A l'attaque !·Allez les jeunes !·Calcul mental·Chez les élèves·Cycle 4·Dans les copies·Dur dur·Faut que je fasse mieux·Maths pour tous·Tous ensemble !

La course aux nombres : entraînement

La semaine dernière, nous avons couru après les nombres, dans toutes mes classes, en s’attaquant au niveau de fin d’année : les 6e ont planché sur la course de juin dernier de 6e et les 5e ont planché sur celle de 5e. Le but était de se donner un objectif. Dans les deux niveaux, j’ai des élèves qui ont obtenu 1/30, d’autres 30/30. La moyenne varie selon les classes, entre 10 et 16 sur 30 points. C’est hétérogène, ce qui est normal. Ce n’est pas grave, par ailleurs, l’objectif étant de progresser et non d’atteindre un score prédéterminé. Cette première course, que je ne prends pas en compte dans les points, visait à avoir une référence pour pouvoir mesurer les progrès de fin d’année.

Premier constat : les élèves qui ont l’habitude de la Course aux nombres sont bien plus efficaces. Ils ont une stratégie, gèrent le temps, ont rencontré des questions similaires. Ils ont automatisé des procédures et ces réflexes ne se sont pas dilué dans la période estivale. Ils s’en sont aperçu eux-mêmes, ce qui était très chouette car leur parole porte, entre pairs.

Deuxième constat : en cinquième, certains élèves n’ont pas tout compris au nombre, par rapport à leur niveau de classe :

Dans cette question 12, on peut se dire que les élèves vont vite, mais au vu du nombre d’élèves qui procèdent ainsi, il me semble plutôt que 1/3 n’est pas un nombre, dans leur esprit. Il y a un 1, un 3, mais sans doute pas de lien ou pas de lien clair entre ces deux nombres. Le « un quart » doit leur sembler très bizarre, d’ailleurs…

Cependant, réussir à faire comprendre ce qui est attendu aux élèves me semble atteignable.

J’ai quelques élèves (peu), dans mes classes, qui fournissent ce type de réponse. Ils reprennent les mêmes chiffres et mélangent. J’ai questionné l’un deux, qui m’a dit que oui, « ça faisait le même nombre puisque c’est les mêmes chiffres dedans ». Et quand je lui ai demandé de les lire à haute voix, il a lu « zéro virgule vingt-cinq, vingt-cinq virgule zéro et cinq virgule vingt », mais sans que cela ne change sa réponse à la question 26.

Ces élèves vont nécessité une attention particulière : en même temps que je dois leur apprendre sur les nombres relatifs, les angles alternes-internes et les translations, je dois continuer de travailler leur représentation du nombre, lui donner un sens. C’est délicat, mais intéressant. Mais délicat. Mais indispensable.

Alors à l’attaque.

2 réflexions au sujet de « La course aux nombres : entraînement »

  1. Là , en lisant j’ai juste envie de pleurer. En est-on vraiment à un niveau si bas en 5ème ?
    J’utilise vos fiches de courses aux nombres avec mon loulou en IEF niveau CE2 et il adore. Merci pour vos partages et vos publications toujours intéressantes.

    J’aime

    1. Merci beaucoup ! Ces productions ne représentent pas l’ensemble des élèves, mais oui, dans toutes mes classes un nombre significatif d’élèves sont dans cette situation.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s