A l'attaque !·Activité rigolote·Calcul mental·En classe·Question de grand

Apprendre les tables

Le calcul mental, c’est important, nous sommes tous d’accord. Sans la connaissance des bases dans ce domaine, impossible de libérer de l’espace cérébral pour réfléchir à des niveaux plus complexes. Or nos élèves connaissent souvent mal leurs tables. Alors, qu’est-ce qu’on fait ? Voici ce que je fais, pour ma part :

  • l’entrée en classe ritualisée

Je ne le fais pas tout le temps, mais cela me prend, par période : pour entrer dans la images.jpgclasse, il faut avoir dit bonjour, et avoir répondu à mon petit calcul. Souvent je tape dans les tables, parfois je propose d’autres calculs (des additions, des calculs type 1+2×2), et j’aime aussi beaucoup le jeu du furet : on part de 42 et chaque élève doit ajouter un centième, ou bien soustraire 7, ou bien donner le double. Là, avec mes quatrièmes, je voudrais qu’ils me donnent un nombre premier, et bientôt qu’ils me donnent un ordre de grandeur de racines carrées.

C’est rigolo, ça va vite, ça met dans les maths et ça automatise. j’aime bien.

  • La corde à linge

C’est la même chose, mais nous sommes en classe et nous nous appuyons sur la corde à linge, qui est en fait ma corde à treize noeuds. Ça sert à tout, une corde à treize noeuds : elle est tendue en haut du tableau, des cartons étendus dessus avec des pinces à linge, avec des nombres de la nature qu’on veut, et on adapte la consigne : soustraire, par Capture d_écran 2018-05-25 à 10.42.21exemple. Le premier élève effectue la soustraction carton 1 – carton 2, le deuxième élève effectue la soustraction différence précédente – carton 3, etc. Il faut donc se souvenir du résultat énoncé par le camarade d’avant. Et puis on peut travailler toutes sortes de nombres, tout type d’opérations. C’est rigolo, ça marche bien. Un conseil : laisser les élèves choisir les nombres sur les cartons, et en demander un au recto et un au verso. Ainsi les possibilités sont démultipliées avec les mêmes cartons, mais ce sont leurs productions, et ça ça compte dans leur engagement.

  • Anki

En réunion parents profs, je conseille Anki aux parents pour travailler les tables. C’est simple et efficace.

  • Les évaluations flash

Évidemment, comme tout le monde, je propose des évaluations flash de calcul mental, directement à l’écrit.

  • Les concours

Je pense qu’inscrire nos élèves à des rallyes de calcul mental permet de développer leurs ambitions dans le domaine. Cette année je voudrais que nous participons à Calculatice.

  • Les applis sur ordi ou tablettes

Je suis fan des applis de monsieur Auclair. Défi tables permet de faire faire pleiiiiiiin de calculs dans une ambiance joyeuse et motivée. Et aussi de mesurer les progrès.

Mais en fait, je devais répondre à une question : est-ce que j’ai des moyens mémo techniques pour faire apprendre les tables ? Non. Je m’appuie sur la mémorisation, mais sans astuce, à part éventuellement pour la table de 9 (comme toi, Aurélien).

Mais sans doute des collègues ont-ils des astuces, eux, et d’autres idées ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Apprendre les tables »

  1. Bonjour Claire,
    j’utilise la méthode Multimalin créée par Matthieu Protin, basée sur la mise en images des tables. Chaque chiffre est personnifié et chaque multiplication raconte une petite histoire rigolote en vidéo. Ca fonctionne très bien avec mes enfants et je pense l’utiliser en AP avec mes 6e.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s