Actualité·Patatipatata·Quel beau métier

Good vibes

Ca y est, je suis rassurée, cette semaine j’ai retrouvé mes sensations, comme disent les sportifs. Ca m’a pris un mois, quand même. Peut-être est-ce ainsi tous les ans, je ne me souviens pas. Mais là ça y est, comme m’a dit ma collègue d’anglais, « good vibes are back ».

Capture d’écran 2018-10-05 à 17.56.27.png
Bah voilà, on est pareil, Neymar et moi. Enfin presque.

 

Depuis la rentrée, j’étais à fond (bon en même temps je suis tout le temps à fond, même pour les choses pas sérieuses). J’ai tout fait du mieux que j’ai pu, en m’organisant de façon trèèèès rigoureuse pour que tout rentre, en me ménageant des moments pour faire du sport (et évacuer la pression), pour lire (et m’évader), avec ma famille (et revenir à l’essentiel)… Je l’ai joué façon sportif. J’ai eu raison : ce début d’année a décoiffé sévère. Mais je le savais, et j’ai anticipé le choc.

Et puis là, aujourd’hui, voilà, un mois a passé et cette semaine s’est déroulée harmonieusement. Je me sens à peu près à l’aise dans le master, d’autant que nous sommes quelques-unes à nous être constitué un petit groupe de travail pour nous épauler les unes les autres, j’ai des échanges aussi enrichissants qu’amicaux, voire franchement drôles, avec mes collègues formateurs, mes palmes m’ont fait bien plaisir, ma mission de formation est cette fois engagée très concrètement grâce à la bonne volonté de chacun, j’ai de nouveaux projets super chouettes, j’ai bossé en équipe au collège, mes élèves ont produit des évaluations à la hauteur de mes attentes et cette semaine je me suis détendue en classe. J’ai enfin réussi à sentir que je maîtrisais à peu près le temps, les contenus, ce qui m’a permis de prendre du recul et de regarder les élèves. J’ai aimé ce que j’ai vu, et j’ai ressenti le bonheur d’enseigner, le plaisir d’être en classe.

C’est bien, parce que j’ai besoin de ça. J’avance à l’énergie, et donc à l’envie et l’enthousiasme.

Et puis il semble qu’il soit possiblement envisageable de réussir à réaliser les projets dans lesquels je me suis embarquée. Je n’étais pas sûre, mais ça peut le faire, potentiellement.

Et vous, au bout d’un mois, comment ça va ?

Publicités

6 réflexions au sujet de « Good vibes »

  1. Ah mais nous ça va bien, alimentés par tes good vibes quasi quotidienne ! Ce blog est ragaillardisant ! Et la palme (^^) c’est quand on met en place le dispositif réapprendre à lire et que les élèves veulent qu’on les aide avant même d’avoir commencé ;). Merci Claire !!!

    J'aime

  2. Pas terrible, nouveau collège (superbe structure salle info, salle perso TOP)
    Sauf que pas les élèves sont en très grandes difficultés et c’est dur de s’adapter. Aujourd’hui ils m’ont dit que j’étais une prof sympa mais qu’ils avaient rien compris aux 2 premiers chapitres……..; Bref en creusant j’ai appris qu’ils avaient réviser hier pour le devoir d’aujourd’hui ( prévu depuis 15 jours…) . Et en classe ils ne posaient pas de questions ( pourquoi je cherche encore, quand je demande c’est bon tout le monde a compris ou je réexplique j’ai que des » non non c’est bon… ») Bref 2 journées un peu nulles suite à suite et grosse remise en question de moi même! Je pense que j’ai pris les 4emes pour des 3 emes et que je suis allée un peu vite ( alors que c’est des grands 5 emes avec des difficultés car (-7) : (+10) = -….. et ils ne savaient pas faire mais ils avaient appris la règle des signes!!! )
    Sinon j’ai eu plus de 60 jeux, défis à corriger dans la semaine ils adorent les flash, sprint, plickers,…; donc on va aller moins vite avec Pythagore!!

    J'aime

    1. Si ils font des travaux en plus, c’est super, déjà ! Tu vas y arriver, Justine. On connaît tous ça, des classes qui résistent. Et puis la première année dans un établissement est toujours plus difficile : il faut se caler, prendre de nouvelles habitudes, comprendre de nouveaux codes, et les élèves nous testent. Courage !

      J'aime

  3. Good Vibes ici aussi grâce à Joan et toi, et à tous les autres: de nouveaux projets super chouettes, des échanges entre collègues enrichissants, des enfants qui dans la majorité me font confiance et avancent plutôt bien, un recul bénéfique pris par rapport au métier et un retour aux essentiels qui était nécessaire. On verra pour la suite…En tous cas merci encore à vous tous le « gang des profs de maths! »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s