A l'attaque !·A quoi ça sert les maths ?·Activité rigolote·école·Chez les élèves·Chez les collègues·Chez moi·Culture mathématique·cycle 2·Didactique·Expo de maths·Formation·Lire·Maths pour tous·Mots de maths·Tous ensemble !

La baleine (1) : qu’est-ce que la longueur ?

Avant de débuter, quelques généralités : cet album propose une plongée marine, à la rencontre de divers animaux. La « taille » de ces animaux est mise en comparaison. Il met en mouvement le triptyque manipuler-verbaliser-abstraire, par aller-retour entre manipulation et verbalisation, mais avec une volonté claire de modéliser et d’abstraire.  C’est pourquoi à chaque activité doit être associée une phase d’institutionnalisation, lors de laquelle les enfants résument ce qu’ils ont appris, pour conserver une trace dans la classe ou le cahier.

Autre point important : pour mener ces activités, j’ai d’abord retaillé, imprimé, découpé, plastifié, redécoupé et dotées de scotch magnétique des tas de bestioles. Cela m’a pris une matinée, aidée de deux de mes enfants. C’est un investissement coûteux en énergie, mais ensuite on a le matériel de façon définitive : les représentations des différents animaux, dans des échelles adaptées.

En route pour la première activité :

Les objectifs :

  • Faire émerger les représentations des enfants sur ce qu’est la longueur ;
  • Se mettre d’accord sur un lexique commun, au sens partagé ;
  • Développer et consolider le vocabulaire et le langage mathématique ;
  • Comparer en utilisant « plus long », « moins long », « plus court », « aussi long ».

Étape 1 :

On annonce aux enfants que nous allons nous intéresser à une grandeur : la longueur. Qu’est-ce que la longueur, pour eux ? Cela va permettre la mise en évidence de la polysémie (éventuellement, selon le niveau) : longueur d’un rectangle vs grandeur.

Lors de cette étape, les enfants évoquent souvent la masse, le poids, le volume, la « hauteur », le périmètre des animaux. C’est l’occasion de clarifier et de faire reformuler pour que tous démarrent la séquence sur des bases communes et explicitées ;

Étape 2 :

On synthétise : la longueur désignera, dans cette activité, la grandeur « du bout du nez/museau au bout de la queue ». Pour le moment, on ne va pas plus loin. La deuxième activité précisera ce qui relève du geste de mesurage.

Étape 3 :

On compare des animaux visuellement (en les posant au tableau, collés ou magnétisés) facilement comparables, pour mobiliser le vocabulaire « plus court », « plus long », « aussi long ». On répète sur différents animaux.

Sous des airs inoffensifs, cette première partie de l’activité est fondamentale : plutôt que de rentrer sur une grandeur (la longueur) directement, elle permet de poser les bases et d’expliciter un concept pas si naturel que cela, pas si simple non plus. Les confusions des enfants le prouvent d’ailleurs rapidement et efficacement en classe. Et on va pouvoir parler un langage commun, basé sur des représentations mentales de concepts partagés.

Une réflexion au sujet de « La baleine (1) : qu’est-ce que la longueur ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s