Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Sixième

Transformation…

Les pavages de l’Alhambra s’affichent…

20171127_113843.jpg

Il en manque encore quelques-uns. Décrocher certains vieux travaux m’a faut tout drôle mais c’est beau et les élèves ont réaménagé le reste de la déco pour me laisser quelques affiches que j’aore. Quant à mes cinquièmes, ils ont envie de le faire aussi. Je vais donc pouvoir afficher des pavages encore non utilisés car sans symétrie mais avec des translations.

20171127_113838.jpg

Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths ailleurs·Maths et arts·Mes projets

Des pavages plein la tête

L’Alhambra, c’est incroyable. J’ai eu l’impression en même temps d’être extraite de ma réalité et plongée dans un imaginaire incroyable. Et puis mon cerveau tournait à une vitesse fatigante pour capter tout ça, en perdre le moins possible mais aussi noter mentalement tout ce qui pourrait me fournir des activités pour mes élèves. Epuisée, j’étais, à la fin de la journée. Et ravie.

J’ai pas mal d’idées. Pour mes sixièmes, nous allons travailler sur les symétries en allant nettement plus loin que ce que j’avais envisagé jusqu’ici. Mon idée de départ repose sur ce genre de photos :

20171031_13525820171031_142733

Pour les cinquièmes, ce sera, bien sûr, pavages et frises. J’ai des tas de photos mais le chargement est si long que je les posterai une fois revenue en France…

Chez les collègues·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts

Maths en lumière, avec zones d’ombre

Kumi Yamashita est une artiste japonaise, qu’Yvan Monka a mis en lumière (…) récemment sur Twitter, ce qu’a repris eduscol. J’en profite pour conseiller à ceux qui ne connaîtraient pas le site d’Yvan Monka d’aller s’y promener.

Je trouve ces oeuvres, que je ne connaissais pas du tout, très belles, poétiques, parfois angoissantes. Kimi Yamashita travaille les ombres et la lumière (avec une seule source de lumière). Je trouve assez fantastique de parvenir à susciter chez le spectateur des émotions (enfin chez moi, c’est ce que ça a provoqué).

Capture d_écran 2017-10-15 à 11.07.14

Je crois que ma préférée est celle-ci :

Capture d_écran 2017-10-15 à 11.09.40

Cela pourrait être ma devise silencieuse.

Chez moi·Evénement·Expo de maths·Je suis fan·Lire

C’est lourd, la culture !

Aujourd’hui, c’était la 18ème édition de Quai des livres, un grand déballage de bouquins en tous genres. Pas question de le rater : nous y sommes tous les ans. Cette année encore, nous avons fait une belle moisson. Côté boulot, c’était mon année premier degré (entendez par là que je cherchais des livres pour mes séances de maths auprès des futurs professeurs des écoles).

IMG_9570

J’ai dégotté pour trois francs six sous

  • des livres pour illustrer ce qu’on peut faire et ce qu’il ne faut surtout pas faire dans le champ de la numération (Jouons avec les nombres est un magnifique contre-exemple de bonnes pratiques),
  • un livre sur les formes
  • deux jeux avec tout plein de matériel pédagogique sur la numération également, que je vais détourner pour mes projets.

Et le tout sans que le ciel ne nous tombe sur la tête !

Apprendre·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Expo de maths·histoire des maths·Je suis fan·Lire·Maths et société

Langage et mathématiques

Sur Images des mathématiques, site du CNRS, vous pourrez lire le feuilleton de l’été, intitulé mathématiques et langage. Des articles courts, accessibles et intéressants le composent. Cette série de textes a été écrite par des scientifiques d’horizons divers à l’occasion du Forum Mathématiques vivantes en mars 2017). On y parle enseignement des maths, recherche, informatique, linguistique, histoire ou philosophie. Mon préféré est ici,mais le mieux est de tous les lire !

Quelques extraits :

Depuis la fin du XVIe, les textes mathématiques passent d’une écriture en langue commune à une écriture de plus en plus symbolique et les mathématiques actuelles ne se parlent pas mais s’écrivent. Preuve en est le combat des mathématicien-ne-s dans les universités ou laboratoires de recherche pour disposer de tableaux, en l’absence desquels ils sont incapables de communiquer ! Cette écriture mathématique est extrêmement synthétique mais elle permet d’énoncer les résultats et de présenter les démonstrations à la fois sur un volume de pages écrites qui reste raisonnable et avec la précision nécessaire à une démarche totalement formalisée. On écrira par exemple :

Capture d_écran 2017-08-10 à 18.12.59

au lieu de « la racine carrée de l’inverse du carré de tout nombre réel non nul est égale à l’inverse de la valeur absolue de ce nombre ». Les mathématicien-ne-s du monde entier comprendront le premier énoncé et seul-e-s les francophones comprendront le deuxième. Nous avons donc là un langage universel.

Bertrand Jouve

Dans le premier {point de vue}, les mathématiques ne seraient qu’un jeu qui manipule des mots en respectant une grammaire rigide. Hilbert, au début du vingtième siècle, affirmait qu’on pouvait changer les mots « point, droite, plan » et les remplacer par « table, chaise, verre de bière » et que les théorèmes selon lesquels « par deux tables passe une chaise » et que « l’intersection de deux verres de bière est une chaise » seraient tout à fait justifiés. D’ailleurs, sans aller jusque là, la géométrie moderne utilise des objets appelés « immeubles, appartements et chambres » qui ont des propriétés étranges, telles par exemple que « par deux chambres passe au moins un appartement ».

Étienne Ghys

L’image des mathématiques comme une merveilleuse construction humaine ne me paraît pas diminuer leur importance et leur valeur, au contraire.

Jean-Pierre Kahane

 

Activité rigolote·Au collège·ça m'énerve·Expo de maths·Tous ensemble !

On n’a pas π-gé ! C’est π-teux…

J’ai trouvé cette affiche au salon Culture et jeux mathématiques. Il s’agit de trouver les mots correspondant aux pictogrammes-jeux de mots, et nus avons un souci, les élèves et moi : il nous en manque un, peut-être deux. Il s’agit de celui au pinceau et pot de peinture rouge (nous avons une proposition, mais je doute) et celui juste à droite du précédent, où de l’eau semble couler (il y a un reflet dû au soleil au moment où j’ai pris la photo). Les autres, c’est bon. Mes élèves ont même eu d’autres idées, que nous réaliserons sans doute.

Capture d’écran 2017-05-31 à 15.14.43.png

Pouvez-vous nous aider ?