A l'attaque !·Activité rigolote·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Merci les copains

La terrrrrrible question 6

Un ami, qui craignait que je m’ennuie pendant le CAPES, m’a envoyé cette vidéo :

Elle est issue de l’excellente chaîne Numberphile, sur laquelle je n’étais pas allée me promener depuis beaucoup trop longtemps.

Capture d’écran 2019-06-17 à 22.47.10

Elle propose un problème qui a résisté à de nombreux matheux, et dont l’énoncé est accessible :

Capture d’écran 2019-06-17 à 22.45.16

Si j’ai envie d’enquiquiner pas mal de monde au jury, je sais quoi faire… Si vous avez quelques heures devant vous, n’hésitez pas…

A l'attaque !·Apprendre·école·BRAVO!!!·C'est bien pratique·Chez les cadres·Chez les collègues·cycle 1·Faut que je fasse mieux·Je suis fan·Quel beau métier·Tous ensemble !

Accueillir tous les enfants l’école

L’académie de Besançon propose ici un dossier qui réunit des ressources pour l’accueil des élèves allophones en maternelle. C’est une pépite. Je ne peux pas lister ici la variété et l’utilité des contenus, mais je peux en donner quelques exemples : on trouvera des livrets d’accueil en une douzaine de langues, parfois assortis d’une version audio, des liens vers le site de l’Onisep qui propose des vidéos expliquant le fonctionnement le l’école primaire, là aussi dans différentes langues, un vade-mecum court et efficace pour l’accueil des familles, issu de l’académie de Paris, des activités de classe, des traductions de mots d’information, des ressources pour approfondir nos connaissances. Autrement dit il y en a pour tous les objectifs et pour beaucoup de cas concrets. C’est un beau travail, utile et très fonctionnel : le site est organisé de façon limpide.

Je vais explorer tout le site pour en dégager des outils qui me serviront au collège : j’ai des idées de transpositions intéressantes pour moi. Et je vais pouvoir me cultiver, grâce à ces ressources.

A l'attaque !·Allez les jeunes !·ça m'énerve·bac·Evénement·Tous ensemble !

Bon courage aux « autres » aussi !

Aujourd’hui les médias n’auront d’yeux que pour la première épreuve du bac, la philo. Est-ce parce qu’elle est la première épreuve de ce bac si vénéré ? Parce qu’elle renvoie aux souvenirs propres de la plupart des gens ? Parce qu’elle engage « toute une classe d’âge », comme je l’ai entendu à la radio ? Parce que la philo « représente la culture française » (là, j’ai ri, j’avoue) ?

Alors je souhaite une bonne journée à tous les candidats qui ne passent pas le philo aujourd’hui : ceux qui passent le bac de français, et ceux qui, en lycée professionnel, passent le français ce matin et l’histoire-géographie-EMC cet après-midi. Ceux-là, ils vont entendre parler du bac général toute la journée. Ils doivent avoir une impression de transparence assez particulière. Pourtant, on en fait, de belles choses, en lycée professionnel !

Actualité·Chez moi·Faut que je fasse mieux·Je suis fan·Mes projets·Quel beau métier

Addiction

Je passe huit heures par jour à faire des maths, ces jours-ci. De façon très intensive. Sans compter le temps autour où on parle de maths en dehors des heures de travail. Hé bien l’effet que ça a sur moi, c’est que j’ai envie d’en faire encore plus. Je couvre mes cahiers d’idées de questions à me poser pour aller plus loin.

Le plaisir des maths c’est un truc de dingue.

(J’entends ceux parmi vous qui se disent que cette phrase est à prendre au sens littéral. Pourtant je suis vraiment saine d’esprit. Si si.)

A l'attaque !·Actualité·I'm not dead·Patatipatata

Ah mais si, je suis toujours là !

Depuis lundi à Nancy pour les jury de CAPES, j’écris peu ici, je suis lente à répondre aux mails et mes réponses sont sans doute étrangement laconiques. Je rassure donc tous ceux d’entre vous qui s’inquiètent fort gentiment (vous êtes vraiment sympas…), tout va bien, je suis juste absolument débordée. Plus que d’habitude, je veux dire. Combiner de longues journées de travail, un temps incompressible de communication avec ma tribu, huit heures non négociables de sommeil, le suivi du boulot de d’habitude, la préparation des formations RMC et un semblant de vie sociale me laisse à peu près sept minutes quarante de marge.

Mais je suis là, bon pied, bon oeil.

Unknown

Activité rigolote·Chez les collègues·Expo de maths·Maths par les jeux·Question de grand

Les schtroumpfs de Mathieu

En arrivant à Nancy, j’ai eu le plaisir de croiser mon copain Mathieu. Il avait fini son concours, j’arrivais pour le mien, et nous avons eu un entre-deux trains pour papoter. Mathieu m’a posé une énigme de schtroumpfs. Je vous la pose à mon tour, mais attention, personne n’y répond publiquement ici, sinon ce n’est pas drôle.

Elle n’est pas très compliquée, et est apparemment assez connue.

Gargamel a attrapé 100 schtroumpfs. Il leur laisse une chance de s’en sortir (ce qui est surprenant, certes, mais supposons). Il place les schtroumpfs dans un escalier, chacun sur une marche consécutive (oui, il a un grand escalier), de sorte que chaque schtroumpf voit ceux qui sont devant lui, mais pas ceux qui sont derrière lui.

Gargamel pose sur la tête de chaque schtroumpf un chapeau. Ce chapeau est noir ou blanc, mais les schtroumpfs ignorent la couleur de leur chapeau (et des chapeaux des schtroumpfs situés derrière eux).

Gargamel demande à chacun la couleur de son propre chapeau, en commençant par le schtroumpf en haut de l’escalier. Un schtroumpf qui  se trompe finit dans la soupe, un schtroumpf qui réussit à deviner la couleur de son chapeau rentre dans sa maison champignon. Évidemment, les schtroumpfs ne peuvent pas communiquer une fois les chapeaux posés sur leur tête. Mais avant, ils peuvent réfléchir à une stratégie.

Combien peut-on sauver de schtroumpfs de façon certaine ? Comment ?

schtroumpf-devinette.png

Mathieu m’en a posé une autre, plus compliquée, à base de schtroumpfs aussi d’ailleurs. Mais comme je n’ai pas trouvé, je me la garde encore.