A l'attaque !·Activité rigolote·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Chez les parents·Evénement·Je suis fan·Mes projets

Les journées de Nantes

Ca approche… La semaine prochaine, je serai en train d’animer un atelier, à cette heure-ci. Je dois mettre la dernière main à un de mes diapos, mais j’ai réussi à finir le montage du film de mes élèves hier, pour l’un des ateliers. Je suis très contente du résultat, et mes élèves ont été absolument super. Ils ont tout compris, et sont d’une bonne volonté touchante pour me rendre service en témoignant. Ainsi que leurs parents, qui ont accepté que leurs enfants soient filmés et que le résultat soit diffusé et mis en ligne. J’ai même des enregistrement en plus pour illustrer les compétences vues par les élèves, pour de futures formations.

J’ai hâte de leur montrer, à mes élèves, en avant-première !

Alors les jeunes, vraiment,

Unknown

Au collège·Chez les collègues·Maths pour tous·Mots de maths·Si si c'est drôle

Prof de maths à 150%

En salle des profs :

– Non mais là tu vois je suis investie à 150% !

– Tu ne devrais pas dire ça, tu sais. Les gamins ils ne comprennent pas bien les pourcentages, alors en disant ça tu ne vas pas arranger les choses.

– Pourquoi tu dis ça ? Je ne vois pas le rapport.

– Bin 150%…

– Oui, quoi, 150% ?

– C’est beaucoup, non ?alhambra_pav1.jpg

– …

– Moi non plus je ne vois pas le problème. Quand on va au-dessus de ce qu’on a au départ, on dépasse 100%, non ?

– Ouiiiii non mais c’est pas grave, laissons tomber. C’est juste une question d’interprétation. Vous partez d’un point initial et moi du maximum, mais dans le fond c’est vrai que ça se discute. Encore que non, quand tu dis ça, tu te réfères à un maximum, et là tu ne peux pas le dépasser. Non, mais c’est pas grave, vraiment.

– …

– …

– T’as besoin de vacances, toi.

– Ah oui, et alors en plus, je pars, cette année !!!

– Ah super, dis donc, c’est pas souvent que tu pars !

– D’abord je vais aux journées nationales des profs de maths, à Nantes, et cette année j’anime des ateliers, en plus, et j’ai jamais fait ça encore. Et ensuite je pars à Grenade ! Tu te rends compte, c’est super ! A Grenade ! Dans le palais de l’Alhambra il y a les 17 types de pavages !!! Au même endroit !!! C’est trop chouette…

– …

– …

– Non mais t’es grave, tu te rends compte, quand même ???

A l'attaque !·Au collège·Chez les élèves·Décrochage·Lire

40%

C’est le taux d’élèves de sixième, dans mon établissement, identifiés comme en difficulté ou en grande difficulté par le test ROC.

Capture d’écran 2017-10-04 à 20.17.50.png

ROC signifie « Repérage Orthographique Collectif ». C’est un test qui dure moins d’une demi-heure, qui peut être déployé en classe entière. Il permet d’identifier les élèves en grande difficulté avec la langue écrite (lecture, orthographe). Le but est de définir un niveau d’alerte en orthographe, servant à repérer les élèves dont le niveau de lecture doit être examiné au moyen d’une épreuve individuelle de lecture. Cette deuxième évaluation permettra de repérer les lecteurs précaires. Et là, nous mettrons en place des groupes de remédiation pour leur réapprendre à lire.

Le souci, c’est que 40% d’élèves en difficulté, cela représente 42 élèves. Même en supposant que seulement une vingtaine soient en difficulté lors du deuxième test, il va être difficile de nous organiser pour prendre en charge autant d’élèves. Ou alors il faudra prévoir deux vagues.

Je commence à planifier le test de lecture demain, auprès de ces 42 élèves. Et on verra bien.

Ce qui m’inquiète, c’est que de toute façon 40% de notre cohorte d’élèves de sixième ont un gros souci de compréhension et de production d’écrit. C’est beaucoup, 40%.

Capture d’écran 2017-10-04 à 20.26.27.png

Actualité·Au collège·Evénement·Je suis fan·Maths par les jeux·Nouvelles technologies

Le castor lituanien : visite annuelle en Normandie

poster_castor_2017Les inscriptions au concours Castor 2017 sont ouvertes. Créé en Lituanie en 2004, ce concours est organisé dans plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, la Belgique et la France en particulier.

Le concours couvre divers aspects de l’informatique, se présente sous une forme ludique et accessible aux enfants du CM1 à la terminale. Il est gratuit et ne requiert aucune connaissance préalable en informatique. Les élèves participent de façon individuelle ou en binôme. Dans notre établissement, nous participons depuis plusieurs années et ça marche toujours aussi bien ! Il faut juste une salle info.

Les élèves atteignant un score donné sont ensuite qualifiés pour une deuxième manche, et ainsi de suite. Les manches suivantes (on passe alors du castor à l’algorea) peuvent avoir lieu à la maison ou au collège.

Cette année, le concours Castor a lieu entre le 12 et le 25 novembre. Pour vous inscrire, c’est ici.

A l'attaque !·Activité rigolote·Au collège·Chez les collègues·Je suis fan·Maths par les jeux·Maths pour tous·Mes projets

Mastermind in de gymles, wat een goed idee !

J’ai découvert ici une vidéo qui fait jouer les enfants au mastermind en leur faisant aussi faire du sport :

 

Alors là, je suis franchement fan. J’ai trouvé une collègue d’EPS qui veut bien a priori organiser cette activité avec moi, à condition que je sois présente. Cela tombe bien : j’avais envie de l’organiser, mais à condition d’être présente.

Pour mon autre classe, pour laquelle les créneaux horaires ne sont pas compatibles, je pense que je vais l’organiser dans la cour. Mais j’ai peur qu’ils tombent et se blessent. Je dois me renseigner sur ce que j’ai le droit de faire :

  • Puis-je organiser une telle activité dans la cour, et les faire courir sur le goudron ?
  • Dois-je préférer l’étendue d’herbe au fond de la cour, mais qui normalement n’est pas autorisée ?
  • Ou bien dans le hall, mais alors cela va être très très sonore…
  • Que fais-je si des enfants ne sont pas en tenue de sport (et je n’ai pas accès aux vestiaires) ?
  • Puis-je trouver quelqu’un qui m’aide à l’encadrement ? Si bobo il y a, je préfèrerais être deux. Et aussi pour évaluer, d’ailleurs, car je ne pourrai pas avoir les yeux partout.

Il faut donc dès à présent que je réfléchisse à la mise en oeuvre.

D’abord, les règles. Sur la vidéo, l’enfant qui fait deviner lève de petits morceaux de bois lorsque le plot est à sa place. C’est possible car manifestement les enfants partent d’une situation de départ où ils disposent d’un plot de chaque couleur, et l’enfant qui fait deviner a lui aussi pour contrainte de choisir une suite dans laquelle aucune couleur ne se répète. Cela me semble très adapté à une situation de départ.

Mais ensuite, j’irais bien plus loin : je pourrais ajouter une couleur supplémentaire et laisser la contrainte « pas de double ». Dans ce cas, je pense prévoir une autre signalétique pour signifier qu’une couleur est proposée à tort. C’est sans doute plus simple que de procéder comme au vrai mastermind, en indiquant « blanc » pour une bonne couleur mal placée et « noir » pour une bonne couleur bien placée. Mais je pense conserver l’idée de lever le morceau de bois indiquant une proposition exacte devant la couleur correspondante : il faut garder un rythme de partie court.

Par la suite, je verrai si je complique encore en enrichissant le champ des possibles. Je peux prévoir une autre couleur encore, au cas où, pour ceux qui tourneraient vite. Ou bien les doubles deviennent possibles.

A ce stade, il faut penser au matériel :

  • des cartes de couleur, plastifiées, c’est facile.
  • des plots de mêmes couleurs que les cartes, ça doit se trouver, mais je n’arrive pas à en trouver de plus de cinq couleurs différentes jusqu’ici. Je cherche.
  • il faut que je dégotte quelque chose qui serve de support en même temps que de cache pour les devineurs. Un carton ne suffit pas, car il faut que ce soit assez long. Là aussi, je dois réfléchir.
  • des plaques de bois : il faut qu’elles soient assez grandes pour être vues de loin, et le bois permet une masse qui doit stabiliser.
  • des chronomètres, je vais en trouver auprès de mes collègues profs d’EPS.

Liste des choses à faire :

  • Consulter la vie scolaire et les chefs pour savoir comment je peux m’organiser : question du lieu ;
  • Trouver le matériel ;
  • Entrainer une ou deux fois mes élèves, sans l’aspect course ou temps limité. Pour cela, préparer une activité de classe ou de groupes. Ou les deux : d’abord de classe, ensuite de groupe, une autre fois, et nous réserverons l’activité combinée logique-EPS pour une autre fois encore. Comme j’ai pas mal de Mastermind dans ma classe, cela me donne un peu envie d’organiser un petit tournoi à partir du matériel dont je dispose, avec le « vrai » jeu. Mais en même temps l’idée est que toute la classe voie ce qui se passe, et ile st sans doute préférable d’utiliser un matériel unique de bout en bout.

Quelles compétences pourrai-je chercher à évaluer ? Par exemple, ça :

Capture d_écran 2017-09-29 à 19.39.05

Bon, je continue à mettre cette « goed idee » en forme.

 

A l'attaque !·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·En classe·Je suis fan·Maths par les jeux

Retour de weekend, record à battre !

– Madaaaame, madaaaame, j’ai fait des maths, vous savez, les fiches en plus !

– Oui, tu en as à me donner ?

IMG_4719.JPG

– Oui, celle-là et puis celle-là et aussi celle-là !

– Moi aussi

– Moi aussi

– Moi aussi

etc.

Bilan : deux classes, 46 fiches de travaux facultatifs à corriger. Heureusement j’ai des corrigés types !

Mais dites-donc les jeunes, vous pouvez faire encore mieux, non ? Allez, record à battre pour le weekend prochain : 46, qui dit mieux ???