Apprendre·Chez les collègues·Ecouter·Enseignement·Formation·Tous ensemble !

Energies scolaires

Canopé propose des podcasts d’enseignants et sur des thèmes variés. Ils sont vraiment intéressants et accessibles. Aujourd’hui j’ai écouté celui-ci :

Source

Et j’ai aussi écouté cet épisode, sur l’aménagement de l’espace de la classe, particulièrement en maternelle :

Source

J’ai participé à ces podcasts. Le mien est ici.

Actualité·APMEP·Apprendre·C'est bien pratique·Chez les chercheurs·Ecouter·Enseignement·Evénement·Formation·Merci les copains·Tous ensemble !

Quelqu’un ici sait ce que je fais le 23 novembre prochain.

Claire Piolti-Lamorthe (elle est trop forte), la présidente de l’APMEP, a répondu ce matin à ma question : le 23 novembre, je représente l’APMEP là :

Aaaaah, ça va mieux. Dommage, je ne pourrai pas assister à la journée du jeudi car je suis convoquée en stage. Mais je suppose que je retrouverai les contenus en vidéo peu après.

Demandez le programme :

A quoi ça sert les maths ?·Ecouter·Décrochage·Chez les cadres·A l'attaque !·scandale·Culture mathématique·Maths pour tous·Dur dur·Expo de maths·Calcul mental·Actualité·Vidéos

1/3, qu’est-ce que c’est ?

C’est un nombre, tel que

D’ailleurs, quand le copain de monsieur le ministre des solidarités souffle, c’est ça qu’il dit, c’est bien. Et donc en effet, 1/3 et 3, ce n’est pas pareil, non non non. En fait, 3 c’est 9 fois plus que 1/3. Mais on va peut-être attendre pour expliquer cela à monsieur le ministre des solidarités, parce que c’est clairement prématuré.

Et puis sinon, quand on a une éval, avant c’est mieux de réviser.

A quoi ça sert les maths ?·Actualité·Beaucoup de bruit pour rien·Ca fait pas du bien aux maths·Calcul mental·Chez les cadres·Culture mathématique·Décrochage·Dur dur·Ecouter·Expo de maths·Maths pour tous·Merci les copains·Partager les maths·scandale·Si si c'est drôle·Vidéos

Le grand oral de Bruno

Hé bin c’est pas gagné. Merci Yvan, j’ai bien ri !

Actualité·Culture mathématique·Ecouter·Evénement·Expo de maths·hommage·Je suis fan·Maths et arts·Maths et musique·Maths pour tous·Mes projets

Z’huit

Demain à 22h30 passe l’Enfant et les sortilèges, de Colette et Ravel, par Colin Laurent, Gordon Laurent, sur France 4. J’espère que mes parents pourront me l’enregistrer, car je n’ai jamais vu une version correcte sur le plan de la qualité image-son. Or dans cet opéra il y a la fameuse scène de l’arithmétique ! Je n’ai pas trouvé comment accéder aux podcasts sur France 4 ; au besoin je farfouillerai.

J’ai écrit ici et sur cet opéra et j’y ai consacré un article dans le livre Vous reprendrez bien un peu de maths ? qui sortira à la fin de ce mois de septembre. Alors je voudrais le voir en entier et dans une version propre !

LE PETIT VIEILLARD :
Deux robinets coulent dans un réservoir ;
Deux trains omnibus quittent une gare,
A vingt minutes d’intervalle,
Valle, valle, valle !
Une paysanne,
Zanne, zanne, zanne,
Porte tous ses œufs au marché !
Un marchand d’étoffe,
Toffe, toffe, toffe,
A vendu six mètres de drap !

L’ENFANT :
Mon Dieu c’est l’arithmétique !

LE PETIT VIEILLARD :
Tique, tique, tique !
Quatre et quatre dix huit,
Onze et six vingt cinq,
Sept fois neuf trente trois.

L’ENFANT :
Sept fois neuf trente trois ?

LE CHŒUR DES CHIFFRES :
Sept fois neuf trente trois ?

L’ENFANT :
Trois fois neuf quat’ cent !

LE PETIT VIEILLARD :
Millimètre,
Centimètre,
Décimètre,
Décamètre,

Hectomètre,
Kilomètre,
Myriamètre,
Faut t’y mettre
Quelle fête !
Des millions,
Des billions,
Des trillions,
Et des frac-cillions !

LE CHŒUR DES CHIFFRES :
Trois fois neuf trent’trois !
Deux fois six vingt-sept !
Quatre et sept cinquante neuf !
Deux fois six trente et un !
Cinq fois cinq quarante –trois !
Sept et quat’ cinquante-cinq !
Quatre et quat’ dix –huit !
Onze et six vingt-cinq !

A l'attaque !·Actualité·BRAVO!!!·C'est pas des maths!·Ecouter·Tous ensemble !

France et châtiment

Merci madame Simonnot. Votre témoignage est lumineux.

Apprendre·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Ecouter·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·histoire des maths·Je suis fan·Partager les maths

Grothendieck, Klein, Villani

Ma maman m’avait signalé un podacst de France Culture du 13 août 2022 : « Comment travaillent les mathématiciens ? Le cas d’Alexandre Grothendieck ». Comme aujourd’hui c’était jour de ménage, j’ai chaussé mes écouteurs et hop, j’ai écouté l’émission d’une traite. Je m’attendais à un enthousiasme relatif : on a tant parlé de Grothendieck que le sujet avait fini par me lasser (je sais que c’est à tort, qu’il est fascinant, mais voilà), l’invité d’Etienne Klein est Cédric Villani qui, lui aussi, a été surmédiatisé, et en fin d’année scolaire j’avais abusé des podcasts, j’en avais assez d’écouter des émissions sur les maths, la réforme du lycée, les piètres résultats des élèves français, tout ça tout ça.

Bref.

Ce matin, je m’armais de mes écouteurs et de de mes gants de ménage avec un état d’esprit différent de celui qui était mien en juin : j’ai préparé mes cours, pratiquement mis à jour les projets que j’avais pour l’été, rénové une maison, restructuré la nôtre, dormi, profité des personnes que j’aime, fait beaucoup de gâteaux, le bac de ma fille est passé, les garçons semblent se poser tout bien comme il faut, demain nous partons aux journées des maths en Belgique et en plus cet après-midi on joue aux héritiers et c’est moi qui masterise… Ma fille et moi avons prévu des tas de trucs chouette à manger et à jouer, ça va être un bon moment ! Alors j’étais bien détendue pour écouter cette émission.

J’ai vraiment beaucoup, beaucoup aimé.

Cédric Villani avait des choses très chouette à dire. Il ramène toujours beaucoup Théorème vivant sur le tapis, mais bon, il était dans le thème en même temps. Surtout, je l’ai trouvé juste, simple, et certains de ses mots pour décrire le travail du mathématicien m’ont touchée, même si je ne suis pas mathématicienne. Etienne Klein articulait bien l’émission, avec des lectures bien choisies. J’ai trouvé que le propos se baladait sur la ligne de crête délicate : on parle vraiment mathématiques et mathématiciens, en faisant référence à des savoirs que je n’ai pas parfois, mais sans que ce soit gênant. Le propos, de ce fait, c’est pas dissout ou vague. Cela faisait longtemps que j’avis ressenti cela, et c’est peut-être parce qu’Etienne Klein est lui-même scientifique. Et puis il y a des silences, dans l’émission. J’aime ça, moi, les silences, le fait que les personnes qui parlent puissent prendre le temps de poser leur souffle et de réfléchir à leurs mots.

Comme j’écoutais en nettoyant la baignoire ou en lavant le sol de la cuisine, je n’ai pas pu prendre de notes. J’ai essayé de retenir un passage pour tout de même le retranscrire.

J’essayais de rendre le problème plus abstrait. Ca c’est l’énoncé laplacien ? Allez, je vais pas dire que c’est un laplacien, je vais dire que c’est le carré d’un opérateur différentiel et je vais le prendre comme un opérateur abstrait. Ca c’est un opérateur différentiel ? Je vais oublier que c’est l’opérateur de transport et je vais dire que c’est un opérateur quelconque, je vais chercher des relations particulières entre eux, et de fil en aiguille, en rendant ça plus abstrait, la solution m’est apparue. Et la solution du problème abstrait, finalement est paradoxalement plus simple.

Cédric Villani

Ces observations sur le particulier et le général m’ont intéressée. L’exemple de Cédric Villani avec le théorème de Pythagore m’a d’ailleurs parlé. J’ai aussi maintenant très envie de lire des pages de Récoltes et Semailles, mais j’ai peur tout de même que ce soit trop difficile pour moi. Cependant, l’approche si particulière de Grothendieck dans le fond et surtout dans la forme est vraiment rendue alléchante dans l’émission.

L’expression « je me cassais la tête contre les murs » m’a marquée, aussi.

Chez les collègues·Culture mathématique·Ecouter·Expo de maths·Maths et musique·Merci les copains·Partager les maths·Tous ensemble !

π by Kate Bush

Ma collègue Gaël m’a envoyé tout un tas de jolis regards mathématiques, dont une chanson de Kate Bush que je ne connaissais pas, sur π. Je dois dire que dans la catégorie « inattendus », c’est assez rigolo. La chanson décrit un homme fan de π. Kate Bush chante les décimales de l’écriture décimale de π jusqu’à la 78e décimale, puis de sa 101e à sa 137e décimale.

Puisque Kate Bush est remise ne lumière par Stranger Things, protons-en… Le morceau est issu de l’album Aerial (2005). Il a été utilisé dans un épisode des Simpson.