Actualité·Chez les chercheurs·cycle 2·Lire·Réformes

Bouleversement aventureux et alourdissement irresponsable

Dans cet article du Café Péda, Rémi Brissiaud explique en quoi il estime les nouveaux programmes plus lourds : « Sous l’apparence d’un aménagement technique, en 2018, on substitue à la logique de définition des programmes par cycles en 2015 une définition par classes. Par ailleurs, on observe un alourdissement irresponsable de ce qui est demandé aux élèves de CP.« 

 

Selon Rémi Brissiaud, si les objectifs généraux pour chaque cycle sont inchangés, un document sorti pour les CP seulement pour le moment montre à quel point il s’agit d’un  » bouleversement aventureux« .

Dans la suite de son article, Rémi Brissiaud explique pourquoi les objectifs posés par ces textes sont impossibles à atteindre en CP, et la réalité de la diversité des rythmes d’apprentissage des enfants niée.

Il écrit aussi : « Les enseignants ne disposeront plus, à chaque niveau de classes intermédiaires avant celles de fin de cycle, de la possibilité d’adapter leur choix d’activités au niveau de leurs élèves afin de créer chez eux la confiance et l’envie de faire des mathématiques. Leur liberté pédagogique pour ajuster la progression de leur enseignement aux réussites de leurs élèves se trouve considérablement restreinte. »

L’été va être mouvementé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s