A l'attaque !·Allez les jeunes !·école·Calcul mental·Chez les élèves·cycle 2·Cycle 3·Cycle 4·Dans les copies·Décrochage·Dur dur·Evaluer·Faut que je fasse mieux·Mots de maths·Tous ensemble !

Fractions-passion

Ca vaudrait le coup d’écrire un roman de gare, avec ce titre-là. Il faudrait que j’y pense, tiens.

Qu’est-ce que c’est difficile à conceptualiser, le nombre, pour les élèves… Sur deux classes de 5e, j’ai encore six élèves qui confondent virgule et barre de fraction. Vous me direz, sur 46 élèves, ce n’est pas beaucoup ; hé bin si. C’est énorme, dans l’absolu (vu l’importance de la question pour construire la suite) et aussi par rapport aux efforts que j’ai déployés pour leur faire comprendre, vraiment comprendre, ce qu’est une fraction, ce qu’est un nombre décimal.

Et en même temps que je réfléchis à remédier pour ces six élèves-là, je trouve que c’est symptomatique et passionnant, comme question et comme difficulté. Ce qui est particulièrement passionnant, c’est que pour comprendre en 5e la fraction et le décimal, il faut déjà avoir construit les entiers de façon structurée en cycle 2, puis la fraction et le décimal « façon école » en début de cycle 3, et qu’en 6e tout cela ait été conceptualisé avec rigueur et en s’engageant dans l’abstraction, sans jamais cesser de reformuler pour varier les représentations et les verbalisations. Autrement dit, on a vraiment là un outil fantastique pour s’interroger sur la continuité des apprentissages en inter degré. Et ensuite, ce qui est tout aussi passionnant, c’est la question de la remédiation : quand une marche a été manquée, comment remédier tout en continuant de construire les savoirs et compétences de la classe du moment ?

Parce que ce qu’il y a derrière ce type de confusion, c’est une menace de décrochage en mathématiques. Le théorème de Thales, quand on n’a pas compris les écritures et les natures de nombres, forcément ça passe mal. Alors on se dit qu’on est nul en géométrie. Mais cela s’applique partout en maths : poser le nombre, c’est se construire en maths. Et je comprends que des élèves se disent que les maths ça ne veut rien dire s’ils sont aussi loin : en effet, les maths ça ne veut rien dire pour eux.

Bon, en même temps, si je regarde au début de l’étude de la somme et de la différence de fractions, j’avais 21 élèves qui faisaient la confusion. Là, c’est mieux. Continuons donc le combat. Je sens bien que mes élèves ont de plus en plus de volonté, d’agressivité positive pour comprendre. Je crois que nous sommes sur la bonne voie.

Une réflexion au sujet de « Fractions-passion »

  1. Les fractions: une cata et ce, jusqu’en Terminale spe……
    Je dois re-expliquer qu’il faut mettre sur le meme dénominateur! Et les simplifications ils ne les voient pas.
    Ils se precipitent sur la calculatrice mais lorsque la physique vient avec des lettres a la place de nombres… ils sont carrement perdus. Incroyable! 😦

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s