Actualité·Chez moi·Mes projets·Tous ensemble !

Au programme de ma journée

Je vais faire les courses, répondre aux 43 mails qui me restent à traiter, terminer de préparer mes présentations pour l’APMEP demain et lundi, envoyer quelques messages à des parents, commencer à faire le bilan de la période et me projeter dans la suivante. Je commencerai à lire « Concevoir des espaces scolaires pour le bien-être et la réussite », et j’aimerais lire enfin le numéro de Tangente « Peut-on tout mesurer ». Autrement dit, je vais continuer à m’activer pour mes élèves et pour mes collègues. Et cela n’a rien d’exceptionnel : je suis enseignante.

Mais je vais garder à l’esprit, tout le temps, la mort de notre collègue.

Hier, j’ai dit à nos enfants : les enfants, ne devenez pas enseignants. Alors que ce métier, je l’ai dans la peau. Mais dans notre société qui mêle hyper-violence et obsession de ne pas faire de vague, ce n’est pas un métier d’avenir.

7 réflexions au sujet de « Au programme de ma journée »

  1. Bonjour Claire.
    1) Je suis dans un état de sidération totale, et me replonger dans le concret professionnel me permettra j’espère de dépasser cet état un peu groggy. Ça devait se voir car mes enfants m’ont dit que je faisais la tête pendant le repas…
    2) Pour rester positif, merci pour le partage quotidien ! Bizarrement, l’ouvrage que tu souhaites lire avait échappé à mon radar sur cette thématique de l’espace scolaire. C’est réparé avec un petit tour dès ce matin sur le site de l’harmattan.
    Bonne journée et essaye de profiter de 15 jours de (presque) répit 😉
    @ bientôt.

    J'aime

    1. Merci Istinen, à toi aussi. Je partage complètement la description de ton état d’esprit.
      Repose-toi, tenons le coup tous ensemble en pensant à ce collègue à qui la vie a été arrachée…
      Et je crois qu’on se voit bientôt, pour une formation à l’oral du caffa !

      J'aime

      1. Ah oui super ! Par contre, j’ai reçu un package de convocations pour trois sessions différentes, mais je dois décliner celle du 10 novembre après midi, car justement, j’ai mon épreuve de pratique pro ce même jour…j’espère que ce n’est pas justement celle-ci que tu animes ?!

        J'aime

  2. Salut Claire,
    C’est Nadia une collègue de maths du collège Picasso (SER). Je te lis de façon très irrégulière (qd j’ai le temps…) et aujourd’hui j’avais envie de lire autre chose que ce que j’entends depuis ce matin à la télé alors je suis allée faire un tour sur ton blog. Mais contre toute attente, après avoir lu ton article, je me sens encore plus triste…
    Je bosse dans le collège qui se trouve à 5min à pied de l’église où le prêtre s’est fait assassiner il y a qqs années… alors je vois à quoi tu fais référence Claire lorsque tu parles d’hyper-violence. Pas dans mon établissement attention, les gamins sont SUPERS, mais dans « l’autour », dans la folie et la cruauté de quelques personnes ignares qui se prennent pour Dieu… Mais, justement Claire, plus que jamais l’école a un rôle primordial ! Et c’est bien en ce sens que c’est un métier d’avenir au contraire !
    L’année dernière j’étais PP d’une classe de 6ème et j’avais en charge un élève décrit par son ancienne maîtresse comme très violent. En effet, les bagarres dans la cour de récréation se sont vite succédées. J’ai réussi à instaurer une relation de confiance avec cet élève (et sa famille) et progressivement, grâce au suivi que l’on a mis en place avec le CPE, son comportement s’est très nettement amélioré. Un matin, il est venu me chercher dans la salle des profs pendant la récréation pour me dire : « Madame, Untel est en train de se moquer de moi et de continuer à m’embêter alors que je lui ai déjà dit d’arrêter. Faites quelque chose Madame s’il vous plait, parce que là, si il continue, je vais finir par lui casser la figure.» Quelle fierté j’ai ressenti à ce moment-là ! Cet élève qui avait l’habitude de tout régler à coup de poings et de se faire justice lui-même, avait enfin suffisamment confiance dans l’adulte pour le solliciter avant d’utiliser ses poings pour régler les conflits ! Quelle victoire ! Et quel plaisir aussi nous avons ressenti avec ma Principale Adjointe lorsqu’au conseil de classe du 2ème trimestre, nous avons proposé les Encouragements qui ont été validés par l’équipe au complet ! Alors pourquoi priver tes enfants de ressentir ces sentiments s’ils voulaient un jour devenir Professeur ? Pourquoi éloigner tes enfants d’un métier où on se sent si utiles ? Pourquoi ne pas laisser tes enfants se dire en allant au boulot le matin « à mon échelle, toute petite certes mais c’est déjà ça, j’agis sur l’obscurantisme, sur le savoir vivre ensemble et peut-être, peut-être que j’arrive à ramener sur le bon chemin un, deux, et soyons fous peut-être même trois gamins ! qui, si l’école les avait abandonnés, auraient pu se retrouver sous la coupe de personnes mal intentionnées… » Ce sentiment de pouvoir agir sur l’avenir, certes à une toute petite échelle, mais agir quand même est tellement valorisant ! Pourquoi en dissuader des jeunes ?

    Tu sais quoi Claire ? Finalement, maintenant je me sens mieux ! Et c’est grâce à ton post au final ! Merci de m’avoir donné envie de réagir à ton article ! 😉 Et j’espère que ces quelques lignes t’aideront un peu à retrouver la belle confiance en l’avenir qui est la tienne. Je crois qu’on ressent tous la même douleur au fond de nous et comme tu le dis, on doit se serrer les coudes, aujourd’hui plus que jamais.

    Notre métier est un métier d’avenir Claire et ne laissons pas une poignée de fous à lier nous en dissuader… Ne les laissons pas gagner Claire.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Nadia,
      En voilà, un beau commentaire. Magnifique, même.
      Un blog, c’est de l’immédiateté. Moi-même j’ai été choquée de m’entendre leur dire ça, et je suppose que c’est pour cela que je l’ai écrit. Mais quand même. J’ai toujours l’énergie, et j’y crois, mais si le métier continue de se complexifier ainsi, jusqu’où cela va-t-il aller?
      Mais tu as raison, et vraiment je te remercie de ce très, très beau commentaire. Puis-je le copier dans un article?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s