A l'attaque !·Allez les jeunes !·Au collège·Chez les élèves·Décrochage·Dur dur·Evaluer·Formation·Je suis fan·Lire·Mes projets·Quel beau métier·Tous ensemble !

J’espère que j’ai raté pour que vous m’aidez passque j’ai vraiment du mal

Dans mon établissement, nous sommes en train de tester tous les élèves qui ont été repérés comme en difficulté de compréhension d’écrits, de près ou de loin, par plusieurs de leurs enseignants. Grâce au dispositif tip-top développé par une super collègue de notre académie (elle s’appelle Valérie Vilmain et c’est une collègue fantastique), j’ai ainsi testé, en quelque semaines, une quarantaine d’élèves. Je pense en conserver quatorze pour la première fournée de remédiation à la rentrée des vacances.

Aujourd’hui donc, je testais les huit derniers de ma liste. Au moins, c’est fait et je vais pouvoir constituer mes groupes pour travailler ensuite avec eux. La difficulté, c’est surtout, je trouve, d’expliquer à ces élèves pourquoi ils atterrissent dans ma classe, surtout quand je ne les connais pas. Je ne veux pas affecter encore davantage leur estime de soi. Alors je leur explique les choses comme elles sont : je teste un dispositif, j’ai besoin de leur participation, et si ils rentrent dans mes critères je pourrai les aider et ils progresseront. Je leur dis que du coup, si ils ne rentrent pas dans mes critères, tant mieux car alors ils ont déjà des tas de compétences. Et si ils rentrent dans mes critères, tant mieux car je pourrai les aider.

Aujourd’hui parmi mes petits cobayes, il y a avait un petit bonhomme de sixième. je n’ai pas encore évalué sa production. Il es parti de ma classe, à la sonnerie, et puis il a attendu que les autres soient partis aussi pour revenir. Il m’a dit « Madame, vous croyez que j’ai raté ? ». « Je ne sais pas », lui ai-je répondu. « Pourquoi ? Ca ne doit pas t’embêter d’avoir un petit score : si tu as des difficultés ce n’est pas de ta faute, et des ce cas nous essaierons de te faire progresser. »

Alors ce tout petit bonhomme, avec son cartable aussi gros que lui sur le dos, m’a dit « Non mais en fait j’espère que j’ai raté pour que vous m’aidez passque j’ai vraiment du mal. C’est dur d’avoir du mal comme ça à l’école, et j’aimerais bien que vous vous occupez de moi. Les gens comme moi on n’est pas très heureux, vous voyez ? »

Je vais corriger ses tests. Moi aussi j’espère que je peux l’aider. Si il ne rentre pas dans mes critères, il faut que je trouve un autre moyen, mais lui, je dois répondre à son attente.

Ce sont des moments comme celui-là qui font aussi la beauté de ce métier : se sentir utile, avoir l’impression qu’on peut changer quelque chose, enlever de la souffrance, enseigner.

Publicités

Une réflexion au sujet de « J’espère que j’ai raté pour que vous m’aidez passque j’ai vraiment du mal »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s