A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Je suis fan·Maths en vidéo·Maths et arts·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Sixième·Tous ensemble !

Culture (très très) classe

Ouh, la jolie pépite que m’a trouvée mon mari ! Culture classe est un site plein plein de ressources centrées sur le cycle 3, mais parfois utilisable avant ou après. Samuel Creusevot, enseignant en CM2 et référent numérique dans l’académie de Versailles, met à notre disposition des fiches claires, utilisables facilement et vraiment très jolies : non seulement les contenus sont intéressantes, mais quel beau design dans tous les types de documents partagés !

Côté maths, il y a le monde des chiffres avec cet en-tête qui, forcément, m’a fait réagir moi aussi 😉

Une vingtaine de petits problèmes sont proposés, tous en lien avec l’environnement des élèves, et peuvent, en plus de mobiliser des savoirs et des compétences, permettre d’avoir un débat ou d’expliquer des éléments du quotidien dont ils n’ont pas connaissance. Parfait pour mes élèves de 6e, et certains problèmes conviendraient très bien pour mes 5e, avec de tout petits prolongements.

Et puis il y a les Petits Turing, dont je suis dores et déjà fan :

Voilà 24 exercices de décryptage variés et bien dosés.Magnifique, j’ai tout téléchargé pour les proposer à mes élèves, qui vont sans aucun doute adorer. En plus en ces temps de classes aux effectifs variant entre 0 et 14, pour cause de cas de covid, de cas contacts, etc., c’est parfait pour donner du travail sympa et qui peut se partager en famille. Ces fiches vont venir enrichir mes piles de travaux facultatifs à disposition. J’entends déjà les « Vous en avez d’autres, madame ? »…

On ne trouve pas que des maths, dans Culture classe, loin de là. On y trouve beaucoup d’histoire, d’anglais, d’arts visuels. Et des fiches « un peu (plus) de culture », que j’aime beaucoup également, en particulier l’explication des expressions.

Certaines fiches sont soutenues pour des vidéos, comme pour Kandinsky :

C’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles ressources de cette qualité, mais aussi une surprise de ne pas déjà les connaître. Merci monsieur Creusevot !

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·école·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les chercheurs·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Didactique·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Merci !·Mots de maths·Parole·Partager les maths

« Vive les enfants, vive les maths ! »

Nathalie Sayac a écrit des petites histoires mathématiques, illustrées par Caroline Modeste : un petit nombre de rien du tout, un petit calcul de rien du tout, une petite forme de rien du tout, une petite mesure de rien du tout et un petit problème de rien du tout, aux éditions Circonflexe. Ces petits livres sont extra, pour laisser dans les bacs comme pour lire avec les enfants, de la petite section au CE1 au moins. Et aujourd’hui, j’ai reçu deux des livres écrits par Nathalie Sayac, que je ne possédais pas encore : les petites histoires mathématiques. Ces deux livres sont plus épais et regroupent les histoires de Léa et Anatole des autres albums, mais organisés en thématiques et par âges. C’est une autre forme pour un contenu évidemment toujours aussi riche, accessible mais rigoureux, et qui mène naturellement les enfants vers l’abstraction, la modélisation, en développant le langage.

Nathalise Sayac introduit ses livres par la devise « Vive les enfants, vive les maths ! » Elle est parfaite, cette devise !

Activité rigolote·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths en scène·Maths et arts·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Tous ensemble !

Et si vous étiez intervenant scientifique pour Regards de géomètre ?

Être intervenant scientifique n’est pas coûteux : il s’agit de rendre visite à une classe, près de chez vous, pour appuyer leurs travaux, communiquer avec l’enseignant(e) et les élèves sur leur thème d’étude. C’est très chouette (je le suis, c’est pour cela que je me permets de dire ça !), on fait de belles rencontres, il n’y a pas besoin d’être chercheur ou quoi (je suis prof, par exemple) et c’est important car c’est ce qui permet les projets.

Alors si vous êtes tentés, adressez-vous à Houria Lafrance, ou écrivez-moi et je relaierai !

A l'attaque !·Apprendre·école·BRAVO!!!·Chez les chercheurs·cycle 1·cycle 2·Didactique·Je suis fan·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths

« Je lui conseillerais d’aller voir un pédagogue ! »

Aujourd’hui, j’ai lu et écouté/regardé des conférences de Rémi Brissiaud. J’ai visionné autour de quatre heures de conférences et lu une dizaine de textes et deux petits bouquins, car j’avais besoin de remettre mes notions d’équerre, avec clarté, pour ne pas trahir son propos dans un écrit que je rédige. Quel phénomène ce monsieur ! Quelle énergie et quelle sincérité dans son propos et sa façon de le déployer, infatigable adversaire de l’échec scolaire ! C’est émouvant de l’entendre un an avant sa mort. Et le voir fantaisiste et cabotin est vraiment régénérant, même s’il est aisé de mesurer comme son propos est sérieux et sa lutte déterminée, contre tout un système s’il le faut. Alors on est d’accord avec tout ou partie, mais il demeure que Rémi Brissiaud est vraiment l’un des grands de la pédagogie et de la didactique des maths de notre époque.

J’ai fini par cette conférence, dans laquelle Rémi fait franchement de la provoc et amuse bien l’auditoire ! Le titre de mon article est un conseil qu’il donne à Stanislas Dehanene…

Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Didactique·Expo de maths·Lire·Manipuler·Maths pour tous·Mots de maths

Carré

Après Rond, de Francesco Pittau et Bernadette Gervais, j’ai lu ce matin Carré, des mêmes auteurs et toujours chez trapèze, collection de Albin Michel Jeunesse.

Le principe est le même : jouer avec une forme de référence pour en découvrir d’autres, décaler son regard. L’album s’adresse de nouveau aux tout-petits, à partir d’un an.

J’aime bien la première page : elle est un support très intéressant en cycles 2 et 3 pour interroger sur ce qu’est un rectangle :

  • Les élèves définissent souvent un rectangle comme deux carrés. Cette page va dans ce sens, et de ce fait on peut discuter avec les enfants : et si on plie trois carrés en accordéon, ça ne fait pas un rectangle ? Alors, un rectangle est-il toujours forcément constitué de deux carrés adjacents ?
  • En fait, pas besoin d’ « ouvrir » un carré pour avoir un rectangle devant soi : un carré EST un rectangle.

Donc en fait, cette page me plaît, mais parce qu’elle évoque deux confusions répandues : le rectangle double-carré et la séparation étanche carré/rectangle.

J’aime bien aussi cette page, car au contraire, elle met en lumière qu’un carré « penché », c’est certes un losange, mais c’est toujours un carré :

Je ne suis pas fan de certains termes employés : un carré « peut » contenir un triangle, non : un carré contient une infinité de triangles, toujours.

De même, on retrouve l’idée de tirer un carré par son milieu, ce qui mène à une jolie spirale, mais qui n’est pas rigoureux du point de vue du vocabulaire mathématique. Et puis les illustrations de la fin m’ont moins séduite : un oiseau en cage, un poisson dans son bocal, une famille papa-maman-deux enfants… J’aime toujours beaucoup le principe de calque coloré et le style des dessins, mais le choix me semble assez conservateur. On retrouve la confusion 2 dimensions/3 dimensions, également.

Vous me direz : arrête de chipoter, c’est pour de tout petits enfants, alors tes maths peuvent attendre, et le reste aussi. Peut-être, peut-être pas : pourquoi ne pas avoir recours aux mots justes et aux concepts dès le début de la vie d’enfant ? Je n’attends pas des petits qu’ils les théorisent, qu’ils distinguent les concepts a priori, qu’ils aient eux-mêmes un vocabulaire expert. Ils ont le temps de grandir et d’apprendre. Mais en étant exigeant avec nous-mêmes, nous leur ouvrons des possibles, dont nous les privons sinon. Sans compter que déconstruire, c’est bigrement compliqué.

Et puis l’image de la famille maman-bouclettes-et-talons et papa-poil-au-menton, bon…

Il demeure que c’est un joli album, et une illustration de la lise en lumière de mots de maths sans volonté de faire des maths, ce que je comprends bien. Mais moi, des maths, j’en fais, et cela transforme mon regard, forcément.

Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·BRAVO!!!·Chez les élèves·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Cycle 3·Expo de maths·Je suis fan·Maths en scène·Maths en vidéo·Maths et arts·Maths et musique·Maths pour tous·Merci !·Mots de maths·Partager les maths·Prof power·Représenter·Tous ensemble !·Vidéos

Danse tes angles

Lara Thomas m’a aujourd’hui écrit très, très gentiment pour me faire part de la sortie de son nouveau film, dans le cadre du génial projet et association Danse tes maths. L’association Danse tes Maths a pour but est d’apprendre et transmettre les mathématiques par la danse. Lara Thomas avait déjà été à l’origine du film Vecteurs et matrices.

CEtte fois, « Danse tes Maths : L’angle droit » a été réalisé à l’école de Saint-Laurent-Rochefort (Académie de Lyon / Circonscription de Montbrison, Loire – 42) en juin et juillet derniers, auprès des enseignantes Laure Monod et Angéline Doitrand et avec la participation de tous les élèves de la classe multiniveau.

Dans ce film, les élèves utilisent le langage du corps et les objets de l’espace pour explorer la notion de l’angle droit au fil des thématiques abordées du CE1 au CM2 : introduire d’abord les angles droits comme les coins d’un carré, puis comprendre la notion de droite (alignement infini de points) pour tracer des angles droits à l’aide de droites perpendiculaires, et enfin découvrir d’autres angles (aigus, obtus…). Le film est à voir jusqu’au bout : il y a des petites surprises au générique 😉

https://vimeo.com/571195765

Quel travail formidable ! Bravo Lara, bravo aux enseignantes, bravo aux élèves et à toutes celles et tous ceux qui ont participé et soutenu ce nouveau projet !

Approcher les maths·Calcul mental·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Expo de maths·hommage·Maths pour tous·Mots de maths·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Les Noums, le livret d’accompagnement aux albums

Il y a quelques mois, j’ai écrit pour Retz un tout petit livret d’accompagnement aux très chouettes albums des Noums, méthode initiée par Rémi Brissiaud. Il est à télécharger sur cette page, ou en cliquant sur le petit lien en haut, « livret d’accompagnement aux albums », à partir de la page indiquée plus haut. C’est très modeste, mais accessible à toutes et tous gratuitement. Pis sinon, hé bien le voici :

Un lecteur le cherchait ; au moins comme ça, celles et ceux que cela intéressent y auront facilement accès. Vous pouvez aussi feuilleter un des albums ici.

Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·BRAVO!!!·Calcul mental·Chez les élèves·Chez les collègues·cycle 2·Didactique·En classe·Expo de maths·Formation·histoire des maths·hommage·Je suis fan·Manipuler·Maths pour tous·Merci !·Mes projets·Mots de maths·Parole·Partager les maths·Prof power·Quel beau métier·Séquence·Tous ensemble !

Une séance de numération de folie.

Marion Michel (toujours elle, bin oui, elle a un talent fou) a aujourd’hui mené une nouvelle séance à sa séquence de CP sur la numération. Elle a proposé aux enfants un réinvestissement des séances précédentes, en leur permettant de passer de la décomposition par la manipulation à la décomposition par l’écriture. Bientôt, les enfants pourront écrire des nombres, en ayant relié cette écriture au calcul : ils disent tout naturellement « j’en ai 9, il faut que j’en ajoute un pour en avoir 10 », « Ah zut, j’en ai 12, il y en a 2 en trop pour avoir une dizaine », et même « J’ai 6 fois dix objets et 1 fois 3 objets ». Personne ne leur a dit de dire ça ; ils ont tout construit mentalement eux-mêmes, et je vous assure que c’est magique à voir. J’ai passé une heure et demie merveilleuse, à écouter et voir des élèves de CP évoquer l’histoire de la numération, faire des liens avec un album en anglais et calculer pour compter.

Marion et moi allons mettre tout ça au propre, car cette séquence fait partie d’un petit ouvrage sur lequel nous travaillons.

A l'attaque !·Actualité·APMEP·Apprendre·école·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Didactique·Enseignement·Expo de maths·Formation·Je suis fan·Lire·Maths et arts·Maths et société·Maths par les jeux·Maths pour tous·Message·Partager les maths·Tous ensemble !

Connaissez-vous le hors série premier degré de l’APMEP ?

P’têt bin qu’oui : j’en ai déjà parlé. Mais grâce à ma collègue Lise, je me suis aperçue que je n’avais pas consacré un article à cette pépite. Alors voilà, je rattrape cette erreur : le hors série n°1 de la publication de l’APMEP, joliment intitulée Au fil des maths, est intégralement consacré au premier degré. Intégralement, parfaitement ! Et croyez-moi, il en vaut la peine, pas seulement pour les collègues du premier degré : moi qui papote ici, je me suis plongée dans sa lecture avec bonheur. Un des articles m’aide à fabriquer une séquence sur un album, d’ailleurs, en ce moment précis. Et je n’ai pas fini de tout découvrir…

Ce hors-série d’Au fil des maths « Spécial Premier Degré » est une fenêtre ouverte sur quelques ressources pour la pratique des mathématiques en classe et exalte la capacité de partage et d’échange de collègues et didacticiens.

https://www.apmep.fr/Au-Fil-des-Maths-le-bulletin-de-l,8848

Il est gratuit : vous pouvez le télécharger à partir de cette page. Vous pouvez aussi accéder aux articles par chapitre.

Bonne lecture, belles découvertes, et à nous les projets !

Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Expo de maths·Formation·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Mes projets·Message·Partager les maths·Tous ensemble !

Joie joie joie, des livres et des maths pour mes collègues formateurs !

Depuis deux ans, mon IA-IPR Nicolas Gendreau et moi tentons de garnir la MaMaN d’albums. Cela a été une telle galère, à cause du covid, que j’ai presque failli ne plus y croire. Mais à force de ténacité et grâce à Nathalie Sayac, j’ai réussiiiiiiiiii !

C’est très important pour moi : être RMA a été pour moi une formidable expérience, que j’ai adorée. Depuis, même si j’ai passé la main, je ressens toujours un grand respect et une grande loyauté pour mes collègues RMC et formateurs vers les constellations maths, vu tout ce qu’ils m’ont apporté et la qualité de leur travail, de leur réflexion. J’y tenais, à ces albums. Et je suis très contente : j’ai négocié très serré, et j’ai réussi à obtenir dans le budget imparti trois livres, et quels livres :

Un petit nombre de rien du tout, c’est pour les classes de cycle 1 (et de début de cycle 2), c’est top, comme toute la collection (d’ailleurs j’ai panaché les titres de Nathalie Sayac dans les mallettes, pour que les collègues puissent faire des échanges et se prêter les bouquins). La Baleine, c’est pour illustrer une séquence de formation en cycle 2. Compte sur moi, c’est parfait en cycle 3 et surtout, c’est un merveilleux album pour montrer que les mathématiques peuvent être un loisir, une passion, à tout âge. Ce sont trois de mes albums préférés, qui sont comme les maths : beaux, variés, fantaisistes, ancrés dans le monde.

Rholala je suis si contente !