A l'attaque !·Apprendre·Chez les chercheurs·Chez moi·Dur dur·Faut que je fasse mieux·Formation·hommage·Merci !·Mes projets·Message·Tous ensemble !

Claire passe un diplôme

Un jour en 2020 : qui veut participer à une nouvelle formation qui mettrait en lien la recherche et les formateurs dits de terrain ? Moimoimoimoimoi, siouplé !

Février 2021 : alors, alors, ça commence, quand, on y va, c’est bientôt ?

Mars 2021 : mais qu’est-ce que c’est que tout ce jargon ? Je ne vais pas y arriver si je ne comprends rien…

Ce qui me résiste

Qu’est-ce qui relève du vocabulaire spécifique indispensable, qu’est-ce qui relève d’un vocabulaire par trop spécialisé ? Pour moi qui forme aussi au décodage, à la compréhension et à l’accueil des élèves allophones, l’accessibilité du langage est primordiale. J’avance en équilibre précaire sur une ligne de crête : les savoirs partagés par des personnes initiées à leur propre langage m’imposent de m’emparer de ce langage, mais je sais que ce faisant je risque de l’utiliser dans d’autres contextes de formations que j’animerai, dans lesquels d’autres se sentiront exclus. Or je ne tolère pas cette exclusion : le savoir est fait pour être partagé par tous ceux qui le souhaitent ou en ont besoin et ce partage est à la base de mon projet de société. Je dois donc en permanence lutter contre des résistances qui pourraient m’empêcher d’apprendre. Tout l’enjeu, pour moi, est de rester fidèle à mes principes, à réussir à les faire vivre sur le terrain, en ayant l’humilité d’accepter de m’engager sur des territoires de savoirs inconnus et souvent résistants par le langage.

Et croyez-moi, c’est un exercice de funambule.

Extrait de mon premier écrit réflexif

Avril 2021 : suis-je légitime dans une formation passeurs, moi qui ai quitté la formation académique ? Etre formatrice ou ne pas l’être, telle est la question… Qu’est-ce que je veux faire, d’ailleurs, en réalité ?

Ce qui m’interroge

Un métier composite ou plusieurs métiers distincts ?

Cette phrase de Corinne Mérini me fait réfléchir différemment : « Amener à renforcer le pouvoir d’action de l’autre est tout l’objet des métiers en intermétier« . Vu sous cet angle, c’est enthousiasmant. Mais en même temps, cela accentue encore le fait que les métiers de la formation sont de « vrais » métiers, complets, et très différents de l’enseignement. Est-il possible de s’impliquer autant dans les deux en parallèle ? Dans le second degré, on ne peut pas être formateur sans être aussi en classe. Est-ce possible de mener les deux de front, en étant efficace et utile, sur le long terme ?

Extrait de mon deuxième écrit réflexif

Mai 2021 : mais c’est quoi, en fait, les sciences de l’éducation ? Je m’y retrouve, là-dedans ? Pas sûre… Je suis imprégnée de ma culture maths ; c’est difficile d’entrer dans une culture si différente. En même temps, toutes les sessions de formation m’ont apporté et déjà transformée, alors oui, je m’y retrouve, quand même.

Ce qui me construit

Pratiques et discours sur les pratiques : le grand malentendu

Bernard Charlot revient sur l’opposition supposée entre les savoirs du chercheur et ceux du praticien :

« En réalité, ce que le praticien oppose à la théorie, ce n’est pas, comme il le croit, sa pratique, c’est son discours sur sa pratique. Or, ce discours utilise des concepts le plus souvent non contrôlés, et bien souvent enracinés dans une théorie sans qu’il le sache. »

Je pense que ce propos vient à point nommé : d’une certaine façon il résume mon propre dilemme, qui pourrait s’apparenter à un déchirement parfois, et à un équilibre instable toujours. Mon identité professionnelle est mouvante, elle aussi mal définie, toujours précaire. Selon les rôles que j’incarne, qui suis-je aux yeux de mes collaborateurs ? Qui suis-je à mes propres yeux ? Qui sont mes pairs ? Mon mémoire de CAFFA m’avait aidée à progresser dans ma professionnalisation de formatrice ; mais aujourd’hui, en accumulant de nouveaux savoirs, en accédant à d’autres niveaux de compréhension, ces acquis sont remis en cause.

Extrait de mon troisième écrit réflexif

Septembre 2021 : je n’y arriverai pas. Je n’avais pas compris qu’on aurait tout ça à produire. Comment vais-je réaliser une expérimentation ? Ecrire un mémoire ? Je suis un imposteur, moi, dans ce dispositif. De toute façon je ne suis plus formatrice académique. Au secours.

Octobre 2021 : gloub. Trop de projets. Je bois la tasse. Le DE me demande de dégager des moments longs pour réfléchir, lire, écrire, je n’en trouve pas. Je m’accroche. Je m’accroche ? Non. Je décroche. Mais j’ai déjà abandonné le master dida, c’est quoi mon problème ?

Encore octobre 2021 : je m’accroche. Les formateurs sont top, ils me disent de leur faire confiance, que ça la le faire. Je leur faire confiance, ça va le faire. Enfin, je vais faire au mieux.

Novembre et décembre 2021 : chut, je lis.

Janvier 2022 : j’ai fait la connaissance de Rabardel. Ca résonne dur, même si la lecture est parfois âpre. Et que j’ai définitivement un problème avec le jargon et l’écriture réservée aux initiés.

Février 2022 : à fond. J’ai commencé à construire un plan, compris des tas de choses que je n’avais pas comprises. Je sais que je me plante sur tout un tas de trucs, mais ce n’est pas grave : ce qu’on me demande n’est pas de savoir, mais de montrer que j’ai des repères pour en trouver (des repères). L’important n’est pas de répondre à ma problématique de façon complète, exacte ou définitive, c’est de m’engager dans une démarche de recherche.

Mars 2022 : j’en suis à la moitié de mon mémoire. J’ai trois entretiens sur quatre, passionnants.

Avril 2022 : quatrième réécriture de ma moitié de mémoire. Je m’éclate.

Encore avril 2022 : tiens, je vais m’inscrire à cette certification-là, pour l’année prochaine… Ca a l’air chouette ! Mais d’ici là, je fais de la place, je refuse des projets, je mets mes conditions sur d’autres. Mon problème c’est l’espace libre. Alors je vais changer deux ou trois trucs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s