Chez moi·Genre·Patatipatata·Y a pas qu'le boulot dans la vie !

J’avais oublié, et je comprends pourquoi.

Au déjeuner, mon mari s’est remémoré des séries que nous regardions, gamins. J’ai découvert, sous le regard horrifié de nos enfants, que je suis toujours capable de chanter (à tue-tête, sinon ça ne compte pas) le générique de l’homme qui tombe à pic, de l’agence tout risque ou de l’amour du risque. Et quand j’entends les toutes premières notes de Mac Gyver, j’ai les images du générique en tête.

Pour montrer à quoi cela ressemblait aux enfants, j’ai cherché des images des séries que j’aimais bien. Hé bien, messieurs-dames, ça tape… En particulier, j’ai pris en plein dans la poire l’image de l’homme (et donc celle de la femme) :

Non mais sans blague… On s’en est bien sorti, quand même ! Le must c’est Colt Seavers. Tout y est : le cigare, la moquette et la bière. Et encore, nous avons découvert des séries auxquelles nous avons échappés, et ce n’est pas dommage…

Côté filles, il y avait cat’s eyes, Sheera ou Wonder woman pour montrer leurs formes si féminines, Candy, Juliette ou Heidi pour montrer comme une femme c’est fragile et courageux à la fois, Élisa pour le côté pestouille, ou Oscar qui résout le problème en se faisant passer pour un garçon.

Ou alors on éteignait la télé et on lisait Fantômette, ou on suivait Thya… 🙂

Bon, après cette prise de conscience que je me devais de partager avec vous, je me remets au travail. Autant vous dire que c’est pas facile, avec mon mari qui défile les génériques des années 80…

Chez les collègues·Dur dur·Genre·histoire des maths·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Si si c'est drôle·Tous ensemble !

Mais c’est vrai, ça, que devriendoient-ils ?

« Que deviendroient les hommes, si, dans les momens où ils viennent chercher auprès d’une jolie femme le délassement de leurs travaux, ils la trouvoient ensevelie dans la méditation d’un problême géométrique ? » (Graillard de Graville, 1762)

Interrogé sur la question, mon mari m’a répondu : « ah bah oui, ça ça arrive, forcément. Bin l’homme, il va faire autre chose, en attendant la fin de la méditation ».

Il est philosophe, mon mari. Et surtout il sait qu’interrompre une femme dans sa méditation mathématique est dangereux et contre productif.

La source :

A quoi ça sert les maths ?·Apprendre·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Evénement·Expo de maths·Formation·Genre·histoire des maths·hommage·Je suis fan·Maths en vidéo·Maths pour tous·Merci !·Mes projets·Tous ensemble !·Vidéos

Secret of the Surface

Grâce au fil Twitter de Femmes et maths, nous avons un « projet spécial » pour dimanche :

Il vous suffit donc de cliquer ici, de remplir la fiche d’inscription, et vous aurez accès à un film consacré à Maryam Mirzakhani. J’ai hâte, et je veux que ma fille le voie.

Je trouve cette initiative super, merci à ceux qui en ont eu l’idée et à ceux qui l’ont concrétisée.

Capture d’écran 2020-04-22 à 14.22.40

A l'attaque !·Activité rigolote·ça m'énerve·Culture mathématique·Expo de maths·Genre·Je suis fan·Maths en vidéo·Merci les copains·Mots de maths·Télévision·Tous ensemble !·Vidéos

Un triangle, ça ment jamais.

Yvan Monka a tweeté cette petite perle, typiquement le genre de vidéo que j’affectionne :

Il y a beaucoup à dire, y compris sur ce que dit l’homme dans la vidéo. Je pense que je vais redémarrer l’année, en classe de sixième, avec cet extrait. Histoire de parler cas particuliers et généralités, et vocabulaire.

Mais quand même, il y a quelque chose qui me dérange dans la majorité de ces vidéos (que par ailleurs j’exploite, et qui me font sourire de bon coeur quant au propos) : ce sont souvent les femmes qui ne savent pas ou ne comprennent pas, et les hommes qui détiennent le savoir mathématique ou, plus généralement, scientifique. Peut-être les auteur(e)s ne s’en aperçoivent-ils même pas, mais ça n’excuse rien. Que le sexisme soit conscient ou nié mais profondément enraciné, c’est au final le même résultat : ça m’énerve (mais ça ne me donne pas envie de prendre un bain pour autant. Juste de faire un article.).

Cela étant, merci Yvan : non seulement à la rentrée nous parlerons maths à partir de cette vidéo, mais en plus je pourrai parler préjugés ! 😉

A l'attaque !·Allez les jeunes !·Chez les élèves·Dur dur·Genre·Oups·Tous ensemble !

Les stéréotypes, ça colle.

Ma fille et moi trions les affichages de ma classe : ça on remet, ça on dégage. Je lui montre huit affiches pour l’égalité hommes-femmes, nous en gardons trois.

Ma fille me dit : « Tu as remarqué, maman, même les affiches qui disent qu’elles luttent contre le sexisme elle utilisent les stéréotypes de genre : les filles c’est rose et les garçons c’est bleu ».

Ah oui, mince. J’aurais aimé le remarquer moi-même…

Dur dur·Genre·Maths et société·Patatipatata·Si si c'est drôle

Un vrai bonhomme.

Dans le tgv pour Marseille, un couple assez âgé, en face de moi sort quelques revues. Monsieur entame la lecture de Femme actuelle, madame celle de SUV Crossover. Je me dis que c’est sympa. Je me remets à travailler. La dame me demande : « vous ne faites que travailler depuis le départ. Vous voulez que je vous prête une revue ? » Je la remercie, mais non, j’ai encore du travail. Elle me demande ce que je fais, je lui dis des maths. Elle me dit : « Des maths ? Quelle drôle d’idée ? C’est plutôt un truc d’homme ça d’habitude, les maths ! Et ça vous plait ? »

Je n’ai pas encore trouvé la caméra cachée mais je cherche.

A l'attaque !·Allez les jeunes !·Au collège·ça m'énerve·Chez les élèves·Education·En classe·Genre·L'éducnat·scandale·Sixième·Tous ensemble !

« Il y a des mots qui ne se disent pas, même pour rigoler »

Un rapport est paru, relayé par le Café Pédagogique, qui « présente en la matière plusieurs témoignages, affligeants et édifiants. Il analyse aussi les processus qui, à l’Ecole, mènent à la haine. (…) Dans une société encore très hétéronormée qui ne reconnaît que deux sexes et rejette l’idée de non-binarité, les LGBTphobies frappent celles et ceux qui ne correspondent pas à l’image attendue« .

La campagne du ministère de l’Education Nationale est là, avec des témoignages de jeunes.

Et nous, enseignants, nous nous devons en effet d’être clairs et attentifs. « Pédé », c’est un mot qui ne se dit pas, point. J’ai quelques élèves qui ont bien du mal à l’assimiler. Je crois qu’un nouvel affichage va venir habiller ma classe.

Capture d’écran 2019-05-17 à 19.00.20.png

 

BRAVO!!!·C'est bien pratique·Genre·Lire·Mes projets·Tous ensemble !

Des mangas contre les stéréotypes genrés

Avec mes élèves de sixième, nous participons à un concours sur les stéréotypes et lesCapture d’écran 2019-03-10 à 16.13.26 clichés hommes-femmes, sur une proposition de notre documentaliste. Je ne sais pas trop ce que cela va donner, mais jusqu’ici ils ont de bonnes idées. À ce sujet, la Fondation Ipsen, sous l’égide de la Fondation de France, propose « 3 mangas mettant en scène des femmes scientifiques confrontées aux préjugés et aux stéréotypes qu’elles subissent chacune dans leur domaine. » Sur ce site, on peut demander un exemplaire de chaque manga. C’est fait pour moi, et j’espère les recevoir bientôt, car cela tomberait à pic vu notre concours !