A l'attaque !·Actualité·Chez les chercheurs·Dur dur·Evénement·Réformes

Les raisons de la colère

Le Café Pédagogique s’est procuré des notes de services écrites par notre ministre, Jean-Michel Blanquer, sur l’enseignement de la lecture, de la grammaire et du vocabulaire, du calcul et de la résolution de problèmes. Le Café pédagogique propose son analyse ici (pour le français) et là (pour les maths). Pour ma part, je n’ai pas encore tout lu. En revanche j’ai lu la réaction de Dominique Bucheton. En voici juste l’introduction :

« Soyons clair, c’est un texte très politique !  Les injonctions  du ministre ne tiennent pas la route et   sont en contradiction complète  avec les textes officiels, les avancées scientifiques et la culture  professionnelle qui n’est plus celle des années soixante. La visée centrale est électoraliste.  Il s’agit de plaire à un public nostalgique , conservateur, bourgeois ou non, mais attaché à la tradition, à l’image rêvée de l’école de pépé !   Plaire  aussi à ceux ou celles qui n’ont pas la moindre idée de ce qui se passe à l’école, qui ne comprennent souvent pas comment ni pourquoi leurs enfants sont orientés. Le   ministre leur  joue le jeu  des choses simples,  des évidences café du commerce « ah , la grammaire, ils en font plus assez, je vous le dis ! Ne dit-on pas que ce sont les plus gros mensonges qui passent le mieux ?« 

Madame Bucheton est en colère, et cela ne manque certainement pas de panache. J’ai hâte de lire tout cela de façon approfondie, mais avant tout je suis désolée. Désolée de voir comme le dialogue est rompu, désolée de voir comme les personnels de l’Education Nationale (à tous les niveaux) se sentent maltraités et méprisés, désolée de voir cette énorme fracture détruire encore les liens humains, désolée pour les enfants, qui sont ceux pour qui nous travaillons tous. Madame Bucheton prône que « ensemble on est plus intelligents« , que « le développement singulier a besoin du collectif« , je l’ai vue mettre toute son intelligence et son énergie à former les enseignants pour faire réussir tous les enfants. Quand on lit aujourd’hui sa tribune, on mesure la violence de la politique actuelle, dont j’espère qu’elle ne la découragera pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s