Apprendre·Chez les chercheurs·Evénement·Je suis fan·Tous ensemble !

Marie-Françoise Roy, femme d’exception

Cet après-midi, j’ai assisté à la conférence « Construction de représentations positives : les polynômes les femmes et l’Afrique », par Marie-Françoise Roy.

Marie-Françoise Roy est une mathématicienne de renommée internationale, professeur émérite de l’IRMAR, spécialiste de géométrie algébrique, première présidente de Femmes et Mathématiques, très impliquée dans les échanges avec l’Afrique. Mme Roy a participé à la création de Femmes et mathématiques et en a été la première présidente.

Unknown.png

Marie-Françoise Roy nous a livré une conférence à son image : nous sommes passés des certificats de positivité et polynômes de Bernstein univariés aux mathématiques en Afrique, pour revenir aux certificats de positivité et polynômes de Bernstein, mais multivariés, ceux-là, et nous avons terminé par un chapitre intitulé « Pour les femmes en mathématiques ». Madame Roy a parlé de la DS (oui oui, la voiture), d’algorithme d’Euclide étendu, de personnes incroyables aux vies trop souvent brisées, de polytopes de contrôle et de simplex, d’écriture inclusive et d’autocensure des femmes dans le domaine des maths fondamentales.

Madame Roy a terminé par un extrait d’un texte de Bertold Brecht, datant de 1929, issu de L’exception et la règle. Pour Marie-Françoise Roy, la conclusion s’applique à tout : au raisonnement mathématique, à l’idée même de recherche, au statut de la femme, à notre condition d’humains vivant ensemble sur la Terre.

« Une conduite vous paraît familière, découvrez-la insolite. Sous le quotidien, décelez l’inexplicable. Derrière la règle consacrée, discernez l’absurde. Défiez-vous du moindre geste, fut-il simple en apparence. N’acceptez pas comme telle la coutume reçue, cherchez-en la nécessité.

Nous vous en prions instamment, ne dites pas « c’est naturel » devant les événements de chaque jour.

À une époque où règne la confusion, où coule le sang, où on ordonne le désordre, où l’arbitraire prend force de loi, où l’humanité se déshumanise, ne dites jamais « c’est naturel » afin que rien ne passe pour immuable. »

Bertold Brecht, L’exception et la règle

Je ne connaissais pas Marie-Françoise Roy. Elle est en effet une femme d’exception.

 

Demain, je vous raconte le spectacle de François Sauvageot. Mais comme j’anime un atelier tôt, il est temps de recharger mes batteries.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s