A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Chez les collègues·Culture mathématique·En classe·Enseignement·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Maths pour tous·Représenter·Tous ensemble !

Léonard de Vinci en Ulis

Cet après-midi, je suis allée tester ma séance Léonard de Vinci en Ulis. Mon mari-coordo et moi l’avions adaptée : au lieu de tout condenser en une heure, ce qui est déjà difficile en classe ordinaire, j’avais décidé de franchement dédoubler la séance. Et mon mari avait prévu une vidéo sur Léonard de Vinci, assortie d’un questionnaire.

La description et l’analyse de la séance telle qu’elle est prévu au départ se trouve ici et .

Après la petite vidéo et son décryptage, pour mieux comprendre qui était Léonard de Vinci, j’ai présenté le Codex Atlanticus.

La page qui m’intéresse particulièrement aujourd’hui, c’est celle-ci :

j’en ai extrait le dessin sur lequel nous travaillons :

Alors zou, c’est parti : que voit-on dans cette figure ? Réponse majoritaire et résistante : des lettres. Oui mais non, je fais des maths, là. Alors des carrés et des ronds, me répond-on. Des quoiiii ? J »ai cru entendre « rond », j’ai dû me tromper, puisqu’on est en maths. Des cercles, d’accord.

Alors combien de carrés ? 1. Combien de cercles ? 4. Non, 5. Ok.

Maintenant, comment devrais-je procéder pour représenter cette figure en respectant les relations entre les différents éléments ? C’est parti :

En proposant leur plan, les élèves se sont trompés pour le grand cercle. C’est intéressant car c’est justement lui qui pose problème son centre est facile à déterminer, mais son rayon l’est moins, particulièrement lorsqu’on réalise la figure sur une application de géométrie dynamique. Mais j’ai laissé les élèves aller là où ils voulaient et ils se sont plutôt bien débrouillés.

Etape suivante : à vous, jeunes gens !

Au départ, l’idée de « faire de la géométrie » n’a pas enchanté les élèves… Mais j’ai atteint mes objectifs (conceptualiser le carré, parler codages, réactiver l’usage de l’équerre, parler compas et manipuler, décomposer une figure, planifier ses étapes de construction, établir des relations entre objets, s’autoriser des sur-figures) parce que les élèves étaient actifs. Le progrès, je trouve, c’est qu’ils acceptent d’écouter plus longtemps pour définir leur plan d’attaque.

J’aime beaucoup ces séances. En dehors du fait que cela me redonne l’occasion de travailler avec mon mari, je trouve que ces élèves d’Ulis vont loin, et sont bien là pour travailler. On peut être exigeant avec eux, à condition de les sécuriser en permanence, de bien baliser tout en laissant la prise d’initiative et le hors-clous possible.

La semaine prochaine, peut-être passerons-nous sur GeoGebra. Je ne sais pas encore, il faut que j’en discute avec mon mari.

Activité rigolote·Allez les jeunes !·BRAVO!!!·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et musique·Maths pour tous·Merci mes loulous·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Vidéos

It’s a number that goes forever

Voici un extrait d’un jeu. Le principe est le suivant : on donne aux participants un artiste, qui indique le style à suivre, et un thème, sur lequel il faut improviser une chanson. Regardez un peu ça… Extraordinaire !!!

BRAVO!!!·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Merci les copains·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!

Val de Reuil : bravo !

Istinen Garrigues a publié un tweet ce matin, qui relaie le message d’une collègue.

C’est absolument ébouriffant. Et les personnes qui ont nommé les rues ne se sont pas lâchées que sur les maths, il y a plein de noms super qui forment des quartiers :

Dire que je suis allée animer tant de formations à Val de Reuil, et que je n’ai jamais remarqué ces noms de rue ! C’te honte !

Actualité·BRAVO!!!·Chez les collègues·Education·Genre·Maths pour tous·Tous ensemble !

Les filles et les femmes en Afghanistan, privées d’école

Sur le site de la BBC, on peut lire le témoignage d’Ismail Mashal, directeur d’une université privée à Kaboul qui comptait 450 étudiantes en journalisme, en ingénierie, en économie et en informatique :

« J’appelle les pères à prendre la main de leurs filles et à les accompagner à l’école, même si les portes sont fermées. »

En décembre, le gouvernement taliban a annoncé que les étudiantes des universités ne seraient plus autorisées à aller s’instruire jusqu’à nouvel ordre, le temps que soit créé un environnement d’apprentissage islamique et des programmes aligné sur les pratiques de la charia.

Monsieur Mashal avait déjà fait parler de lui après avoir déchiré son dossier universitaire en direct à la télévision, déclarant qu’il était inutile de faire des études dans l’Afghanistan d’aujourd’hui.

Je sais que ce que je fais est risqué. Chaque matin, je dis au revoir à ma mère et à ma femme et je leur dis que je ne reviendrai peut-être pas. Mais je suis prêt et disposé à sacrifier ma vie pour 20 millions de femmes et de filles afghanes et pour l’avenir de mes deux enfants.

L’article complet est à lire ici (en anglais).

BRAVO!!!·C'est pas des maths!·Evénement·Je suis fan·Merci !·Tous ensemble !

Le Lido : immersif et inclusif, pour de vrai

Ce soir, je ne vais pas vous parler de maths. Non. Je vais rendre un hommage, à l’équipe du Lido, maintenant rebaptisé Lido2.

Alors voilà. Celles et ceux qui me lisent régulièrement savent qu’une de nos quatre enfants, Alice, est autiste. Cela lui complique la vie. Par ricochet, cela nous complique aussi la vie, forcément. Je suis donc habituée à monter au créneau, à mener des batailles, parfois remportées, parfois perdues. Ce à quoi je suis le plus confrontée, c’est à la nécessité de justifier, à l’indifférence et même au mépris. Alors quand ce n’est pas le cas, cela me fait tout drôle.

Avant de vous raconter comme l’équipe du Lido2 est au top, il faut que je dise autre chose au sujet d’Alice : elle adore les comédies musicales. Enfin, des comédies musicales anglo-saxonnes ou américaines. Mais c’est son truc, elle s’y connaît. Elle est aussi friande de musées, de découvertes culturelles en général. Alors nous avions prévu une escapade à Paris aux prochaines vacances : des musées, un parc, des ballades, des restos, du théâtre. Et là, Alice voit qu’il y a Cabaret qui se joue au Lido, mais que les dernières représentations sont tout de suite maintenant. Elle connait et aime cette comédie musicale, et elle est jouée en anglais, par l’équipe anglophone d’origine. Alors nous nous disons ok, avançons notre séjour. Hop zou, c’est parti.

Problème : le Lido est une salle de cabaret, où on est installé par table, quatre par quatre. Allons-nous être tassés avec des personnes inconnues, ce qui va être difficile pour Alice ? Peut-elle être placée à un endroit où elle ait un peu d’espace ? Alors j’envoie un mail avec mes questions. J’indique mon numéro de téléphone au cas où

Et là, bim. Une personne du Lido me rappelle dans la journée. Elle me demande de quel handicap il s’agit, ce qui est normal en terme d’accessibilité, et quand je réponds autisme, elle me dit : « ah oui, je comprends. Je vous propose de vous réserver une table complète pour vous deux, en neutralisant les deux places restantes, à un endroit de la salle où il y a de la place mais d’où on voit vraiment bien, pas à côté de l’orchestre pour éviter trop de bruit, et je vous fais demi-tarif, à votre fille et à vous en tant qu’aidant ». Alice sautait sur place en entendant tout ça.

Heuuuuuuuuu merci, je réponds. J’ajoute que mon interlocuteur ensoleille ma journée, parce que ce n’est pas souvent que je rencontre tant de bienveillance. On me répond que c’est simplement normal.

Alors la norme, elle est peu partagée, j’vous’l’dis.

Arrivées au Lido2 aujourd’hui, même bienveillance discrète. Et le spectacle : éblouissant. De là où nous étions, nous avons pu en profiter au maximum toutes les deux.

Alors messieurs-dames du Lido : merci. J’ai vécu une situation inclusive pour de vrai, sans même avoir l’impression que je dérangeais, et le spectacle nous a vraiment impressionnées et ravies. Alice a eu la chance de voir en vrai pour la première fois une comédie musicale, et dans de super conditions. C’est très important, car cela lui donne des repères et lui montre ce qui est possible. Chaque nouvelle expérience réussie la rapproche de l’autonomie.

Pour la peine, nous reviendrons…

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Allez les jeunes !·école·BRAVO!!!·Chez les élèves·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Didactique·En classe·Enseignement·Je suis fan·Jouer·Manipuler·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Mes projets·Partager les maths·Tous ensemble !

Le jeudi avec Christelle

J’ai pu continuer de re-tester une séance de CE1, et c’était super chouette ! Heureusement que j’ai des terrains de jeux, et des compagnons de cogitation, pour mettre mes idées à l’épreuve : être hors-sol serait tout à fait inconsidéré… Aujourd’hui, en plus, nous avons fait fort du point de vue de l’inclusion. Cela constitue des moments qui font du bien ! Merci Christelle !

A l'attaque !·BRAVO!!!·Je suis fan·L'éducnat·Merci !·Tous ensemble !

Un beau texte sur la souffrance des élèves en situation de handicap

Ce texte est centré sur les dys, mais il parle aussi d’autres types de troubles. Il résonne, chez moi…

Blog du prof d'histoire - géo qui est aussi coordo ULIS

L’écrivain Pierre Lemaître raconte la souffrance des élèves en situation de handicap et celle de leur parents.

Voir l’article original

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Culture mathématique·Evénement·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Mes projets·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Représenter·Tous ensemble !

Koska, nous voilà !

En sixième, j’ai reçu tous les « projets Koska » pour notre projet Vasarely. Et ce matin, une élève m’a rappelé qu’il fallait désigner les 5 lauréats dont nous enverrions les oeuvres au jury.

Les 5 oeuvres qui ont obtenu les plus de suffrages sont les numéros 14, 16, 1, 7 et 23. Nous allons donc pouvoir les envoyer, dès que j’en aurai conservé une trace en photocopiant ces beaux travaux.

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Chez moi·Culture mathématique·En classe·Enseignement·Evaluer·Evénement·Expo de maths·Faut que je fasse mieux·Maths pour tous·Numérique

Mes devoirs de l’après-midi (première partie)

Mes élèves sont très fort aux concours de programmation. En ne récompensant que les deux premiers binômes et les trois premiers individuels, à cause d’ex-aequo, j’ai 40 élèves à récompenser sur mes 5 classes pour le Castor… Les scores des lauréats vont de 195 à 330 points. Nous avons aussi participé à l’Alkindi et à l’Algorea 1. J’attends les résultats, et je vais m’organiser différemment pour les lots, car je viens de passer un certain temps à les constituer !

Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Compétences·Culture mathématique·Cycle 4·En classe·Maths pour tous·Représenter

Pythou, dernier acte

Et voilà, en quatrième, après un long travail filé sur plusieurs semaines (en parallèle avec d’autres thèmes), nous avons ensemble aujourd’hui synthétisé les usages de l’égalité de Pythagore. Youpi !

Les élèves ont su tout structurer et expliquer. Il n’y a que le terme de contraposée qu’ils ignoraient, naturellement.