A l'attaque !·Actualité·Allez les jeunes !·Compétences·Evaluer

Voici venu le temps de faire le bilan

(Il faut lire le titre sur la musique de l’Île aux enfants, bien sûr)

Hier, j’ai terminé le programme en quatrième.

Lundi, je termine en sixième.

Et ça vaut mieux : je n’ai presque plus d’heures de cours avec mes classes, entre jours fériés, oraux du CAPES, formations académiques ou nationales, événements divers (l’oral du DNB, les modules de révision du DNB, le DNB…). Heureusement que j’ai planifié et ajouté autant d’heures que je le pouvais depuis décembre…

Bref, je vois le bout, et ça fait tout bizarre, comme chaque année. Je profite à fond des moments de classe, de mes élèves, et je fais le bilan. J’ai tout de même encore le temps de faire ce que j’aime beaucoup faire : une évaluation finale dans l’esprit de ma pratique. J’avais un peu oublié, en fait, mes toutes mes classes me l’ont réclamée, ce qui est fort bon signe par ailleurs : ils m’écoutent et voient l’intérêt de ce que je leur propose.

La semaine prochaine, mes élèves auront donc une évaluation-fleuve. J’ai préparé celle de quatrième, et elle contient une quinzaine d’exercices, dont la grande majorité sont des extraits d’exercices de DNB. Mais les élèves n’auront pas tout à faire : en une heure, ce serait mission impossible. J’ai repris leur bilan annuel de compétences, et j’ai sélectionné des exercices qui permettent de réinterroger une dernière fois ces compétences. Ainsi, je fais le choix des exercices qu’ils doivent traiter : surlignés en bleu, les exercices mobilisant les compétences non acquises. En jaune, les compétences fragiles. S’ils le souhaitent, ils peuvent traiter d’autres exercices, mais ils risquent de ne rien y gagner, ou peu. En revanche, pour les exercices en bleu et en jaune, c’est l’occasion de me montrer leurs progrès. Ils ont un sujet à leur nom, avec un choix d’exercices qui leur correspond individuellement.

Ce matin, j’ai projeté un bilan de compétences pour leur montrer comment j’allais raisonner, et comment à partir de leur espace Sacoche ils pouvaient cibler leurs révisions. Ils ont eu l’air très motivés ; on verra le résultat. Je mesurerai l’effet obtenu.

Evidemment, préparer tout cela m’a demandé pas mal de temps, et corriger me demandera pas mal de temps : c’est vraiment différencié, voire personnalisé, pour le coup. Mais je veux que jusqu’au bout mes élèves travaillent, cherchent à s’améliorer, s’impliquent, aient l’énergie. Alors je vais leur montrer l’exemple !

Capture d’écran 2019-05-22 à 19.13.33.png

école·Chez moi·Formation·Manuels scolaires·Question de grand·Tous ensemble !

Les liens qui nous unissent

J’ai fait du ménage dans ma dropbox, et j’y suis allée un peu fort. Du coup, vous n’avez plus accès aux fiches descriptives de méthodes du premier degré que j’avais confectionnées (ACE, Picbille, MHM, La méthode Singapour par la Librairie des écoles, Les Numéras, Mes premières mathématiques). Voici donc ce lien, qui devrait être opérationnel (et sinon, il faut me le signaler).

A toutes fins utiles, je rappelle que

  • Dans chaque cas, la description tient en une page (c’est la version courte), et contient, dans la version longue, des extraits qui me semblent représentatifs, sur 7 pages. Je voulais un format synthétique pour pouvoir, quand je le transmets, qu’il soit vraiment lu.
  • À l’exception de la méthode de Singapour de la Librairie des écoles (que je n’ai pas réussie à contacter efficacement jusqu’ici), toutes les fiches ont été validées par un des auteurs. Cela m’a obligée à la neutralité.
  • Mon but n’était pas ni promouvoir telle ou telle méthode, ni de la déprécier. L’objectif est avant tout de comprendre et de mémoriser les principes, les spécificités, les objectifs de ces travaux. Dans ma mission de formation, auprès des enseignants, je comprends mieux de quoi il retourne et je dispose d’un répertoire de références.
  • Du fait de cette volonté de neutralité, l’analyse des points de vigilance, les leviers, les points d’entrée dans l’enseignement sont peu développés. Mon approche n’est pas comparatiste, et n’a rien d’institutionnelle : ce n’est pas une référence. Un collègue m’a fait remarquer que la co existence de telles fiches sur l’ensemble des méthodes pourrait laisser à penser que toutes les méthodes se valent, alors qu’il y a aussi une efficacité de l’enseignement à questionner. C’est voulu : je me place dans un contexte d’accompagnement, dans lequel je chemine avec mes collègues, et je ne prescris pas.

Ces fiches sont donc bien à envisager en ce sens : elles constituent un résumé propre et une première approche réflexive rapide pour des professeurs des écoles. Elles ouvrent le débat, et permettent au formateur de développer la réflexion commune, avec les enseignants qu’il accompagne.

A quoi ça sert les maths ?·Apprendre·Culture mathématique·Expo de maths·Je suis fan·Maths et arts

Felice Varini

Il a quelques jours, j’ai écrit un article sur les anamorphoses de David Zinn. Un lecteur m’a envoyé deux références d’autres artistes qui pratiquent l’anamorphose, dont Felice Varini. Felice Varini est un artiste suisse qui a réalisé une anamorphose au musée des Beaux-Arts de Rouen, en plus. Sur son site, on découvre ses anamorphoses selon le point de vue idéal, mais aussi « hors point de vue », ce qui est vraiment intéressant et un appui solide pour faire comprendre à nos élèves ce qu’est une anamorphose :

« Cercle et ondes de cercle pour le trapèze » Montrouge 201

Hors point de vue :

Allez, pour le plaisir, une autre (parmi un choix incroyable de productions !) :

"neuf couronnes tangentes par les pôles" Zurich 2014

Hors point de vue à nouveau :

C’est vraiment extraordinaire. Je me demande si monsieur Varini utilise des maths directement, ou s’il procède par intuition, par expérience.

Activité rigolote·C'est bien pratique·Chez les collègues·Je suis fan·Manipuler·Mots de maths·Sixième

Curvica power

Les ressources que j’avais indiquées pour Curvica ne sont plus toutes actives. Un collègue a eu la gentillesse de me donner les nouveaux liens, alors voilà :

En cette fin d’année, mes sixièmes sont vraiment compétents sur les calculs d’aire. Les confusions avec le périmètre, qu’ils rapportent souvent avec eux de l’école, en ont un coup dans l’aile. Curvica y est clairement pour quelque chose !

Capture d’écran 2019-05-21 à 16.45.18.png

A l'attaque !·Activité rigolote·Allez les jeunes !·Chez les chercheurs·Manipuler·Mots de maths

Le Pliox, mon nouveau joujou

Dans le cadre d’une formation que je prépare, je me suis intéressée à un article de Claire Guille-biel Winder sur le Pliox.

Aujourd’hui, j’avais décidé de me lancer avec mes sixièmes. Ils ont dû, au club maths, plier leur papier coloré pour obtenir mon pliage, et ensuite m’expliquer et s’expliquer entre eux comment ils avaient procédé. Mon but était de les laisser se débrouiller, puis de poser avec eux un peu de vocabulaire (grand carré, centre, milieu, diagonale, médiane…) et de recommencer. L’effet est garanti et ils ont adoré et super bien joué le jeu. Que je leur ait expliqué que j’avais besoin de cobayes pour réfléchir a bien aidé.

Capture d’écran 2019-05-21 à 16.28.12
A lire ici

La semaine prochaine, j’essaie dans les classes de cycle 2 que je suis. Comme ça, j’aurai des productions et des captations pour ma formation.

IMG_1746.JPG