Actualité·Allez les jeunes !·Au collège·C'est bien pratique·Chez les élèves·Coup de fatigue·Faut que je fasse mieux·I'm not dead·Oups·Si si c'est drôle

Des difficultés à l’allumage

Je sors de salle info, je cours jusqu’à ma classe pour la séance suivante. Les élèves sont rangés. J’ouvre la porte :

Allez hop, en route !

Non. (tranquille, le « non », mais d’une détermination remarquable)

Comment ça, non ?

Bin non, vous m’avez pas posé de question.

De question ? (là dans ma tête ça fait bzzzzzzzzzzzzzz façon mouche qui volette) Heu si tu veux je te pose une question… Ca va bien, toi, ce matin ?

Mon élève est absolument consterné et moi je ne comprends pas. Rétrospectivement, j’ai carrément honte…

Non mais madame, une question de maths ! Une comme on fait au début, là, avec vos petits papiers en plastique ! Ceux que vous rangez là, dans le tiroir !

Aaaaaaaaaah ok pardon je n’y étais pas.

Faut vous reposer, madame, vous êtes fatiguée.

Oui, tu as raison. Tiens, j’ai une idée. Aujourd’hui, tu me remplaces. Je te donnes ça, et hop, tu poses les questions.

Ah d’accord.

Mon élève interroge ses camarades, tout bien comme il faut.

Je me serais pas fait avoir, là ? C’est comme si j’avais répondu à 25 questions, un peu…

Mmmmh, possible. Moi j’aime bien. Je me suis reposée.

Sourires.

Chez les collègues·Je suis fan·Quel beau métier

Touchée

J’animais aujourd’hui une formation à l’ESPE. J’expliquais aux collègues stagiaires qu’ils pouvaient influer sur le rapport à la connaissance de leurs élèves, sur leur rapport à l’erreur, et donc aussi sur leur construction, leur vision d’eux-mêmes et ainsi sur ce qu’ils deviendront. Autrement dit, je leur expliquais que ce métier, ce n’est pas de la gnognote : le but d’un enseignant, c’est d’être utile, en donnant des outils adaptés à l’individu pour raisonner de façon autonome, éclairée, indépendante.

Et puis on fait la pause. Et là, une jeune professeur des écoles vient me voir, et m’explique, jusqu’à en être émue, que c’est une de mes anciennes élèves (de quand j’enseignais en lycée), qu’elle m’a eue en première L et que ce que j’ai dit est vrai : je lui ai fait aimer les maths et, surtout, je lui ai appris qu’on pouvait raisonner librement, qu’il n’y avait pas qu’un chemin mental pour raisonner.

images

Il est pas beau, ce métier ???

A l'attaque !·Activité rigolote·école·C'est bien pratique·Calcul mental·Chez les collègues·Chez moi·Compétences·cycle 2·Evaluer·Formation·Je suis fan·Mes projets·Tous ensemble !

Des entraînements pour la course aux nombres en CE1

Comme promis, voici notre travail, à ma collègue PE Christelle Fiéret et à moi-même : sept sujets de course aux nombres faits maison, progressifs pour entraîner les élèves. Voici quelques précisions :

Nous avons commencé par proposer deux fois le sujet de mars 2019 de CP, en 10 minutes. Les élèves n’apprenant pas par coeur les questions, cela n’a pas posé de problème : une élève a eu un doute, a pensé reconnaitre une question, et c’est tout. Comme nous disposions de peu de sujets, cela nous permettait de prévoir la période, et d’entrainer les élèves progressivement, en mesurant si les courtes corrections effectuées (nous corrigeons seulement quelques questions pour ne pas prendre trop de temps de façon répétitive) faisaient progresser les enfants.

courseauxnombres2019.jpg

Même chose ensuite avec le sujet de juin 2019. Ensuite, nous avons enchaîné sur le sujet zéro puis un sujet maison, et cette fois dans le temps imparti. Nous avions décidé d’être vraiment progressives, pour que les enfants ne soient pas stressés.

Nous en étions là pour les résultats moyens :

Capture d’écran 2019-11-12 à 19.06.26

Nous en étions aussi là en ce qui concerne le nombre de réponses, justes ou fausses :

Capture d’écran 2019-11-12 à 19.07.21.png

Sur ces diagrammes, on voit bien la progression des élèves,  tous égards : davantage de réponses (avec un creux pour le sujet 0, mais trois élèves étaient absents) et davantage de réponses justes.

Pour la deuxième période, nous avons préparé des sujets nous-mêmes. Ces sujets mixent des questions CP et des questions CE1, pour préparer, pour la prochaine période, des sujets intégralement CE1. Nous serons prêts, tous ensemble, pour la première manche, en mars.

Ces sujets sont ici. Monsieur Barthel, IA-IPR de l’académie de Strasbourg et responsable de la Course aux nombres, nous a très aimablement donné l’autorisation des les diffuser. Attention, ces sujets (du 4 au 10) ne sont pas des sujets officiels de la Course aux Nombres, mais nos propositions pour entraîner les enfants.

Si vous les utilisez, n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, pour que nous puissions améliorer ces contenus. Et bonne course !