A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Actualité·Apprendre·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Didactique·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths ailleurs·Maths pour tous·Merci !·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Des albums et des maths : attention, référence (anglophone) FABULEUSE

Nathalie Sayac m’a aujourd’hui fait découvrir le site de Natthapoj Vincent Trakulphadetkrai, Mathsthroughstories. Alors là attention, vous qui aimez lier littérature et enseignement des mathématiques, j’espère que vous lisez l’anglais, parce que sinon vous allez passer à côté d’une pépite. Evidemment, les albums étant en langue étrangère c’est moins utilisable pour nous que s’ils étaient en langue française, mais d’abord certains sont traduits, et ensuite voilà une mine d’idées et de ressources transférable.

Le propos de ce site est de lier l’enseignement et de l’apprentissage des mathématiques par le biais d’histoires et de l’écriture créative, de façon concrète, comme par exemple en :

  • Découvrant des histoires mathématiques, nouvelles et classiques, pour pour nos élèves, au travers d’une grande base de données ;
  • Accédant à des tas d’informations au travers d’articles de blog, de critiques de livres et d’idées de contenus de séances ;
  • Apprenant à créer nos propres livres d’images d’histoires mathématiques.

J’en ai pour un moment d’exploration, mais j’ai voulu partager à mon tour cette découverte incroyable de Nathalie.

L’équipe est internationale, mais sans Français… Il va falloir remédier à cela vite fait, si c’est possible, parce que quand même, enfin bon.

Quelques extraits, tout à fait résumés :

Caractéristique clé 1 : Une histoire, une histoire, une histoire !

Les livres d’images doivent contenir une histoire impliquant des personnages, des décors, des intrigues, etc. Trop souvent, beaucoup d’entre nous supposent que tous les livres d’images contiennent une histoire. C’est une erreur. Dans le contexte des livres d’images sur les mathématiques, un titre très apprécié tel que « One Is a Snail, Ten Is a Crab » (Sayre & Sayre, 2003), constitue un excellent exemple de livre d’images sur les mathématiques qui ne contient aucun élément d’histoire. Bien que ce titre soit très utile pour aider les jeunes enfants à apprendre à compter et à additionner grâce à une série d’illustrations de personnes et d’animaux ayant un nombre de pattes différent (par exemple, « 1 est un escargot. 2 est une personne. 3 est une personne et un escargot »), il ne s’agit pas d’une histoire mathématique dans la mesure où il ne contient aucun élément de récit.

Plus précisément, « Un escargot, dix crabes » peut être décrit comme un livre d’images sur les concepts mathématiques. Malgré cette distinction, il ne faut pas nécessairement en déduire que les livres d’images conceptuels sont de moindre qualité que les livres d’images narratifs. Mais il est important que nous disposions tous d’un langage précis pour comprendre de quoi nous parlons.

La caractéristique clé 2 est la Résolution de problèmes; la 3 est l’aspect ouvert des démarches mathématiques envisageables. En n°4, il faut que les concepts mathématiques soient représentés de façon variée. En n°5, « Utiliser les idées fausses courantes comme point d’enseignement » est cité, et en n°6 le fait de se concentrer sur UN concept mathématique. Viennent ensuite l’exactitude mathématique, la diversité des personnages, l’aspect innovant dans l’approche des concepts mathématiques et la clarté de l’écriture. Rien que cette typologie est intéressante et fait écho au mémoire que je m’échine à écrire pour mon DE sur le thème d’enseigner les maths par les albums.

C’est étourdissant, tout ce que propose ce site.

On peut s’inscrire à la newsletter. Pour moi, c’est fait.

Actualité·Chez les chercheurs·Chez moi·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Didactique·Enseignement·Evénement·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Merci !·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths

Je me lance dans le grand bain,

mais je garde ma bouée canard, quand même. En rentrant du bureau de l’APMEP de ce weekend, j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres la nouvelle édition de Premiers pas vers les maths, de Rémi Brissiaud. Je regrette profondément que Rémi n’ait pas pu l’amender et la compléter lui-même, mais je suis très très fière que Retz m’ait confié cette tâche.

Non mais sans rire, il y mon nom dessus !!!

Actualité·école·Calcul mental·Chez les chercheurs·Chez moi·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Didactique·Enseignement·Evénement·Expo de maths·hommage·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Merci !·Message·Partager les maths

Premiers pas vers les maths, version 2022

Aujourd’hui, je suis toute fière : bientôt va sortir la nouvelle édition de Premiers Pas vers les Maths, de Rémi Brissiaud. C’est à moi que Retz a demandé de reprendre le texte de Rémi, pour l’expurger de ce qui n’était plus d’actualité par rapport à ses propres pratiques, à la fin de sa vie. Et comme Rémi était un petit pois sauteur muni d’une réflexion infatigable, toujours à chercher à intégrer les derniers savoirs de la recherche, les derniers outils technologiques, il y avait en effet matière à réflexion.

Pour retravailler et commenter cette nouvelle édition, j’ai écouté, ré-écouté et ré-ré-écouté les conférences de Rémi, entre 2017 et sa mort. Toutes mes notes viennent directement de ses propos, ou de conversations que j’ai eues avec lui ; c’était important pour moi, car je m’en serais voulue de trahir son propos.

Retz m’a informée que son épouse avait apprécié la préface que j’ai écrite. Voilà qui me fait encore plus plaisir. Je l’ai écrite avec les notes d’une des dernières conversations en visio que nous avons eue, Rémi et moi. Il m’avait parlé de sa maladie, et avait tourné l’ordi vers la vue qu’il avait de chez lui, dans le Sud de la France. Il m’avait dit « Regarde, on n’est pas bien, là ? Qu’est-ce que je pourrais vouloir de plus, franchement ? »

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·BRAVO!!!·Chez les élèves·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·En classe·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Manipuler·Maths en scène·Maths et arts·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Un après-midi en maternelle

Hé bien ça a été sportif, mais fabriquer des cubes, c’est possible en maternelle. Je n’ai pas résisté au plaisir de lire des albums, et de faire définir le cube et le carré, en adaptant la formulation, bien sûr.
Bon, demain, retour en cinquième.

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·Expo de maths·Manipuler·Maths ailleurs·Maths et arts·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

C’est toi la grande dame qui fait des mathématiques ?

Heu, oui. Évidemment, je parais grande à un enfant de 4 ans. Je suis prête. Enfin, je crois. Avec des maternelles, je vais très vite le savoir…

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Actualité·Allez les jeunes !·école·Compétences·Culture mathématique·cycle 1·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·Je suis fan·Manipuler·Maths en scène·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets·Mots de maths·Partager les maths·Représenter·Tous ensemble !

Demain, géométrie pour pioupious

Demain, c’est le lundi où je ne travaille pas, ce qui arrive une semaine sur deux. Enfin, en principe : inspection académique le matin, et l’après-midi, je vais voir les copines dans leur classe. Je vous laisse deviner à quel niveau :

J’espère être à la hauteur et ne pas décevoir collègues et enfants !

école·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Didactique·Enseignement·Expo de maths·Formation·hommage·Maths pour tous·Partager les maths·Tous ensemble !·Vidéos

Toiaussitufaisdesmaths ?

Serge Beaufils, un collègue du premier degré et ex RMC, m’a envoyé un lien vers son blog, jefaisdesmaths. On y trouve un grand nombre de ressources, écrites et/ou vidéo, du number stick aux schémas en barres. Je ne suis décidément pas convaincue que le schéma en barres soit la panacée (ni aucune autre représentation plaquée sur touts les problèmes du monde), mais le genially que propose Serge a le mérite d’être une ressource riche et claire.

J’aime beaucoup la partie histoires à écouter ou à lire :

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·école·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les chercheurs·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Didactique·Expo de maths·Je suis fan·Lire·Maths pour tous·Merci !·Mots de maths·Parole·Partager les maths

« Vive les enfants, vive les maths ! »

Nathalie Sayac a écrit des petites histoires mathématiques, illustrées par Caroline Modeste : un petit nombre de rien du tout, un petit calcul de rien du tout, une petite forme de rien du tout, une petite mesure de rien du tout et un petit problème de rien du tout, aux éditions Circonflexe. Ces petits livres sont extra, pour laisser dans les bacs comme pour lire avec les enfants, de la petite section au CE1 au moins. Et aujourd’hui, j’ai reçu deux des livres écrits par Nathalie Sayac, que je ne possédais pas encore : les petites histoires mathématiques. Ces deux livres sont plus épais et regroupent les histoires de Léa et Anatole des autres albums, mais organisés en thématiques et par âges. C’est une autre forme pour un contenu évidemment toujours aussi riche, accessible mais rigoureux, et qui mène naturellement les enfants vers l’abstraction, la modélisation, en développant le langage.

Nathalise Sayac introduit ses livres par la devise « Vive les enfants, vive les maths ! » Elle est parfaite, cette devise !

Activité rigolote·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 1·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths en scène·Maths et arts·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Tous ensemble !

Et si vous étiez intervenant scientifique pour Regards de géomètre ?

Être intervenant scientifique n’est pas coûteux : il s’agit de rendre visite à une classe, près de chez vous, pour appuyer leurs travaux, communiquer avec l’enseignant(e) et les élèves sur leur thème d’étude. C’est très chouette (je le suis, c’est pour cela que je me permets de dire ça !), on fait de belles rencontres, il n’y a pas besoin d’être chercheur ou quoi (je suis prof, par exemple) et c’est important car c’est ce qui permet les projets.

Alors si vous êtes tentés, adressez-vous à Houria Lafrance, ou écrivez-moi et je relaierai !

A l'attaque !·Apprendre·école·BRAVO!!!·Chez les chercheurs·cycle 1·cycle 2·Didactique·Je suis fan·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths

« Je lui conseillerais d’aller voir un pédagogue ! »

Aujourd’hui, j’ai lu et écouté/regardé des conférences de Rémi Brissiaud. J’ai visionné autour de quatre heures de conférences et lu une dizaine de textes et deux petits bouquins, car j’avais besoin de remettre mes notions d’équerre, avec clarté, pour ne pas trahir son propos dans un écrit que je rédige. Quel phénomène ce monsieur ! Quelle énergie et quelle sincérité dans son propos et sa façon de le déployer, infatigable adversaire de l’échec scolaire ! C’est émouvant de l’entendre un an avant sa mort. Et le voir fantaisiste et cabotin est vraiment régénérant, même s’il est aisé de mesurer comme son propos est sérieux et sa lutte déterminée, contre tout un système s’il le faut. Alors on est d’accord avec tout ou partie, mais il demeure que Rémi Brissiaud est vraiment l’un des grands de la pédagogie et de la didactique des maths de notre époque.

J’ai fini par cette conférence, dans laquelle Rémi fait franchement de la provoc et amuse bien l’auditoire ! Le titre de mon article est un conseil qu’il donne à Stanislas Dehanene…