A l'attaque !·Actualité·ça m'énerve·Ca fait pas du bien aux maths·Compétences·Culture mathématique·Décrochage·Dur dur·Expo de maths·Maths en vidéo·Oups·Vidéos·Zut.

Alors si, c’est une grosse erreur

Des « perles » de diagrammes faux, ces temps-ci, ça devient monnaie courante. Cela devient franchement inquiétant. En voici une de TF1, avec ce « vrai » juste au-dessus, si adéquat :

Capture d%u2019écran 2020-07-09 à 13.13.04 2

Il s’agit du taux de bacheliers parmi les candidats, par année.

Bon, si vous avez eu votre bac en 1995-2000, selon ce graphique, vous êtes drôlement fortiches, bravo. Alors moi, j’ai eu mon bac en 1990. Je n’ai pas souvenir d’avoir été une exception, ni que la tendance les années suivantes ait été à la baisse… D’ailleurs, la journaliste précise le taux de 1968 (certes haut) :

Capture d%u2019écran 2020-07-09 à 13.18.47

Vérification faite, la courbe juste ressemble à ceci :

EceMnvBXYAAhNpZ

C’est très ressemblant, à ceci près que l’axe des ordonnées ne démarre pas à 0, mais à 70%.

Je lis ici ou là que rhoooo allez booooon quoi, c’est pas si grave.

Mais si, c’est si grave. La façon de graduer un axe n’a rien d’un détail. C’est une information fausse et absurde : les deux personnes présentes sur le plateau et toutes celles qui ont travaillé à ce graphique ou l’ont vu auraient dû réagir. Comment croire que le taux du bac avoisinait 5% en 1995 ?

Le sujet en lui-même n’est pas d’importance, d’accord. Mais diffuser de fausses informations en a. Et que la culture mathématique soit si peu répandue aussi. Et que beaucoup n’accordent pas d’importance à la vérité également.

Et puis tout ça pour quoi ? Si personne ne réagit, c’est que tout le monde s’en fiche, qu’on se dit « Ah, tiens, un graphique avec des gens qui s’agitent autour », et qu’on ne regarde rien. Ou alors c’est pour le plaisir de ricaner dans le style « gniarkgniark, le bac ne vaut plus rien c’est normal les jeunes d’aujourd’hui sont tous débiles » ? Dans les deux cas, c’est désolant.

En principe, en fin de sixième, on sait faire ça, en maths :

Capture d’écran 2020-07-09 à 13.36.35

Et dès le CM1, on travaille ça :

Capture d’écran 2020-07-09 à 13.37.02

Mon propos n’est pas de dire que les auteurs de ce diagramme n’ont pas le niveau 6e (encore qu’en gestion de données, ils ne sont clairement pas au point). Mon propos est de mettre en évidence qu’il s’agit de compétences et de savoirs enseignés à l’école, et cela ne date pas des derniers programmes.

Alors comment se fait-il que nous échouions ainsi ? Sur quelque chose d’aussi concret, où l’erreur devrait être repérée par autoévaluation ?

Pour info, les données sont .

Capture d’écran 2020-07-09 à 13.44.34Capture d’écran 2020-07-09 à 13.44.23

David Vincent, collègue normand de maths, vient de me faire remarquer au sujet de ce dernier graphique que les données ainsi exposées on un sérieux air de continu alors qu’elles sont discrètes, et que la coloration sous la courbe donne encore un autre sens, pas seulement pour les matheux qui pensent intégrale d’ailleurs.

(Merci David !)

A l'attaque !·Chez moi·Mes projets

Nouveau projet

Aujourd’hui, j’ai commencé à écrire. Je voudrais écrire des histoires de mathématiques pour les petits, et ce matin, j’ai passé ma première heure à réfléchir « pour de vrai ». Pas juste imaginer, divaguer et envisager. Un cahier tout neuf, tout vide, un stylo, des idées, des espoirs et des projets.

IMG_6767

Je vais essayer de travailler à mon écriture trois ou quatre matins par semaine, une ou deux heures. quotidiennement. Quitte à rester en panne, mais il faut que fasse face à mes projets pour avancer.

Cela fait bien longtemps que j’attendais ce jour-là, je crois. 🙂

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·C'est bien pratique·Chez les chercheurs·Club maths·Cycle 3·Cycle 4·Expo de maths·Je suis fan·Maths en vidéo·Maths par les jeux·Maths pour tous·Merci !·Mes projets·Tous ensemble !

Christian Mercat, il a la frite !

Boooon oui, c’est parfaitement nul, comme jeu de mots, pardon. Mais c’est vrai : Christian Mercat est « spécialiste d’analyse complexe discrète appliquée aux systèmes statistiques intégrables », et il passe une grande partie de son temps à nous expliquer des choses extra, claires, illustrées par la manipulation, et utilisables en classe. En plus, il écrit trop bien à l’envers.

Capture d’écran 2020-06-30 à 16.08.03

Aujourd’hui, je ne travaille pas. Alors j’en profite pour regarder ce que je m’étais mis de côté. Une conférence sur l’attention ce matin, Christian Mercat cet après-midi. Et là, je suis ravie : c’est une bonne pioche, que je vais utiliser en classe l’année prochaine. Je crois que je vais construire ma séquence sur les puissances à partir de cette vidéo :

Dans les ressources associées, il y a une activité de cycle 3, ici. Crotte, dans le cadre de ma mission de RMA, j’aurais bien mis ça en place dans des écoles. Mais RMA, j’arrête. Heureusement, je vais continuer d’aller dans des classes de collègues… Voilà donc un projet que je dois noter.

Et puis, parmi ce qui m’a plu et que je vais faire faire aux élèves, il y a une implémentation de type Scratch, :

Capture d’écran 2020-06-30 à 16.15.39

Bon, je me suis bien amusée. Maintenant, je vais faire une corvée (j’alterne…) : ranger ma clef USB pour préparer mon année à venir pendant l’été.

A l'attaque !·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Chez moi·Expo de maths·Merci !·Tous ensemble !

Salle 007

La fin de l’année est l’occasion de remettre tout d’aplomb dans ma classe déserte : elle ne fait pas partie des zones « habitables » avec des groupes d’élèves. C’est vraiment très déstabilisant de devoir naviguer dans des salles en autobus et sans mon matériel. Mais je pense à l’accueil (en septembre, j’espère !) de mes élèves de l’année prochaine, et avec quelques élèves indéfectiblement serviables et réactifs, nous avons, en respectant les mesures sanitaires, repensé un peu la déco : de petits oiseaux, de petits poissons (qui s’aiment d’amour tendre, forcément), de jolies fractales, des entrelacs et une petite touche d’Archimède. Le placard est rangé, le bazar trié, ça avance.

IMG_6663

Aujourd’hui nous avons attaqué le rangement de la bibliothèque. Nous continuerons  jeudi et vendredi !

A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Apprendre·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les chercheurs·Club maths·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts·Maths pour tous·Merci les copains·Numérique·Tous ensemble !

Op Art à la Mercat

Christian Mercat m’avait signalé Julio Le Parc, à la suite d’un de mes articles sur l’art contemporain avec des maths dedans. Comme aujourd’hui j’ai un peu de temps, j’ai dépilé mes mails et commencé à étudier les onglets laissés ouverts pour plus tard.

Et vlan, un nouveau bout d’univers en plus à nouveau. Comme ça, paf, un dimanche matin. Après être passée par Vasarely, Sol Le Witt, Morellet, Théo van Doesburg, voici Julio Le Parc. Merci Christian, d’autant que le boulot que tu as accompli est fantastique !

Cette fois, il est question d’Op art (pour art optique). Dans l’Op art, on s’intéresse aux illusions, aux jeux d’optique. Le mouvement est né dans les années 60.

Les œuvres d’op art sont essentiellement abstraites. Les pièces donnent l’impression de mouvement, d’éclat de lumière et de vibration ou de mouvements alternés. Ces sollicitations visuelles placent le corps du spectateur en situation instable, entre plaisir et déplaisir, plongé dans une sensation de vertige proche de certains états d’ivresse légère. Ce phénomène est parfois renforcé par le caractère monumental des pièces, parfois des environnements, voire dans le cas d’art optico-cinétique de réelles sources de lumière jaillissant de l’ombre. (Wikipedia)

Capture d’écran 2020-06-28 à 10.24.00

Christian Mercat propose, accessible à tous, un livre numérique très riche, dans lequel il (et Thijs et Patrick Clément, aussi) s’appuie sur des oeuvres de Sol Le Witt, Morellet, Le Parc et Riley (mais pas seulement : il faut aussi plonger dans la rubrique Divers) pour nous permettre d’y entrer plus avant, en comprenant leur construction, avec l’aide de GeoGebra. On peut agir sur les représentations, et elles sont reliées à des notions mathématiques pour les éclairer.

En particulier de très nombreuses pièces sont intéressantes à modéliser mathématiquement. C’est ce que ce livre s’attache à faire.

C’est juste génial.

Pour la plupart des productions proposées, des thèmes sont associés.

Je vais profiter de l’été pour intégrer plusieurs de ces pages à mes programmations de cinquième et de quatrième, et peut-être aussi de sixième. Quant à mon club maths et arts, il vient de se trouver nourri d’un coup !

Capture d’écran 2020-06-28 à 10.38.08