ou carrés peuvent être obtenus en juxtaposant certaines des six pièces différentes du jeu ? Là, on va s’engager dans des raisonnements, qui pourront emmener loin. On peut introduire des questions de symétries, se demander s’il est possible d’obtenir des rectangles possédant les côtés d’une seule et même couleur ? De deux couleurs différentes ? De trois couleurs ?

Jouer

Ici, on va faire naître ou développer l’idée de stratégie et des moyens de réflexion pour définir une ou plusieurs stratégies. C’est le moment de faire exercer aux élèves leur libre arbitre : chacun peut effectuer des choix différents. L’idée est, en classe de mathématiques, de faire argumenter, à l’oral ou à l’écrit, mais de façon structurée.

Activité rigolote·ça m'énerve·Chez les collègues·Compétences·Culture mathématique·Je suis fan·Les découvertes de Stéphane·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains

Origami addictive

J’ai reçu en cadeau ceci :

Avec ma fille, nous avons commencé innocemment, au ciné, en attendant le film. Et puis voilà, paf, en moins de temps qu’il n’en faut pour écrire un article, nous voilà accro.

Le dernier que j’ai résolu, c’était chouette : j’ai visualisé la rotation nécessaire, c’était une symétrie centrale, et du coup je suis passée par la composition de deux symétries axiales d’axes perpendiculaires et hop c’était réglé ou presque.

Bon là nous bloquons sur le 14… Groumf.