A l'attaque !·Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Chez moi·Décrochage·Dur dur·En classe·Enseignement·Faut que je fasse mieux·I'm not dead·Maths pour tous·Message·Prof power·Quel beau métier·Tous ensemble !

Bagarres

Aujourd’hui, séance prévue en mode warrior avec mes élèves de 4e, dont une partie est vraiment très désagréable et toujours sur le fil du point de vue attitude et insolence. Il s’agissait d’une introduction au théorème de Thalès, sur Geogebra, puis une autre sur l’antiparallélogramme.

Pendant la séance, Laura (AED en prépro dans ma classe) est frappée par des remarques qu’elle entend : « C’est nul », « Ca sert à rien de toute façon », etc. Certains élèves travaillent assez peu, ou mal. A la sortie, elle m’en parle, et on débriefe :

  • Je savais que la séance serait difficile : des élèves ont eu leurs affectations ou leurs refus en prépa-pro, il y a des tensions très fortes entre certains élèves, en deux jours 21h de colles ont été distribuées par mes collègues dans cette classe (si, si, 21), il est 17h, on est en salle info, on va faire de la géométrie, dont une activité de découverte et une autre de démonstration, c’est la première fois qu’ils doivent se connecter sur le nouvel environnement numérique et définir un nouveau mot de passe (ce qui ne va pas manquer de dysfonctionner, car les élèves ne lisent pas les consignes et cliquent, bien souvent). Sans surprise, tout ça a joué ;
  • J’ai quand même choisi de procéder ainsi, parce que je dois leur apporter des savoirs et des connaissances, pas faire de la garderie gratte-ton-cours-et-ne-réfléchis-pas. Pourtant, j’avoue que l’option m’a tentée. Mais je préfère la bagarre à l’abandon, sauf gros coup de fatigue et alors c’est me préserver qui devient l’urgence ;
  • En faisant le point, quatre élèves ont vraiment mal travaillé. Les autres ont su reformuler le théorème à la fin de l’activité, et une petite moitié de la classe s’est engagée de façon significative dans l’activité de l’antiparallélogramme. Ce n’est donc pas si mal, même si en effet l’ambiance était désagréable et certains élèves désobligeants.

Conclusion (une parmi d’autres, sans doute, mais ce soir c’est celle-là que j’ai envie d’écrire, pour tous les collègues qui croient qu’ils n’assurent pas et que les autres font mieux) : même après 25 ans de métier, même reconnu comme un professionnel compétent, on n’arrive pas toujours à mettre tout le monde au travail, et on reste confronté à des comportements désagréables, voire perturbateurs. C’est normal. La question à se poser, c’est : les élèves aptes ou prêts à apprendre ont-ils progressé ? Ont-ils acquis des savoirs ? Et une autre, c’est : les agités ont-ils empêché la séance, ou l’ont-ils perturbée de sorte que les apprentissages ont été moindres ?

Si les réponses sont oui, oui, non, tout va bien. Alors oui, on ressort claqué, dégoûté, heurté ou découragé, mais ça va revenir, la pêche. Et si les réponses ne sont pas celles-là, hé bien ça arrive, et il faut prendre du recul puis chercher des solutions. Elles existent. En en parlant entre nous, en analysant lucidement la situation, on adapte et on progresse. Ce n’est pas forcément immédiat, mais on y arrive.

Parce qu’enseigner, c’est avec des groupes de jeunes gens, et, comme nos enfants, ils décident de leur attitude. Nous sommes chefs d’orchestre, pas dictateurs (la dictature cadre mal avec le fait d’apprendre). Nos gestes professionnels sont favorisants pour garantir des apprentissages sereins et efficaces, mais parfois ça marche plus ou moins bien.

C’est une des dimensions passionnantes du métier, aussi. Pas la plus facile, en revanche. Et avoir de l’expérience est un appui : on est plus à même de relativiser et d’analyser, par analogies, par oppositions.

Autrement dit, enseigner c’est parfois de la bagarre, contre des attitudes, mais surtout contre soi-même, avec nos préconçus et nos projections.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s