Activité rigolote·Au collège·Chez les élèves·Manipuler·Réformes

" Mais heu madame, quand je fais une rotation… Je dis "je rote" ?

… Parce que pour faire une translation, ça va, je peux dire « je translate », mais sinon on dirais que je suis dégoûtante, ça me gêne. « 
Hé ben non, chère F., on dit « j’applique une rotation ». Il n’y a pas de verbe « direct », à ma connaissance. Tes camarades et toi avez tenté je rotationne, aussi, qui a un certain charme, et je tournicote, que j’aime encore plus cependant.

Cette question fait suite à notre activité « cocotte ». Une vraie saga, cette activité ! Au départ, en bossant les nouveaux programmes, je me suis penchée sur l’idée de pavage. Et puis de fil en aiguille, j’ai tricoté une activité (sur la base du travail de l’académie de Guyane). Au final, je parle de cocotte depuis deux semaines, tant cette activité permet de travailler les contenus des programmes en géométrie.

Comme je vais participer à l’animation de certaines formations disciplinaires en mai, je me suis penchée en plus sur les translations et les rotations : je ne voyais au départ ni comment les introduire, ni trop quoi en faire. Maintenant, ça va mieux, d’autant que je me suis bien amusée et que les élèves ont bossé, découvert, appris et le tout avec un plaisir manifeste.
Mais tout ça, c’est aussi grâce à madame D, prof de SVT dans mon collège, qui me construit le matériel dont j’ai besoin… Rien ne semble impossible pour elle, c’est rigolo. (Et elle vend tout ça aux établissements ensuite, ici, allez donc y faire un tour)

Mon lot d’activités, il s’appelle:

Pajarita

Des cocottes et des maths

Pajarita, ça veut dire cocotte, et notre cocotte vient de mosaïques de l’Alhambra, à Grenage. L’idée de base, c’est de travailler au travers de l’histoire, de l’art, éventuellement de l’espagnol, les pavages, et au travers d’eux à peu près tout le programme de géométrie plane des futurs cycles 3 et 4, en ayant dans la poche des tas de différenciations pratiques pour des profils d’élèves différents.

Plein plein de cocottes-pajarita

Après une petite intro sur l’Alhambra, j’ai donné aux élèves une pajarita et un triangle équilatéral, en leur indiquant que cela pourrait les aider. Mission : reproduire la pajarita sans décalquer, en étant capable ensuite de proposer un programme de construction transposable à n’importe quelle dimension.
Cette construction réactive en particulier le cercle et la médiatrice d’un segment. J’en ferai sans doute un article bientôt.

encore des cocottes-pajarita, mais plus près
Ensuite, il s’est agi de déterminer l’aire de notre cocotte. Et, pour les troisièmes, de déterminer son périmètre. Tout ça a plutôt bien marché, en fait, et les élèves ont vraiment pratiqué l’exercice mathématique, en lien avec leur programme, et en prenant des initiatives. Le travail de groupe a pris tout son sens, et la coopération entre élèves était nécessaire pour réussir.
Et puis nous en sommes arrivés, avec deux groupes (les autres avaient besoin de plus de temps sur l’aire, parfois même sur la construction) à la question : c’est quoi le lien avec l’Alhambra. Et là, en fait, j’ai vu mes élèves rester interdits. Ils avaient de bonne grâce proposé des constructions, calculé l’aire ou le périmètre, mais pas fait de lien du tout avec mon introduction. Alors je les ai laissés réfléchir, avec des cocottes de couleurs différentes découpées et une photo de la mosaïque.
Ils ont réfléchi, discuté, essayé, manipulé, et puis m’ont appelée. Ils avaient l’idée de la translation et de la rotation. Je leur ai donc confié le matériel fabriqué par ma collègue en leur demandant de réfléchir à comment l’utiliser pour répondre à ma question et le présenter à leurs camarades à la séance suivante.
Ca a super bien marché.

Tournicotons :

Translatons (poussons, coulissons, décalons, …) :

Ce qui est amusant, c’est que mes élèves ont l’impression d’avoir résolu un mystère, et on réinventé la rotation. Ils m’ont aussi défini le pavage, pendant qu’ils y étaient. Le tout, bien sûr, sans les mots scientifiques. Mais ça, nous en reparlerons la fois prochaine.
Je vais continuer de bosser ce thème pour l’enrichir encore et en faire un vrai fil rouge.

2 réflexions au sujet de « " Mais heu madame, quand je fais une rotation… Je dis "je rote" ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s