Actualité·Allez les jeunes !·Cycle 4·DNB·Evénement·Maths pour tous

Le sujet de DNB d’Amérique du Nord

Je me suis penchée sur le sujet de série générale de DNB d’Amérique du Nord.

L’exercice 1

C’est un vrai ou faux avec justification. Il aborde :

  1. L’image d’un nombre par une fonction, dans lequel il s’agit de ne pas confondre f(-1)=2 avec f(2)=-1 ;
  2. Un développement par double distributivité, sans difficulté de signe excessive (il y a un unique signe -) ;
  3. Les puissances (il faut calculer 2^n pour n=5) et les nombres premiers (on s’interroge sur la primalité de 33, ça va, ce n’est pas trop méchant) ;
  4. Les fréquences, avec le fait que la somme des fréquences vaut 1, et les fractions (là encore, ça va : on additionne des fractions de même dénominateur) ;
  5. De la trigonométrie, sans dessin. C’est la tangente qu’il faut invoquer ;
  6. Une application de l’égalité de Pythagore, sans dessin, dans laquelle il faut calculer la longueur d’une diagonale de rectangle connaissant la longueur et la largeur du rectangle. Il faut naturellement passer par la racine carrée et donner une valeur approchée.

Cet exercice balaie ainsi de très nombreuses notions du programme, de façon procédurale. Si des élèves n’ont pas vu telle ou telle notion, cela ne leur nuira pas trop.

L’exercice 2

Cet exercice est une extraction d’information, entre consigne rédigée et courbe.

Il y est question de proportionnalité, car il faut mesurer un petit bout de segment et le rapporter à la longueur de référence. On doit ensuite déterminer des longueurs, des durées, sans difficulté particulière si ce n’est une certaine incertitude à la lecture de la courbe. La question 4 aborde la pente ou le coefficient directeur. Enfin, la dernière question amène à calculer une vitesse en km/h, connaissant la distance et le temps en minutes.

Cet exercice est classique, accessible : j’essaierais bien avec mes 5e, qui ont tout sauf le coefficient directeur.

L’exercice 3

Voici des transformations, avec des rotations et des symétries axiale et centrale. L’exercice est sympa, mais ne demande aucune justification. Je comprends, car parfois elles peuvent être difficiles à exprimer pour des élèves, mais du coup je trouve qu’on tombe vraiment dans une approche perceptive des transformations. Certes, il faut avoir compris qu’une symétrie axiale est une réflexion, qu’une rotation ça tourne dans un sens donné et q’une symétrie centrale c’est un demi-tour, mais bon, ça me fait un peu mal aux transformations. Et d’un autre côté, avec les deux années perturbées que nous venons de vivre, il est incertain que tous les élèves, particulièrement ceux qui sont passés en demi-jauge un long moment, ait pu tout étudier. Là, même sans avoir appris les rotations, ça se tente, cet exercice. Et comme les symétries sont aux programmes de 6e et de 5e…

L’exercice 4

Aaaaah, je l’aime bien, cet exercice. C’est de la logique, parfum programmation, mais sans scratch. Il faut réfléchir un petit peu, c’est sympa. Aucune connaissance n’est nécessaire, mais les élèves qui ont programmé seront plus à l’aise.

L’exercice 5

Un peu comme l’exercice 2, voici un grand classique : nous qui venons de traiter le problème Dudu du cabanon en 6e, il est très semblable, avec en plus la colle et l’information du rouleau supplémentaire pour les découpes. Il faut jongler avec différentes grandeurs et mesures, avoir compris le sens de la division et on finit sur une réduction de 8%.

Conclusion

Je ne suis pas une grande fan du DNB. Je n’ai pas d’attachement à cette épreuve. Ne pas l’obtenir est signe d’un niveau très faible ou d’une difficulté particulière (pour les allophones ou certains BEP), mais il y a 20 ans j’enseignais à des élèves qui ne l’avaient pas obtenu, en lycée, et nous les amenions au bac. Alors bon, je n’ai pas d’exigence particulière, dans la mesure où cette épreuve n’a pour moi que peu de sens. On peut trouver que c’est utile pour se familiariser aux examens en général, d’accord, peut-être.

Pour ces raisons et parce que les deux dernières années ont été franchement spéciales, épuisantes, en pointillés, déstabilisantes pour les élèves aussi, je ne suis pas choquée du petit niveau nécessaire pour s’en sortir. A part la question de trigo et celle sur les fonctions, tout passe pour des 4e, et plusieurs exercices ou questions pourraient même être proposés plus tôt.

Mais il y a pas mal de choses, dans ce sujet. Des tas de notions, de l’extraction de données, beaucoup de proportionnalité, beaucoup de grandeurs et mesures. Certes, pas de proba, dommage. Pas non plus d’agrandissements-réductions, mais c’est souvent un thème abordé en troisième, donc pour cette année, danger… je regrette le peu d’expression nécessaire, et en même temps un sujet de ce type garantit davantage l’équité entre territoires scolaires. Rien n’est simple.

Mise à jour de 21h : j’ai loupé l’absence de résolution d’équations… Un gros morceau en creux, quand même.

Les sujets de cette année ont dû être bien délicats à élaborer.

4 réflexions au sujet de « Le sujet de DNB d’Amérique du Nord »

  1. Oui déçue car fonctions et équations sont trop peu présentes.
    L’exo sur les symétries ne leur semble pas simple ni celui avec le triathlon. Manque de pratique je pense avec les 2 annees spéciales eues.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s