Maths et arts

Opalka 1965/1 – infini

 Roman Opalka est un artiste peintre franco-polonais né en 1931 et mort en 2011.

En 1965, Roman Opalka décida de peindre les entiers naturels dans l’ordre croissant, au départ en blanc sur fond noir, sur des toiles de 1,95m par 1,35m. A ces toiles, nommées « Détails », il associa au bout d’un moment des enregistrements de sa voix lisant les nombres qu’il peignait, puis des photos de son visage, prises quotidiennement. En même temps qu’il égrenait le temps en peignant des nombres, ses portraits témoignaient de ce temps qui passe.
En 1972 (il en était à 1 000 000), il décida d’ajouter 1% de blanc dans le fond noir de chaque nouvelle toile. La couleur du fond commença alors à se rapprocher du blanc. Il avait prévu d’utiliser deux sortes de blancs différents, de façon que même s’il vivait assez vieux pour peindre en blanc sur un fond blanc, les chiffres resteraient lisibles. Et en 2008 en effet, le fond des toiles devint totalement blanc. Roman Opalka put à nouveau réaliser des monochromes blancs, comme au début de sa carrière. Mais cette fois, il espérait qu’on considèrerait qu’il en avait le « droit », qu’il avait « mérité » ce blanc et que son travail ne serait pas taxé d’imposture.

Roman Opalka est mort en 2011. Le dernier nombre qu’il a peint est 5607249.

Je ne suis pas férue d’art « moderne ». Mais l’oeuvre de cet artiste me touche. Son obstination, l’idée que son corps fixe les limites de son oeuvre me semblent tout à fait remarquables et émouvantes.
Voici une vidéo datée de 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s