A l'attaque !·Allez les jeunes !·Au collège·C'est pas des maths!·Chez les élèves·Chez les collègues·Décrochage·Formation·Lire·Tous ensemble !

Un sourire pour Valérie

Valérie, c’est une super prof des écoles en charge de SEGPA qui a mitonné le dispositif Réapprendre à lire au collège. Ce dispositif est maintenant bien lancé dans mon établissement. D’ailleurs grâce à Sandrine, qui y est documentaliste, ce dispositif va se développer l’année prochaine, et en plus nous allons pouvoir à nouveau travailler ensemble. C’est chouette.

Aujourd’hui j’ai donc mené une nouvelle heure dans le cadre de ce dispositif. les gamins font des progrès épatants, et ils s’en aperçoivent. Cela développe leur volonté de bien faire d’aller plus loin encore. Ils sont passés de 39 fautes en 17 minutes à 4 fautes en 3 minutes, par exemple. Epatant, je vous dis.

Et ce qui est encore plus beau, c’est qu’aujourd’hui, un de mes élèves du dispositif, habituellement muet et que je n’avais jamais vu sourire, s’est exclamé avec enthousiasme  » Madame Lommé, j’ai fait deux fautes et j’ai mis 2 minutes !  » Je me suis retournée pour le féliciter :  » Bravoooo ! Tu te rends compte comme tu as progressé en si peu de temps ?  » Mon élève m’a répondu  » Oui !  » en se déployant, lui qui est assez replié sur lui-même. Et il avait un large sourire vraiment, vraiment magnifique. Je suis tellement contente de l’avoir vu, ce sourire. Alors je l’envoie à Valérie.

 

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Chez les élèves·Chez les collègues·Culture mathématique·Je suis fan·Lire·Maths pour tous

Des p’tits poèmes pour faire (aussi) des maths

La vidéo suivante provient de « Incl@ssables mathématiques », et elle est vraiment très sympa. Elle propose de réfléchir à l’oeuvre de Raymond Queneau (membre de l’OuLiPo) en mobilisant les arbres de dénombrement, les calculs de puissances et éventuellement la notation scientifique, et aussi les conversions d’unités. Il y a de quoi faire… Une idée d’activité pour l’année prochaine ?

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets·Sixième

Francis avance !

Aujourd’hui, deuxième séance de sixième sur notre jeu, dont il faut décidément que nous lui trouvions un nom. Pour le moment une élève m’a proposé de l’appeler… Francis. Bon, je ne pense pas que ce soi le nom définitif, mais comme c’est la seule proposition que j’ai eue, je vais la conserver de façon temporaire.

Nous avons reçu notre commande :

Capture d’écran 2017-05-19 à 19.30.07.png

Les élèves ont bien avancé les questions. Il faut que j’essaie de faire le point ce weekend, mais avec les copies à corriger, les évaluations à construire et les échanges universitaires hyper super proches, je ne suis pas sûre d’avoir le temps. Je crois qu’ils ont été vraiment prolifiques et en tout cas ils ont vraiment essayé de suivre les consignes données, et de trouver des questions qui correspondent à chacune des six compétences des maths.

ce qui est chouette, c’est que ce travail amène les élèves à tout reparcourir de notre année, de ce que nous avons appris ensemble. Une réactivation joyeuse et dynamique, et en plus de façon vraiment collaborative.

Bon les jeunes, chose promise chose due : vos mains immortalisées pour la postérité !

Capture d’écran 2017-05-19 à 19.30.16.png

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Culture mathématique·En classe·Evénement·Je suis fan·Maths pour tous·Sixième·Tous ensemble !

Alors, wie viel mesure le Durchmesser ?

Aujourd’hui, nous avions en cours de jeunes Allemands, venus en France dans le cadre de l’échange franco-allemand organisé par notre collègue germaniste. Deux jeunes, Alexander und Erik, ont donc passé une heure dans ma classe de sixième.

Leur passage nous a permis de vitaliser la séance : comme je parle allemand, j’ai pu m’adresser à eux, et ils ont joué le jeu avec beaucoup de spontanéité. Cela a permis d’expliquer à mes petits Français qu’en Allemagne on note la multiplication par un point (2 . 3 = 6) et la division par deux poins (6 : 3 = 2). Cette légère différence avec nos notations (2 x 3 = 6) est bien pratique : ce que mes élèves appellent les deux « familles d’opérations » se désigne plus facilement et de façon moins implicite que chez nous. En Allemagne, on parle d’ « opération point » (Punktrechnung) et d’ « opération trait » (Strichrechnung), puisque le + et le – sont composés de traits et que la confusion n’est plus possible avec le « fois » allemand.Capture d’écran 2017-05-17 à 12.32.17.png

Pour énoncer les priorités, c’est drôlement efficace : Punktrechnung vor Strichrechnung. Et paf, on évite « La multiplication et la division sont prioritaires sur l’addition et la soustraction ».

Comme j’ai parlé aussi à nos petits Allemands, en allemand, j’ai eu un mal fou à parler français. Ou plus exactement, j’ai eu un mal fou à ne pas mélanger les deux langues : j’aurais naturellement claironné que « Mit Klammern ce terme-là est prioritaire », ou que « Deux mal fünf ça donne zehn ». Peut-être est-ce dû au fait que je n’ai pas parlé allemand depuis plusieurs années, après plusieurs années de pratique régulière, en classe euro six à sept heures par semaine. J’aimerais bien savoir ce qui se passe dans mon cerveau à ce moment-là. Ca ne devait pas être schön-schön.

Capture d’écran 2017-05-17 à 12.32.26.pngLa deuxième partie de la séance était consacrée à la découverte du nombre π. Chaque élève avait amené un objet cylindrique, et allez hop que j’évalue le diamètre de la base et son périmètre, armé d’une ficelle et d’une règle, le plus précisément possible. Là encore, mes deux invités ont été super : je leur ai donné un objet cylindrique à chacun, et non seulement ils se sont engagés tout de suite dans l’activité, mais en plus ils sont venus en aide à l’élève qui avait la difficile tâche de mesurer le hublot de la porte. Naturellement ils sont allés l’aider. Qu’ils prennent leur place aussi facilement, qu’ils coopèrent, qu’ils fassent la queue à mon bureau au milieu de leurs acolytes français pour me donner leurs mesures en allemand, tout cela m’a vraiment plu. Dommage, notre collaboration s’arrêtera là : ils ont un programme de visites évidemment fort chargé…

A l'attaque !·Allez les jeunes !·Apprendre·Au collège·C'est pas des maths!·Chez les élèves·Chez les collègues·Décrochage·Formation·Je suis fan·Mes projets

Réapprendre à lire

J’ai commencé depuis un moment un atelier de remédiation-lecture. J’ai été formée par une super prof, dont je parle ici.

Aujourd’hui,  j’ai fait le bilan et j’ai regardé ces jeunes gens. Plusieurs choses m’ont frappée :

  • Ils ont l’air heureux, ils ont le sourire. Mais ils sont aussi très sérieux. Ils s’investissent fort et essaient de progresser, à chaque nouvel essai ;
  • Mélanger des 6e-5e-4e ne pose aucun problème ;
  • Mon contact avec certains de ces élèves, que j’ai aussi en classe, est formidablement meilleure d’un point de vue quantitatif (ils ont là un espace pour communiquer avec moi) et qualitatif (ils ne sont pas gelés par le groupe classe et j’ai le temps de les écouter vraiment, même si développer leur propos prend du temps) ;
  • Certains élèves doivent avoir été bien malheureux jusqu’ici : ils ont développé des stratégies de compensation plus ou moins avancées pour masquer leur handicap de lecture et donc de compréhension, mais ils ne doivent pas percevoir correctement leur « environnement scolaire », particulièrement écrit ;
  • Ils font des progrès incroyables à une vitesse impressionnante !

Je suis vraiment heureuse d’avoir été formée à ce dispositif. J’ai hâte de continuer le travail engagé, et de pouvoir mesurer les effets lorsque j’aurai du recul.

Ce qui me plaît le plus dans tout ça, à part le contact humain, la communication et le sourire retrouvé de certains de ces jeunes, c’est de voir qu’en fait, on peut trouver des solutions à des situations pour lesquelles on n’était pas sûrs qu’il en existe.

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Cinquième·Je suis fan·Si si c'est drôle

Mon bon coin

Vendredi, des élèves m’ont amené des bons.

Capture d’écran 2017-05-14 à 19.22.50.png

J’ai utilisé aussitôt le bon pour un porte-clefs, et j’ai donc reçu un très beau porte-clefs fait main, dont j’aime autant une face que l’autre, d’ailleurs.

J’ai aussi utilisé le bon pour un travail facultatif. J’ai donc reçu une fiche, avec pour tâche de la réaliser pour lundi.

Alors voilà, j’ai fait mes devoirs :

Capture d’écran 2017-05-14 à 19.22.38.png

C’est bon, je peux préparer mon cartable, du coup. Je suis prête.

A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Je suis fan·Maths par les jeux·Sixième

Projet jeu : la commande est passée

Sur cette fin d’année, nous allons réaliser en sixième un jeu de maths, un jeu de société. Le principe en sera assez classique, et j’espère que mes élèves vont élaborer un contenu de qualité, mais je leur fais confiance pour cela. En tout cas hier ils avaient l’air très très très motivés pour notre dernier projet de l’année.

Je leur ai exposé l’objectif et je leur ai expliqué quelle marge de choix ils avaient. Ils ont réfléchi aux règles du jeu, et nous avons déjà une base, à laquelle sont venues se greffer des idées secondaires que nous exploiterons dans un deuxième temps :

Capture d’écran 2017-05-13 à 09.38.50.png

Ensuite, nous avons exploré le site que mon mari m’avait indiqué (tout pour le jeu), et les élèves ont discuté, parfois débattu des choix à effectuer. Ces choix influent parfois directement sur les règles du jeu, alors c’était important. Au final ils m’ont dressé ma lite de courses :

Capture d’écran 2017-05-13 à 09.35.13.png

Plusieurs élèves sont venus me dire avant de partir en weekend que surtout, surtout, je ne devais pas oublier de passer commande. Rassurez-vous jeunes gens, c’est fait et je n’ai rien oublié. Il me reste à aller acheter des feutres pour écrire sur les cartes.

Sur cette première séance, nous avons travaillé plusieurs compétences qui se rattachent aux objectifs de l’enseignement des maths : chercher, raisonner, communiquer, mais aussi calculer (pour comparer l’aire des plateaux, circulaires ou rectangulaires et de formats différents, et pour déterminer la taille nécessaire de la boîte de rangement).

J’espère que nous allons garder ce souffle et réussir à terminer avant la fin de l’année !