Actualité·Chez les chercheurs·Enseignement·Lire·Nouvelles technologies·Quel beau métier·Tous ensemble !

Le métier d’enseignant, pour faire s’interroger sur ce qui fait sens dans la vie

Un article du 31 août dernier, dans La Croix, donne la parole à François Taddei.

François Taddei propose une réflexion sur le numérique éducatif. Il commence par relativiser et met en lumière les différences : « Certains professeurs recourent beaucoup à ces outils, d’autres moins. De même, certains vont utiliser un tableau blanc interactif sans abandonner leurs méthodes d’enseignement très frontales« . En effet, utiliser les nouvelles technologies n’indique pas les pratiques pédagogiques, mais plutôt ce qu’elles ne sont pas. C’est comme travailler dans une salle en îlot : on peut très bien disposer ses tables en îlots et ne pas faire coopérer (ce serait prendre les inconvénients sans les avantages, mais pourquoi pas…). François Taddei rappelle aussi qu’ « en 1920, Célestin Freinet utilisait l’imprimerie pour permettre à la classe de communiquer avec le reste du monde« . Aujourd’hui, le recours à Twitter en est un des équivalents, rien de plus.

Dans la suite de l’interview, François Taddei fait référence à l’adaptative learning, en lien avec la différenciation. Il est sans doute un peu optimiste sur ce thème : si la plupart des enseignants souhaitent différencier, nombreux sont les écueils à surmonter pour parvenir à mettre en place des dispositifs efficaces. Chacun fait sa tambouille, mais c’est sans aucun doute un domaine dans lequel des outils institutionnels au moins un peu clef en main seraient les bienvenus.

François Taddei invite à développer chez nos élèves « un autre rapport, moins consommateur, au savoir« , et ce grâce aussi aux « nouvelles » technologies.

À la sempiternelle question « pourra-t-on un jour se passer d’enseignants », François Taddei répond: « on aura toujours besoin de professeurs jouant le rôle de maïeuticiens. On aura toujours besoin de s’interroger sur le propre de l’homme, sur ce qui fait sens dans la vie« . Je vais relire, relire ce passage, les jours de grisaille : je veux être un enseignant qui interroge sur ce qui fait sens dans la vie.

Monsieur Taddei a publié un livre le 12 septembre :

71Xh3qqOXiL.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s