A l'attaque !·Actualité·Patatipatata·Tous ensemble !

Les immortel.le.s sont tout.es. paniqué.e.s

Vous remarquerez que j’ai choisi pour titre une règle pas facile facile… Il me semble qu’on écrirait « Les immortels sont tout paniqués », et les immortelles sont toutes paniquées. », alors qu’on écrirait « Les immortels sont tout affolés » et « les immortelles sont tout affolées ». Je ne suis pas hyper sûre de moi, mais je crois bien que c’est ça.

En attendant, ce n’est pas pour cette règle-là que j’écris ce post. C’est au sujet de l’écriture inclusive. J’ai bien conscience que mon avis n’a aucune importance, mais après trois jours à bosser mes prep de maths comme une furie, de la sixième au master 2, hé bien j’ai envie de parler d’autre chose et je vais quand même vous le donner, mon avis.

Le titre du Monde, le voilà :

Capture d_écran 2017-10-29 à 18.19.24

Nos Académicien.ne.s ont eu, me semble-t-il, un gros coup de chaud :

« Devant cette aberration “inclusive”, la langue française est en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures »

Wouhaou. Alors un péril, ça me semblait de nature assez différente. En même temps, quand je lis le Larousse, je vois :

  • Situation dans laquelle se trouvent quelqu’un ou quelque chose dont l’existence même est menacée : Entreprise en péril.
  • Danger qui menace l’existence de quelqu’un ou de quelque chose (surtout pluriel) : Les périls de la mer.
  • Danger constitué par une invasion, une domination potentielle : Le péril jaune.

Du coup, l’usage du mot se défend. Mais quand même…Certes, l’écriture inclusive ne facilite pas la lecture. Mais de là à dire qu’elle met en danger l’existence même de la langue française, ne pousserait-on pas un chouillat mémé dans les orties ? Ne nous mettrions-nous pas les nerfs par-dessus de tricot de façon légèrement excessive ? Ne serions-nous pas en train de nous plaindre comme des vaches qui ont mal aux cornes ? (Ok, j’arrête)

Hé bien à mon sens, si.

Fuir son pays dans une embarcation précaire, ça c’est un péril.

Essayer de survivre avec trois fois rien alors que le Monde a assez pour tous, ça c’est c’est un péril.

Grandir au milieu de la violence, ça aussi c’est un péril.

Et malheureusement, il y a pléthore d’exemples.

L’écriture inclusive, cela rend un texte assez illisible, c’est vrai (« Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs», nous sommes d’accord sur ce point). Et surtout cela me semble inutile. Ce n’est pas à coup d’écriture inclusive que les femmes seront mieux reconnues. Alors que nous vivons une crise porcine dans tous les médias, s’attaquer à l’écriture est une complication qui n’a rien de prioritaire. Enquiquiner tout le monde pour faire une place aux femmes risque même d’être contreproductif. Ce sont les mentalités qu’il faut changer. Mais ça, il y a encore du boulot. Moi aussi, j’en aurais, des hommes indignes, à balancer. Mais le dernier m’a marquée par son côté emblématique : à Nantes, je rentre de ma journée de conférences, et je m’arrête à un passage pour piétons, le feu étant au rouge. A côté de moi, deux jeunes femmes discutent avec énergie du phénomène « balance ton porc », et s’enflamment elles aussi : ça va changer des choses, tu vas voir, on ne peut pas revenir en arrière, on vit en direct un vrai gros progrès des mentalités, tout ça. Le feu passe au vert, nous traversons. Un homme traverse aussi, qui nous croise. Et il fait un bruit appuyé de baiser, pour lâcher « Y a d’la fesse à Nantes » de façon tonitruante.

Nous nous sommes regardées, toutes les trois, consternées.

C’est pas gagné. Je suis d’accord avec nos Immortel.le.s, les petits points du milieu, pas sûr que ça aide. Mais quand même, restons dignes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s