Non classé

La bosse des maths

La phrénologie est une théorie du XIXème siècle qui visait à « cartographier » le crâne. On pouvait y « lire » des traits de caractère. Par exemple, une bosse sur le haut du front fut nommée par Franz Gall « la bosse des maths ».


Cette bosse est présente sur le crâne de presque chacun d’entre nous. Elle apparaît pendant la petite enfance, selon la façon dont le bébé a été couché: sa position peut déformer son crâne et ce n’est pas grave. Elle est ainsi plus ou moins prononcée. Et totalement indépendante des capacités mathématiques de l’individu.
Des études récentes montrent même qu’il n’existe pas de « centre des maths » dans le cerveau: lorsqu’on « fait des maths », et même lorsqu’on utilise les opérations, on fait appel à plusieurs zones du cerveau, et les deux hémisphères travaillent.
Alors non, être « mauvais en maths » n’est pas une fatalité. Et ça se soigne.



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s