Actualité·Apprendre·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Enseignement·Formation·Ici et ailleurs·Maths ailleurs·Mots de maths

Au Mali, les reformulations bamanankan-français

La première intervention de cet après-midi porte sur les reformulations en bamanankan dans des séquences de sciences dispensées en français en tant que langue 2, par Mahmadou Siaka Doumbia. Au Mali, il y a 13 langues nationales, et le français n’est en fait qu’une langue scolaire. Le bamanankan Est la langue commune, dans tout le territoire et les écoles.

Mahmadou Siaka Doumbia a analysé les reformulations dans des classes maliennes : sont-elles davantage réalisées de façon intralinguale (et alors en français ou en bamanankan), ou interlinguale ? Les plus fréquentes sont clairement les reformulations intralinguales en français. Dans le cadre de sa thèse, Mahmadou Siaka Doumbia a catégorisé différents types de reformulations. Il observe des bascules d’une langue à l’autre, de façon non planifiées, pour justifier, expliciter ou négocier. Ce ne sont pas des traductions, et je retrouve là un élément central depuis le début de ce colloque : le recours à différentes langues est bien, bien plus qu’une translation. Ce n’est pas une isométrie, en fait, ni une transformation conforme. C’est une plus-value qui permet d’apporter des éléments de compréhension auxquels on n’aurait pas eu accès ainsi sinon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s