Apprendre·Au collège·Chez les collègues·Culture mathématique·Enseignement·Formation·Je suis fan·Maths pour tous·Merci les copains·Question de grand·Tous ensemble !

En équipe, c’est top

Dans notre métier, paradoxalement, c’est souvent compliqué de travaillèrent équipe. Le métier d’enseignant reste très solitaire. Dans la note d’information n°23 (juin 2013) de la DEPP, on lit :  » Le métier d’enseignant en France s’exerce essentiellement de manière individuelle : si les enseignants de collège en France déclarent volontiers discuter des Capture d’écran 2018-04-08 à 10.44.53.pngprogrès faits par certains élèves avec leurs collègues ou échanger avec eux du matériel pédagogique, d’autres pratiques collaboratives, comme observer le travail d’autres enseignants et faire cours à plusieurs, sont encore rares en France, quel que soit le secteur d’enseignement (…) Participer en groupe à une action de formation professionnelle, utiliser des barèmes communs d’évaluation sont des pratiques un peu plus répandues, mais elles le sont moins en général que dans les autres pays (…) D’ailleurs, la répartition du temps de travail fournie par les enseignants confirme, pour la France, l’image d’un métier solitaire, dont l’exercice est essentiellement centré sur la classe (enseignement, préparation des cours et correction des copies).« 

Pour ma part, j’ai eu la chance de vivre des expériences fortes de travail en équipe. À chaque fois, cela m’a beaucoup apporté, et a contribué à me transformer professionnellement : des classes à projets (des classes pour des élèves qui étaient refusés en LP mais refusaient, eux, le LGT, des classes sans notes, une section euro ouverte à toutes les sections, etc.) dans un lycée ECLAIR, un travail collaboratif incroyable lorsque j’étais formatrice REP+, un gros boulot d’équipe à l’école à l’hôpital, le réapprendre à lire dans mon collège, une communication et une mutualisation formidable avec des collègues de l’ESPE… Je mesure ma chance ! Un des problèmes, c’est qu’une fois qu’on a gouté au travail d’équipe, on est en manque quand ça s’arrête.

Capture d_écran 2018-04-08 à 13.47.23Capture d_écran 2018-04-08 à 13.47.04Capture d_écran 2018-04-08 à 13.47.15A lire ici

Hé bien ces temps-ci, j’ai eu l’occasion de travailler encore différemment en équipe : une collègue de mon collège, prof de SVT, a décidé que ça suffisait, ces élèves qui ne savent pas calculer un taux de pourcentage ou appliquer la proportionnalité en général. Déjà, elle avait placé sur un fascicule transdisciplinaire avec une autre collègue, travail d’ailleurs tout à fait remarquable. À cette occasion, nous avions causé proportionnalité. Et ça lui a trotté dans la tête. Résultat : des discussions régulières sur la didactique de la proportionnalité. Nous avons parlé tableaux (quels atouts, quelles limites, quels dangers ?), linéarité multiplicative, linéarité additive, coefficient, retour à l’unité et égalité des produits en croix… J’ai adoré ces conversations : cela m’a beaucoup apporté de parler didactique des maths aussi finement avec une prof aguerrie et d’une autre discipline, de voir ce qu’elle peut s’approprier, les possibilités de pont avec sa propre pratique pédagogique, ses besoins disciplinaires. Mais le mieux, c’est son enthousiasme devant les réactions des élèves et leurs progrès… Du coup, nous allons aller plus loin et parler méthodes opératoires, en particulier multiplications et divisions par 10, 100, 1000…Ce qui est top, c’est que nous ne nous limitons pas à des « comment il faut faire », mais qu’elle veut comprendre pourquoi. Nous rentrons dans les schémas mentaux, cognitifs, pour justifier les choix à faire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s