A l'attaque !·Actualité·Au collège·DNB·Enseignement·Evaluer·Evénement·L'éducnat

Le bruit du vent dans les sujets de DNB

Moi, je préfère le bruit du vent dans les feuilles… Les sujets d’histoire géographie et de sciences des épreuves de juin 2022 du DNB ont été dévoilés en avance, avec diffusion sur Twitter et Whats’app. Le ministère a confirmé la fuite et déposé plainte. Ce sont donc les sujets de secours qui seront proposés aux candidats aujourd’hui.

https://www.lepoint.fr/education/brevet-l-education-nationale-porte-plainte-apres-la-fuite-de-sujets-30-06-2022-2481694_3584.php

Il semble que le sujet de maths ait pu aussi être l’objet de fuites, au moins trop tôt (5 minutes après l’épreuve, alors que le délai d’acceptation des retardataires est 1 heure), voire franchement avant. La fuite ne doit pas être qualifiée d’avérée car le ministère n’en parle pas.

Cela pose une question, avec deux réponses opposées : le DNB a-t-il une importance ? Voici deux avis :

Nous sommes trop attachés à ce fétiche du brevet, qui renvoie à une vieille nostalgie de la IIIRépublique selon laquelle tout le monde savait lire, écrire et compter en 1912, ce qui est faux. 

Michel Lussault, ancien président du CSP

Cet examen donne du sens aux apprentissages. Pour nous, c’est un diplôme qui marque la fin du collège. (Les élèves sont) assez stressés, même s’ils savent que ce n’est pas un passe pour le lycée. Les bons élèves espèrent avoir des mentions et le brevet a quand même un sens pour eux. »

Anne-Sophie Legrand, responsable du secteur collège au SNES-FSU

Le DNB n’est pas bloquant pour l’accès à la scolarité post-collège. Ne pas l’avoir indique un niveau scolaire très faible ; pourtant, sur les élèves que nous accueillions dans le lycée Eclair dans lequel j’enseignais, la quasi totalité des élèves qui n’avaient pas obtenu le DNB obtenaient un bac, STMG ou ES. Il indique donc un niveau faible à un moment donné, et n’est heureusement pas un jugement définitif. Dans mon établissement actuel, en collège, les élèves sont surtout vexés s’ils n’obtiennent pas une mention très bien, ce qui représente bien plus que la moitié des candidats.

Je partage l’avis de Michel Lussault : le DNB est là comme un rite de passage, histoire de « s’entrainer à passer des examens », dans une vision stéréotypée de l’enseignement, complètement contradictoire avec ce que nous vivons en classe et avec la façon sont beaucoup de familles considèrent l’école. Je ne suis pas du tout d’accord avec Anne-Sophie Legrand : je trouve que le DNB ne donne pas de sens aux apprentissages, mais risque de transformer la classe de troisième en entraînement à cet examen, quitte à perdre le goût d’apprendre pour son développement ou son projet personnel. Que les élèves soient stressés n’est pas pour moi un signe de valeur.

Une réflexion au sujet de « Le bruit du vent dans les sujets de DNB »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s