A l'attaque !·Chez moi·Compétences·Culture mathématique·Evaluer·Faut que je fasse mieux·L'éducnat·Maths pour tous·Merci Pierrick·Mes projets

Nouveau référentiel

Bon, j’avais envie de toiletter mon référentiel de compétences. Je pensais, après une lecture attentive des repères de cycles 3 et 4, procéder à quelques ajustements, rien de plus. Sans doute aussi éliminer ou redéfinir certaines compétences qui me faisaient parfois hésiter. Je pratique ce référentiel depuis longtemps maintenant, et s’il me fallait le remettre au goût du jour, car les programmes et les attendus ont un peu évolué, je voulais aussi respecter mes pratiques, mes principes, dont j’ai une conscience assez claire maintenant.

Mon ancien référentiel était celui-ci :

mon ref de comp maths n°.jpg

J’ai décidé de rester sur un référentiel organisé par les six compétences : cela me semble plus cohérent, me parle bien et respecte les documents institutionnels, aussi, ce qui me permet de le présenter en formation, tout en montrant comment on peut être fidèle à soi-même tout en étant respectueux des programmes.

J’ai commencé par de petites modifications. Par exemple, dans chercher, « Prélever des informations » se voit adjoindre « utiles ». Dans modéliser, « Utiliser spontanément une expression littérale » perd son spontanément : spontanément ou pas, « utiliser une expression littérale » me paraît plus efficace. Dans raisonner, « Articuler un raisonnement » devient « Organiser un raisonnement » : pour les enfants et les familles c’est sans doute plus clair, et l’articulation forte et explicite de type logique correspondra au niveau vert-vert.

J’ai poursuivi avec des changements plus conséquents : dans modéliser, « Énoncer une règle adaptée » disparaît. Dans représenter, « Représenter une grandeur dans différentes unités » disparaît, car je peux m’appuyer sur « Représenter un nombre sous diverses formes » et « Utiliser des unités de mesure adaptées ». Dans raisonner, « Écrire et mettre au point un programme » apparaît, pour tout ce qui est programmation, tableur et géogébra. Résoudre des tâches complexes a disparu, puisqu’il y a « identifier un sous-problème » dans chercher. Dans calculer, « Choisir la bonne opération » est remplacée par « Utiliser les nombres et le calcul pour résoudre des problèmes ». Choisir la bonne opération me paraissait trop restrictif, au singulier en plus, et simpliste. Mettre en oeuvre des techniques de calcul est remplacée par « Calculer mentalement » et « Calculer à l’écrit ». Cela me permet de disposer d’une compétence pour la mémorisation des faits numériques de base, et d’y intégrer aussi les stratégies de calcul mental. Calculer à l’écrit contient les capacités à calculer en ligne, poser les calculs et faire appel à des stratégies de calcul adaptées à l’écrit. Utiliser les propriétés des opérations disparaît, intégrée dans calculer mentalement ou à l’écrit. « Estimer, comparer » apparaît, car cette compétence me semble symptomatique de la compréhension des nombres. « Contrôler la vraisemblance » devient « S’assurer de la vraisemblance d’un résultat » et déménage. Il me semble que c’est davantage du raisonner que du calculer.

Et puis à ce moment-là, j’étais un peu satisfaite, mais pas sereine. Quelque chose manquait ou clochait, mais pas moyen de comprendre quoi. En tout cas, je n’avais pas atteint mes objectifs, de toute évidence. Alors j’ai mis mon mari sur le coup. Il est prof d’histoire-géo-EMC, mais comme nous discutons sans cesse de boulot, qu’il travaille aussi avec les compétences, qu’il me connaît très très très bien et qu’il est sans concession, je me suis dit qu’avoir son avis serait une bonne idée. D’abord, il m’a fait réfléchir à tous les intitulés qui ne lui semblaient pas clairs ou creux : mon référentiel, s’il est appuyé sur les documents institutionnels, doit être facilement compréhensible pour les enfants et les familles. Ensuite, nous avons réfléchi ensemble à ce qui était redondant, mal placé dans l’intitulé de la compétence-mère.

C’était mieux, beaucoup mieux.

Et là, mon mari a eu l’idée de la septième compétence, parce que c’est ce que je fais beaucoup avec les élèves, développer leur culture mathématique. J’adore. Je vois bien ce que je vais mettre dedans. Comme tout n’est pas exigible je n’évaluerai pas forcément côté insuffisant, mais cela me permettra de valoriser tout ce que font, tout ce qu’apprennent mes élèves dans le domaine de la culture mathématique. Lorsqu’ils me ramènent une affiche qu’ils ont fabriquée, un bricolage, lorsqu’ils prennent la parole sur un sujet mathématique qui les intéresse, lorsqu’ils écrivent une nouvelle ou un poème mathématique, lorsqu’ils font spontanément référence à ce que nous avons appris sur les fractions en Allemagne, les nombres en Mésopotamie, le nombre d’or, les palindromes, lorsqu’ils me ramènent des pubs erronées, des photos type maths en vie…

Enfin, j’ai tout soclé.

Capture d’écran 2019-07-26 à 17.52.32Capture d’écran 2019-07-26 à 17.52.38

Et là, ce référentiel, il est vraiment bien.

Reste à le confronter à la pratique. Mais je pense que tout ira bien, car il est clair pour moi et ne dévie pas de ce que j’ai pratiqué jusqu’ici.

Il est juste mieux que le précédent.

Je l’ai partagé sur la plate-forme Sésamaths, sous la référence 76 – Mont-Saint-Aignan.

Référentiel 2019 1P

10 réflexions au sujet de « Nouveau référentiel »

  1. Bonjour Claire,
    d’abord bonnes vacances et merci pour l’ensemble de tes contributions.
    Élaborer un référentiel n’est pas évident. Faire le lien entre les différents savoir-faire précisés par les attendus et les 6 compétences et en plus rendre le tout compréhensible aux élèves !
    Pourrais-tu m’apporter une petite précision quant à la différence sur « élaborer une méthode » et « organiser un raisonnement » dans la compétence RAISONNER ?
    Merci

    J'aime

  2. Bonjour Claire,
    Tout d’abord bonnes vacances et merci pour l’ensemble des tes contributions.
    Élaborer un référentiel est un vrai casse-tête. Entre les savoir-faire, les compétences et le tout rédigé de façon compréhensible pour les enfants, les parents mais aussi facilement utilisable par le professeur.
    Pourrais-tu me préciser dans la compétence Raisonner la différence entre « élaborer une méthode » et « organiser un raisonnement » ?
    Merci

    J'aime

    1. Bonjour Marc,
      Elaborer une méthode, c’est pour moi relatif aux outils : utiliser telle propriété, choisir tel type de raisonnement.
      Organiser un raisonnement, c’est pour moi relatif aux articulations logiques, à la structure du raisonnement, quels que soient les outils utilisés.
      Ma réponse est-elle intelligible ?

      J'aime

  3. Bonjour et merci pour le partage de ton référentiel.
    Comme il n’y a pas de question bête, je me lance :
    – que signifient les [*c.] ?
    – pour quelle raison mettre « mesurer une grandeur » dans « chercher » ? (et que mets-tu dans cette compétence au cycle 4 ?)
    Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. De rien ; en effet, toutes les questions sont intéressantes, surtout pour moi ! Elles me font réfléchir et prendre du recul.
      – Les *c. ??? Heuuuuu je ne comprends pas. Ah, ok, je vois. Mais euuuuuh qu’est-ce que c’est que ça ??? J’ai d’abord cru avoir coefficienté au départ, il y a des années, et avoir laissé là de fichus coefficients, mais non, j’ai vérifié, tout est coeff 1. Je ne sais pas ce que s’est … C’est curieux tout de même !
      – Dans les attendus, mesurer une grandeur est dans chercher, et je ne me vois pas le mettre dans une des cinq autres compétences. Mais c’est un peu faible, comme argument. En y réfléchissant, je pense que mesurer une grandeur (une longueur, un angle, etc.) est en effet une étape de recherche : on prend des informations qui ne figuraient pas explicitement parmi les données.
      C’est convaincant ou pas ?

      Ah oui, au cycle 4 : hé bien mesurer un angle, beaucoup moins bien réussi que ce que j’aimerais par mes élèves, et le fait de s’engager dans la recherche de telles informations.

      J'aime

  4. J’ai fini par trouver la réponse en cochant/décochant les options lors de l’impression sur SACoche : [2c.] signifie que la compétence a été liée à deux items du socle (de deux domaines différents il me semble).
    Pour la compétence « mesurer », c’était justement ce que je me disais : « mais où la mettre sinon ? », donc ta réponse me satisfait, même s’il elle ne me convainc qu’à moitié 🙂

    J'aime

    1. Aaaaaah mais oui, le socle !!! Comme mon référentiel est pour les cycles 3 et 4, 2c signifie qu’il est soclé une fois en C3 et une fois en C4. 4c, c’est que j’ai associé deux compétences du socle, mais je dois à chaque fois le faire pour chaque cycle.
      Merci d’avoir compris cette histoire !

      J'aime

  5. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce référentiel qui va probablement m’accompagner cette année pour me lancer dans l’évaluation par compétences.
    J’ai deux petites questions :
    – comment évaluez-vous un élève qui justifie sa réponse avec un raisonnement bien organisé mais faux (une mauvaise propriété par exemple) ? J’imagine qu’il valide quand même « Organiser un raisonnement » et est pénalisé pour « Identifier les propriétés […] à utiliser » mais quand est-il de « Justifier » ? (Il a justifié mais mal)
    – je ne vois pas dans quelle compétence évaluer les transformations du plan. Quand il s’agit de reconnaître une transformation à partir d’une figure, est-ce que c’est juste « reconnaître et utiliser des codages ? » Et lorsqu’on demande à l’élève de tracer une image par une transformation, est-ce juste « représenter une figure plane ? ».
    Merci pour tout votre travail !

    J'aime

    1. Bonjour Caroline,
      Premier point : c’est bien ça, et pour justifier cela dépend du contenu : je ne vais pas forcément l’évaluer, tout dépend.
      Deuxième point : identifier les pâtés et relations géométriques pour reconnaître, même si selon les cas la question du codage peut se poser, et en effet pour tracer, représenter, mais avec aussi les relations et propriétés et éventuellement les codages. Tout dépend de l’objectif de l’exercice et de la méthodologie de l’élève.
      C’est normand, comme réponse, je m’en rends compte…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s