A l'attaque !·Activité rigolote·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·Expo de maths·Informatique·Mes projets·Nouvelles technologies·Numérique·Tous ensemble !

Demain, c’est le début de la semaine mathématique et numérique

Et ça va pulser, croyez-moi ! Nous avons pas mal de visites prévues pendant nos heures de classe : des parents, des membres de l’inspection académique… Tout est prêt en tout cas (merci encore à ma fille qui m’a aidée pour prendre en main le Thymio), et nous,  mes élèves et moi, nous allons poursuivre tranquillement nos apprentissages, mais avec le plaisir d’ouvrir la classe et de partager.

 

A l'attaque !·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·Chez moi·Culture mathématique·Cycle 3·Evénement·Expo de maths·Informatique·Merci Nourdin·Mes projets·Nouvelles technologies·Numérique·Sixième

Les rituels de la semaine

Pour la semaine qui vient, qui est la semaine mathématiques et numérique, je vais réemployer mon rituel diviseurs/multiples, mon rituel GeoGebra, et j’y ai adjoint deux autres rituels :

Sur celui du tableur, je vais demander du vocabulaire (cellule, adresse, texte/donnée/formule) et d’énoncer des formules : que faut-il entrer dans la cellule D3 ? Et dans la cellule D7 ?

Pour celui de Scratch, je vais demander à quoi correspondent les instructions, et quel rôle elles jouent.

tableur (en pdf)

tableur (en modifiable)

rituel scratch (en pdf)

rituel scratch (en modifiable)

Ce qui est tout de même remarquable, c’est qu’alors que ma fille et moi découpions le rituel Scratch plastifié,Nourdin m’appelle et me parle de l’exacte même idée. Quelle belle communion de pensée… 😉

A l'attaque !·Actualité·Chez les collègues·Formation·Tous ensemble !

Une conférence de Sylvie Guffond pour les RMC

En mars 2019, Sylvie Guffond, CPD en Haute-Savoie, chargée de mission pour accompagner les formateurs RMC du plan Villani-Torossian, pour l’Académie de Grenoble, a animé une conférence à l’IFE sur l’accompagnement des RMC. Cette conférence est maintenant en ligne sur le site de l’IFE. Elle est très intéressante et apporte une contribution riche à la réflexion quant au déploiement du plan Villani-Torossian sur le terrain.

Sylvie Guffond illustre avec sincérité et compétence ce qu’est être référente. Son discours est clair, met en lumière les points de réussite et la nouveauté de cette mission, et ses difficultés non encore résolues.

Deux propos précis m’ont frappée. Le premier, c’est que tant qu’on croit savoir tout va bien, mais que lorsqu’on perçoit l’ampleur de ce qu’on ne sait pas, un vent de panique souffle. C’est en effet ce que j’observe chez des collègues RMC et je pense que c’est la relation, propre à chacun, à l’erreur, qui est à questionner. Qu’un formateur ne sache pas tout est normal. Mais ce qui m’a intéressée davantage encore est la réponse proposée par Sylvie Guffond : faire du collectif sa propre ressource. C’est à Bucheton que j’ai pensé : à plusieurs on est plus intelligent. On est aussi plus fort car les compétences scientifiques sont partagées, mais aussi les réflexions sur la posture, et par exemple ce fameux rapport à l’erreur.

L’autre réflexion qui m’a marquée particulièrement, c’est que moins on est à l’aise en didactique, plus on s’intéresse à des éléments pédagogiques ou organisationnels qui ne sont pas le cœur et la raison d’être des RMC. J’ai martelé en formation nationale et académique que dans RMC, le M est d’une importance particulière, et souvent les collègues ont réagi en opposition. Mais se tourner vers la didactique, vers les mathématiques, n’oblige pas à délaisser toute réflexion pédagogique. Simplement, le métier du RMC concerne les maths et il ne doit jamais l’oublier. Sinon, il n’est pas dans sa mission. Entendre ce propos de Sylvie Guffond m’a confortée sur la légitimité de ma bataille.

Je vous conseille vraiment de visionner cette conférence, si vous êtes RMC ou formateur, et à poursuivre la réflexion de Sylvie sur la recherche de solutions pour dépasser les points  délicats et valoriser les réussites de cette nouvelle mission, indispensable et utile.

0589A264-5D13-46DF-8006-1F70037EF7461345733C-3DDE-48CF-A314-9E57221EB95F

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·Actualité·C'est bien pratique·Calcul mental·Chez les collègues·Culture mathématique·Cycle 3·Expo de maths·Maths pour tous·Merci !

Des signes et des mots de maths

Yannick Danard, sur Twitter, a publié cette photographie :

EOAXPHvWoAkjkMr

Elle tombe à pic pour moi, car j’entre dans la séquence décimaux, que j’aborde par les fractions et qui m’amène forcément à traverser les taux.

Ce document est intéressant à de multiples titres :

  • On peut le soumettre en deux parties aux élèves, entrer par le 50% et garder le 30% pour la deuxième partie ;
  • Ce tableau n’est pas un tableau de conversions au sens mathématiques. Or je pense que le mot conversion a été ici pensé en ce sens. On peut considérer qu’il y a là une conversion de l’ancien prix en un nouveau prix, et que la transformation est la baisse en pourcentage, mais pour nous en maths c’est un calcul, pas un changement d’unité ;
  • Le signe « = » est mal employé, et ça c’est vraiment sympa pour faire réfléchir les élèves. Certes, l’ancien prix est barré. Mais il n’empêche que ce signe « = » n’est pas correctement employé, en son sens mathématique ;
  • Présenté ainsi, c’est un bon support pour faire travailler les propriétés de la proportionnalité, en choisissant de nouveaux montants et en les reconstituant grâce à ces données par exemple ;
  • Faire vérifier les nouveaux prix bénéficiant d’une réduction de 30% est très simple aussi à mettre en oeuvre ici : pas besoin de chemin de fer, les enfants vont s’engager, chercher, tâtonner, et sans doute trouver par de multiple procédures.

Ce qui me semble particulièrement intéressant avec ce support, c’est qu’on peut expliquer la démarche des auteurs du document. Elle s’explique, et c’est son caractère à mi-chemin entre le langage courant et le langage mathématique en en fait la richesse. Cela mènera sans doute à de belles discussions : est-ce que c’est « grave » ou « pas grave » ?

Et puis évidemment, pour la partie 50%, toute la question est de savoir comment il se fait que des consommateurs en aient besoin. 50%, ce n’est pas la réduction la plus difficile à calculer de tête.

Reste à caser cette affiche dans ma programmation. Ca va le faire.

 

Actualité·Chez les élèves·Je suis fan·Merci mes loulous

De la gourmandise, du bonheur et des maths… Top !

Madame, j’ai un cadeau pour vous ! Vous allez être contente, parce que ça se mange, et comme vous êtes gourmande…

Madame, je vous ai fait un dessin. C’était dur, je l’ai super bien fait et c’est précis et tout. Je me suis dit que seriez contente…

Madame, j’ai un petit cadeau pour vous. Comme vous êtes toujours joyeuse, dans le magasin ça m’a fait tout de suite penser à vous.

Touchée…

Merci les jeunes.

A l'attaque !·Actualité·Message·Tous ensemble !

Bonne année de prof

Ce métier n’est pas facile, et pour tous il se complexifie au fil du temps, quelles que soient nos missions. Beaucoup d’entre nous se trouvent même actuellement en difficulté, voire en souffrance. Ce n’est pas acceptable.

Alors justement, je vous souhaite à tous une belle rentrée, une année professionnelle 2020 à la hauteur de vos espérances. Je vous souhaite de retrouver vos élèves avec bonheur, de vous plonger dans vos heures de classe ou de formation comme dans une bulle de culture, de générosité, de partage, d’espoir. Je vous souhaite de vivre votre métier comme une émancipation et comme enrichissant votre vie. Je vous souhaite d’avoir la possibilité de voir tout ce qui est magnifique dans les métiers de l’enseignement.

Et cela ne dispense pas de se battre pour qu’ils demeurent beaux, utiles et humains.

Ni de détester son réveil, même si ce n’est certes pas du tout sur le même plan.

main-marteau-essayant-briser-reveil_61103-614.jpg