Actualité·Apprendre·BRAVO!!!·Je suis fan·Lire·Merci !

La bourrasque

La bourrasque est un livre écrit par Mo Yan, prix Nobel de littérature, illustré par Zhu Chengliang et traduit par Chun-Liang Yeh, édité chez Hongfei. Il est une adaptation d’une nouvelle de Mo Yan, émanation d’un souvenir de vie, et il est magnifique. C’est l’histoire d’un coup de vent ; pas n’importe quel coup de vent : une bourrasque mise en mots, en images et en émotions avec beaucoup de talent. Je pense que cet ouvrage peut s’adresser à un large public. Le vocabulaire n’est pas évident pour des petits (bourrasque, portillon, digue, faucher, azuré par exemple), mais qui n’est pas non plus rare.

J’aimerais lire cette histoire à des élèves pour écouter leur sentiment ensuite : qu’éprouvent-ils en se mettant à la place de l’enfant et de son grand-père : de la tristesse, de la frustration, de la fierté ? Car on peut rester sur un sentiment d’échec, mais ce n’est pas ainsi que l’auteur envisage son aventure :

Le goût que nous a laissé cette épreuve ne fut ni celui de la défaite ni celui de la peur. (…) Nous sommes sortis victorieux de ce face à face.

Mo Yan

Il est fort, cet ouvrage : on l’entame comme ça, avec tout ce qui nous occupe au quotidien, et puis on se retrouve dedans, entièrement. Mon mari, à qui je l’ai fait lire, a manifestement eu la même expérience : il a réagi à la lecture comme moi.

Ce bel album est aussi un formidable support pour découvrir un peu une culture différente.

Activité rigolote·Actualité·APMEP·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les collègues·Culture mathématique·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci les copains·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths·Tous ensemble !

Jeux Ecollège 5

La brochure jeux école-collège 5, ou écollège 5, va être mise en vente dès ce weekend. J’ai pu la compulser ce matin et elle est

Formidable

Extra

J’ai hâte de l’utiliser avec mes élèves !

Voici à qui nous devons cette petite merveille :

Le sommaire :

Alors bon, après lecture, je vais tout tester, et tout me semble simple à déployer. J’ai évidemment particulièrement hâte de tester le Curvhexa, moi qui suis une fan absolue du Curvica, mais tout m’allèche les neurones et j’imagine déjà mes élèves sur les quatre autres activités : je sais qu’elles vont leur plaire… Voyez plutôt :

Je vous rappelle ceci, car c’est TRES TRES TRES IMPORTANT :

BRAVO!!!·Chez les collègues·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Merci !·Ouaaaaaaaaaaaaah !!!·Partager les maths

Moëbius et Nicole

Une talentueuse collègue de l’APMEP collecte les tickets de métro (objet en voie de disparition) pour en faire de merveilleuses constructions mathématiques. En voici une :

Nicole m’en a promis une pour la prochaine fois… J’ai hâte, parce que c’est magnifique et parce que je serai heureuse d’avoir une réalisation de cette si belle personne.

Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Cycle 4·Dans les copies·Evaluer·Je suis fan·Maths pour tous·Partager les maths

Qui qui qui qu’a plus d’copies, qui qui qui quiiiiii

(À lire sur la musique délicieuse et subtile des snorkies…)

Je suis dans le train, entre les cours que je terminais à 17h en Normandie et le bureau de l’APMEP à Paris, et j’ai corrigé mes deux paquets de copies ! Bon, ils étaient courts, ok. Mais quand même, je suis bien contente. D’autant que presque toutes et tous mes élèves ont compris les techniques de calcul que j’évaluais, ce qui va faciliter aide à ceux et celles pour qui ce n’est pas encore le cas !

Activité rigolote·Allez les jeunes !·Au collège·BRAVO!!!·Chez les élèves·Cycle 4·Expo de maths·Manipuler·Maths pour tous·Partager les maths·Représenter

Les patrons des quatrièmes : c’est solide !

J’avais une heure, en groupe, en quatrième, pour élaborer des patrons de solides. C’était la demande de leur enseignant, qui a cette classe en grand groupe, et dont j’ai l’AP. Avec en plus un exercice incendie, nous nous sommes plutôt bien débrouillés je trouve !

Actualité·Allez les jeunes !·BRAVO!!!·Chez les collègues·Formation·Je suis fan·Merci Laura !·Tous ensemble !

AED en prépro : de stagiaire à enseignante

Cette année, Laura est dans ma classe pour la troisième année consécutive. Elle est AED en pré-professionnalisation et est aujourd’hui en M1. Elle est rigoureuse, réflexive, attentive, curieuse, motivée. Top, quoi.

Vendredi, je suis allée au séminaire sur les travaux de Rémi Brissiaud. Laura m’a proposé de prendre mes classes. Elle a fait cours, et ça s’est passé impec. Elle a géré des évaluations ; elle a fait bien plus que surveiller ces évaluations : elle a donné des coups de pouce relancé, explicité, organisé les différentes versions à donner aux uns ou aux autres. Nous avions construit ensemble les évaluations et entamé de définir le référentiel de chacune d’elles.

Et puis le weekend. Un weekend pendant lequel je commence à voir un quotidien plus paisible se profiler, après trois semaines très denses pour conjonction de rentrée et d’événements perso. Sauf que j’ai quatre paquets de copies qui vont se pointer.

Hé bien non. Laura a tout corrigé, et elle a terminé de définir le référentiel qui manquait. Toute seule. Il est parfait. Elle n’a pas eu besoin de me demander l’autorisation, et cela me rend fière : elle est sûre d’elle et sûre de la confiance que je lui donne.

Maintenant, je n’ai plus une stagiaire avec moi. J’ai une collègue qui partage mes classes. Cela me rend heureuse, d’avoir contribué modestement à cette éclosion expresse.

Donc je résume : les cours se sont poursuivis, les évals ont eu lieu, elles sont corrigées, et ma semaine prend une allure encore différente.

Merci Laura !

Actualité·Apprendre·BRAVO!!!·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Didactique·Enseignement·Evénement·Expo de maths·Formation·hommage·Ici et ailleurs·Je suis fan·Maths pour tous·Partager les maths·Tous ensemble !

Hommage aux travaux de Rémi Brissiaud : Karen Fuson

La dernière intervention ce ce bel et dense hommage est en anglais, en direct de San Diego. Il s’agit de Karen Fuson, qui nous présente « Conceptual, charming, clever and engaging : the wonderful books of Remi Brissiaud ». Madame Fuson juge les ouvrages de Rémi les plus beaux et créatifs, engagés et adaptés à l’enseignement qu’elle a vu dans les différents pays qu’elle a pu observer, et pas seulement dans le champ numérique, mais aussi en géométrie (je suis bien d’accord !!!). Sur le plan pédagogique, le fait de répéter une activité en variant les nombres est aussi un appui important pour développer l’activité des élèves. La décomposition-recomposition, la multi-représentation, la mentalisation d’une situation, le travail sur les mots-nombres si terriblement difficiles en français, le travail explicite sur la commutativité, le recours à des collections organisées ou non, le fait de compter en avant ou en arrière, sont des apports cruciaux.

Karen Fuson a fait un condensé lumineux des idées de Rémi tout au long de ses productions d’ouvrages à destination des enseignants. Elle a parlé de la méthode de Rémi « make-a-ten-method », en faisant de grands gestes comme Rémi en aurait fait : elle vit le même engagement, la même familiarité avec la classe.

Karen Fuson a présenté des cartes de codes secrets, sur lesquelles le 10 est une carte deux fois plus large que celles des nombres de 0 à 9 : on peut poser sur le 0 du 10 une carte-unité, et le 1 du 10 n’existe pas de façon isolée. J’aime bien, ça.

Karen Fuson a terminé son intervention en larmes. Rémi a marqué, même bien loin d’ici.

Actualité·Apprendre·BRAVO!!!·Chez les collègues·Culture mathématique·Evénement·hommage·Merci !·Tous ensemble !

Hommage aux travaux de Rémi Brissiaud : Julien Brissiaud

Le fils de Rémi, Julien Brissiaud, a ouvert l’après-midi pour rendre un hommage à son père. Julien Brissiaud a vécu dans l’admiration de son père. La façon dont Rémi a imprégné la mémoire collective l’impressionne et il le vit au quotidien, en recevant de nombreux témoignages. Julien Brissiaud se souvient de son père comme d’un gros gros bosseur. Même en vacances, il travaillait d’arrache pied.

Comme mes parents étaient profs, on partait souvent en vacances. Mais comme mes parents étaient profs, on n’avait pas beaucoup d’argent donc on partait chez ma grand-mère. Là-bas il avait une pièce pour travailler.

Julien Brissiaud

Rémi était exigeant, avec les autres mais avant tout avec lui-même. Il passait un temps considérable à formuler, reformuler, jusqu’à arriver au parfait tempo, à la parfaite résonance de chaque phrase.

Sur les 5 dernières années de sa vie, il s’est battu contre la maladie. Il était très malade mais il s’est battu parce que, je pense, il voulait laisser un monde meilleur derrière lui.

Julien Brissiaud

Au-delà de la pédagogie des mathématiques, Rémi était très cultivé. Il lisait tout, écoutait France Culture, dormait peu. Il était passionné et passionnant, y compris pour sa famille. Julien Brissiaud le décrit comme « un homme sage, juste et balancé vers le monde, à l’écoute des autres ». Il essayait vraiment de se mettre à la place des autres.

Julien Brissiaud a appris les mathématiques par Rémi, avec Rémi. A la place des boîtes de Picbille, il manipulait des TicTac. Alors la madeleine de Julien, ce sont les TicTac.

Julien Brissiaud a rendu un très bel hommage à son père.

Pfiou.

A l'attaque !·Actualité·BRAVO!!!·Chez les chercheurs·Chez les collègues·Culture mathématique·Ici et ailleurs·Je suis fan·Lire·Maths et société·Maths pour tous·Merci !·Partager les maths·Tous ensemble !

Youpi, des maths !

RTBF propose un article intitulé « Comment redonner le goût des maths aux jeunes générations ? », ainsi illustré :

Hé bin ouf, ça fait du bien, ça ! Cette jeune élève a l’air joyeuse et positive, et les opérations ne sont pas incompréhensibles. Dans cet article, il est question de liberté, de plaisir, de rapport au monde et même de poésie. Voilà qui contrebalance avec le dossier de Télérama !