A quoi ça sert les maths ?·Apprendre·école·Chez les chercheurs·Culture mathématique·Didactique·Evénement·Expo de maths·Formation·Mots de maths·Tous ensemble !

Stella Baruk : la numération

Pfiou, c’est dense, cette transcription. Allez, je poursuis au rythme élevé de madame Baruk :

Comment aider les élèves à mettre du sens dans la numération ? En voulant garder en mémoire du nombreux, l’humanité a inventé des modes de numération. Le vrai sentiment du nombre commencerait à « trois ».

Qu’est-ce que compter, qu’est-ce que dénombrer ?

Dénombrer pourrait être défaire du nombreux pour le garder en mémoire. Compter, ce serait défaire en un et encore un et encore un… Mais alors pour cela il nous faut des mots et des signes, lesquels mettront en jeu l’arbitraire des langues. Un comptage est un mode spécial de dénombrement.

Le mot « unité »est un mot essentiel et difficile pour les enfants parce qu’il est dévorépar les « unités, dizaines…etc » : or quand j’achète 3 douzaines d’oeufs, l’unité est la douzaine d’œufs. Même chose si je m’absente 3 semaines, l’unité est la semaine.Une unité, cela peut être parfaitement arbitraire : c’est ceque je compte pour « un ». Le travail de langue est essentiel sur le mot unité. Comment comprendre les conversions si la notion d’unité n’est pas comprise ?

Note personnelle : je crois bien que là en effet on touche à quelque chose de fondamental, qui explique les difficultés, au collège y compris, dans les calculs de durée. Je suis bien persuadée que nombre (hihihi) de mes élèves n’ont pas réellement compris le concept d’unité. Mon travail actuel sur les fractions me le montre. Comme quoi, la boule est bouclée avec mon actualité et c’est rigolo. (fin de ma note personnelle)

L’enseignement dela numération c’est l’enseignement d’une langue du nombre. Ça ne suppose aucune opération. C’est un inventaire, qui va être associé à des signes, mots et nombres. Quand nous aborderons 37, vu sous l’angle 3 dizaines et 7, c’est une juxtaposition : on compte, on ne calcule pas. En revanche cela prépare à des opérations.

Capture d’écran 2020-02-12 à 10.32.33

Stella Baruk a essayé de réhabiliter notre énonciation de nombres, en nous houspillant de nous plaindre de onze et soixante-douze.

Et pour finir avant la pause, madame Baruk nous a proposé une programmation « absolument irréalisable » :

Capture d’écran 2020-02-12 à 10.34.20

2 réflexions au sujet de « Stella Baruk : la numération »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s