A l'attaque !·Chez les cadres·Dur dur·Education·Evénement·L'éducnat·Tous ensemble !

Que va devenir la politique d’éducation prioritaire ?

Sur les Echos, on peut lire :

Capture d’écran 2018-10-03 à 18.45.57.png

Bon bon bon… Mon petit coeur d’ancienne élève en EP, de formatrice REP+, d’enseignante en éducation prioritaire pendant quinze ans se serre. La politique d’éducation prioritaire est liée au vivre ensemble, à l’apprendre ensemble. Cela dépasse de loin des problématiques d’éducation, en réalité. C’est tout un projet de société, un espoir pour que chacun puisse se construire et exister de la même façon. Et on y bosse, à la politique d’éducation prioritaire. A tous les niveaux, avec toute notre énergie, notre conviction, au travers d’un travail d’équipe comme jamais dans ma carrière je n’en ai vécu. Est-ce qu’on va tout casser ?

Refondre, quel mot affreux d’ailleurs. Mais encore ? Qu’y a-t-il derrière ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé hier souhaiter « une politique plus subtile qui n’est pas en noir et blanc, avec une vision pluriannuelle des enjeux pour fixer des objectifs aux établissements ». Notre ministre a déclaré : « Les moyens considérables qui sont mis par la France dans son éducation prioritaire doivent être beaucoup plus efficaces dans le futur, et la philosophie est de se dire comment les moyens doivent, non pas indemniser la difficulté, mais stimuler la réussite et permettre de se fixer des objectifs ».

La carte de l’éducation prioritaire ne sera pas modifiée en 2019, mais une réforme de plus grande ampleur est donc programmée pour la rentrée 2020. C’est Pierre Mathiot et Ariane Azéma qui sont chargés de rédiger un rapport, pour la fin de l’année.

Monsieur Blanquer dit ne pas vouloir supprimer les labels, mais il chercherait plus de souplesse.

Tout cela laisse pour le moins perplexe, voire franchement inquiet. Comme l’écrit le Café Péda, « dans ce domaine là aussi , la politique du yo yo est à l’oeuvre. Alors que la politique menée depuis 2013 commence à donner des résultats, tout est remis en question comme sait si bien le faire l’équipe en place. » 

Capture d’écran 2018-10-03 à 19.04.11.png
ici

En attendant, allons donc lire les indispensables Jean-Paul Delahaye et Marc Bablet. Ce dernier écrit sur son blog :

« Il va être très intéressant de voir comment la mission Mathiot/Azéma, lancée par le ministre va travailler dans ce grand concert médiatique. Pour l’instant ce que l’on peut percevoir du peu d’information dont on dispose c’est surtout qu’elle a une première visée qui n’est pas pour me plaire : fondre l’éducation prioritaire dans la question des territoires et de la territorialisation des politiques éducatives. Or l’éducation prioritaire est beaucoup plus qu’une adaptation territoriale, elle constitue aujourd’hui une capitalisation remarquable de ce que l’on sait faire pour l’enseignement en milieu populaire dans une approche qui ne prend pas en compte que la question du territoire. Le seul fait que les porteurs de cette mission soient l’un universitaire spécialiste d’administration publique et de l’emploi et l’autre originaire de la DATAR  ne donne guère de place à la question des pratiques pédagogiques et des pratiques de formation des personnels ou du travail collectif et des relations avec les parents qui ont quelque importance pour la prise en compte des besoins des élèves des milieux populaires. On risque fort d’en rester à un travail sur les dispositifs et les moyens… Il sera intéressant aussi de suivre ce que va devenir le bureau de l’éducation prioritaire à la DGESCO s’il n’est pas lui aussi fondu dans la territorialisation… et de connaître les compétences et orientations de la personne qui va le diriger. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Que va devenir la politique d’éducation prioritaire ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s