Manipuler

"c’est OK, on se calme, les maths c’est fun."

Lue sur La Dépêche.fr, un article de Fabrice Vironneau au sujet de Persi Diaconis, professeur à Stanford qui est venu dans la région de Toulouse animer une conférence. Au programme : les maths ne sont pas forcément ennuyeuses. Comme moyen de convaincre : la magie.
Persi Diaconis est tombé dans la magie quand il était tout petit. A 14 ans, il a suivi un grand magicien à travers les Etats-Unis, qui lui a enseigné ses secrets.

Son intérêt des maths lui est venu par la théorie des probabilités : « Les magiciens s’intéressent beaucoup aux tricheurs. On peut échanger des secrets avec eux. Ils sont contents de le faire puisqu’ils ne peuvent pas se vanter de tricher. Ils travaillent avec les probabilités. Je voulais en apprendre plus sur leurs méthodes. J’avais 17-18 ans. On m’avait recommandé un livre sur ces théories. Je l’ai acheté mais je n’ai pas pu le lire, je n’avais pas les bases. J’ai donc voulu apprendre. Les études m’ont très vite happé.« 
Et encore :
« J’ai des amis magiciens qui ne veulent pas entendre parler de maths. D’autres sont amis mathématiciens et un peu plus intéressés par la magie. Tous les gens ont un travail, mais aussi un hobby. J’ai la chance de pouvoir marier les deux plus souvent que la plupart des gens. J’écris des livres, des articles, je donne des conférences. Surtout, les maths me permettent de voyager.« 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s