Apprendre·Je suis fan·Maths en vidéo·Mots de maths

Minorer, minoriser, quelle importance quand on a la classe ?

Nous avons il y a peu regardé un numéro d’Apostrophe datant du 7 février 1975. L’invité était François Mitterrand, et j’ai relevé cet extrait :

unknown

C’est tout de même autre chose… Je vais faire vieux machin, mais quel plaisir d’écouter des échanges de cet ordre. Quand on écoute nos hommes et femmes politiques actuels après ça, on pleure. Enfin moi, je pleure.
Cela dit, pourquoi ce monsieur ne veut-il pas du verbe minorer ? Il semble, si l’on lit le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, que le mot a été relevé en 1489, dans le sens de «diminuer l’importance de». En mathématiques, minorer se réfère à autre chose. Bertrand Hauchecorne, dans Les mots et les maths (qui ne quitte plus mon sac à main), écrit ceci :

Capture d’écran 2017-02-14 à 17.23.58.png

Sans doute ce monsieur cherchait-il à trouver un usage courant du mot minorer hors mathématiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s